Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas
Short-term residual reversal

Short-term residual reversal

17-11-2011 | Recherche

Conventional short-term reversal strategies exhibit dynamic exposures to the Fama and French (1993) factors. We develop a novel reversal strategy based on residual stock returns that does not exhibit these exposures and consequently earns risk-adjusted returns that are twice as large as those of a conventional reversal strategy.

  • Joop  Huij
    Joop
    Huij
    PhD, Executive Director, Head of Factor Investing Equities and Head of Factor Index Research
  • Simon Lansdorp
    Simon
    Lansdorp
    PhD, Portfolio Manager
  • David Blitz
    David
    Blitz
    PhD, Executive Director, Head of Quant Selection Research.
  • Marno Verbeek
    Marno
    Verbeek
    Dean of Research at Rotterdam School of Management, Erasmus University

Residual reversal strategies generate statistically and economically significant profits net of trading costs, even when we restrict our sample to large-cap stocks over the post-1990 period.

Our results are inconsistent with the notion that reversal effects are attributable to trading frictions, liquidity, or non-synchronous trading of stocks and pose a serious challenge to rational asset pricing models.

Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous