Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas
Ibbotson's default premium: risky data

Ibbotson's default premium: risky data

09-12-2011 | Vision

Ibbotson’s “Stocks, Bonds, Bills and Inflation” data set is widely used because it provides monthly US financial data series going back to as early as 1926. In this data set, the “default premium” is calculated as the difference between the total returns on long-term corporate bonds and long-term government bonds. This excess return is used in empirical research to represent the compensation for default risk exposure.

  • Patrick  Houweling
    Patrick
    Houweling
    Executive Director, Researcher & Portfolio Manager Quantitative Credits
  • Winfried  Hallerbach
    Winfried
    Hallerbach
    Senior Quantitative Researcher

In this paper we show that this default premium is seriously flawed in two ways: (1) it is not based on subtracting maturity-matched government bonds from corporate bonds, and therefore contaminated with a considerable interest rate component, and (2) it is based on very high quality corporate bonds and hence rather insensitive to market-wide changes in default risk. These maturity and quality biases seriously limit the use of the Ibbotson default premium series in empirical research, because instead of reflecting pure default risk, it also (negatively) reflects interest rate risk.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous