frankrijkfr
Tous les marchés émergents ne sont pas égaux

Tous les marchés émergents ne sont pas égaux

01-02-2018 | Vision

2017 a été l'année des drames qui n'ont pas eu lieu. Le président Trump n'a pas stoppé le commerce international, Kim Jong-un n'a pas déclenché un conflit nucléaire et les marchés boursiers ne se sont pas effondrés à la suite des hausses de taux de la Fed. Ce que les marchés boursiers ont fait, c'est de garder un œil sur les fondamentaux, avec une reprise de la croissance mondiale et une amélioration des bénéfices non seulement dans les marchés développés mais aussi émergents.

  • Fabiana Fedeli
    Fabiana
    Fedeli
    Global Head of Fundamental Equities, Portfolio Manager Emerging Markets

Points clés

  • Les révisions de bénéfices des marchés émergents deviennent positives
  • L'Asie semble en bonne santé, la croissance en Amérique latine est décevante
  • L’environnement politique et le rythme du « Quantitative Tapering » sont des risques

Nous nous attendons pour 2018 ce que ce qui s'est passé en 2017 : une croissance soutenue des bénéfices et des marchés performants tant que le resserrement des banques centrales restera bien orienté et suivra la reprise de la croissance mondiale. Comme scénario de référence, nous prévoyons au moins trois hausses de taux et le début du Quantitative Tapering aux États-Unis, alors que nous pensons que la Banque centrale européenne ne commencera pas à durcir sa position ultra-souple avant septembre 2018.

En regardant les différents marchés, il semble y avoir deux principaux discriminants : le premier est la valorisation, les actions européennes étant moins chères que leurs homologues américaines et japonaises, et les actions des marchés émergents sont moins chères que les actions des marchés développés.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Figure 1 | Les actions des marchés émergents se négocient à un prix inférieur à celui des marchés développés

Source: IBES

La deuxième est la révision des bénéfices, qui selon nous pourrait être proche d'un pic en 2018 pour les marchés développés, mais qui vient tout juste de devenir positive pour les marchés émergents.

Figure 2 | Révisions des bénéfices des marchés émergents

Source: IBES

Tous les marchés émergents ne sont pas égaux

Les arguments en faveur des marchés émergents (versus marchés développés) sont toujours convaincants. Les marchés émergents affichent une décote de 25% par rapport aux marchés développés (sur la base des PE prévisionnels) et sont à un stade de reprise plus récent, en particulier par rapport aux États-Unis. Cela dit, tous les marchés émergents ne sont pas égaux. Alors que les perspectives de croissance globale des marchés émergents s'améliorent, il existe de grandes différences.

Les perspectives pour l'Asie sont bonnes, même en incluant la Chine, où nous prévoyons que les chiffres de croissance ne diminueront que graduellement. Cependant, contrairement à l'Asie, la croissance en Amérique latine a été décevante. Au Brésil, la croissance économique semble finalement devenir positive, mais elle reste faible et le déficit budgétaire reste très important. Le Mexique montre une certaine vigueur, mais les perspectives demeurent incertaines en raison des négociations de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), ce qui pourrait avoir une incidence sur la croissance future du PIB.

En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA), la croissance s'améliore pour la Pologne, la République tchèque et la Hongrie et la Russie, mais l'Afrique du Sud reste confrontée à des vents contraires. La croissance du crédit et une politique monétaire accommodante aident la croissance en Turquie, mais cela pourrait se faire au détriment des pressions inflationnistes continues, le plus récent indice des prix à la consommation s'établissant à 13% en glissement annuel.

Dans ces conditions, notre équipe Emerging Markets Equity continue de préférer l'Asie à l'Amérique Latine et à la zone EMEA, conservant une position négative sur la Turquie et le Mexique, tout en gardant un œil vigilant sur les développements politiques en Afrique du Sud et au Brésil.

Deux types de risques

Nos équipes d'investissement voient deux types de risques qui sont communs aux marchés émergents et développés. Le premier est le risque politique, que cela vienne du fait que Kim Jong-un a mis un terme à ses menaces nucléaires, le résultat des élections au Brésil, au Mexique ou en Italie ou le déroulement du Brexit.

Le deuxième est le rythme du « Tapering ». Bien que nous anticipions une accélération du resserrement monétaire d’ici la fin de l'année, les actions des banques centrales devraient être graduelles en 2018. Cela dit, si l'inflation dépasse les prévisions actuelles, par exemple en raison de la surchauffe des grandes économies ou de mesures politiques, nous pourrions faire face à un cycle de resserrement plus prononcé qu’anticipé.

Aucun des risques ci-dessus ne fait partie de notre scénario de référence pour le moment, ce qui confirme notre opinion positive sur les marchés émergents. Cependant, dans ce monde où tout semble prévisible - même l'imprévisibilité des risques - nous devons rester sur le qui-vive.

Pour les entreprises dans lesquelles nous investissons, l'innovation n’est pas liée au hasard.

Les sujets en rapport avec cet article sont :

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas