belgiumfr
Contribuer aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU

Contribuer aux Objectifs de Développement Durable de l’ONU

16-10-2018 | Vision

Investir dans les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU peut être difficile, mais il est désormais facile de vérifier comment les entreprises y contribuent.

  • Jan Willem de Moor
    Jan Willem
    de Moor
    Senior Portfolio Manager Credit

Points clés

  • Le cadre des ODD peut évaluer les contributions d’une entreprise aux ODD
  • Une procédure en trois étapes analyse les activités et les entreprises controversées
  • Les scores ODD finaux sont utilisés pour créer un fonds de crédits sur mesure

Un cadre de travail en trois étapes conjointement élaboré par Robeco et RobecoSAM fournit une méthode de notation qui évalue la capacité d’une entreprise donnée à atteindre les 17 ODD, ou si ses produits et activités l’en empêchent. Ce cadre permet d’élaborer une stratégie crédits sur mesure qui se révélera bénéfique.

Les ODD vont de l’éradication de la famine à la lutte contre le changement climatique, en passant par l’amélioration de la santé, l’accès aux technologies et les normes d’éducation dans les marchés émergents. Lancés en 2015, ils ont été adoptés par 193 pays, et le défi pour les entreprises du monde entier (notamment les sociétés de gestion d’actifs) est de contribuer à les atteindre tous d’ici à 2030.

Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Inscrivez-vous

Un processus en trois étapes

« Nous avons créé un processus en trois étapes pour évaluer l’incidence des entreprises sur la réalisation des Objectifs de développement durable », a expliqué Jan Willem de Moor, gérant du fonds RobecoSAM Global SDG Credits, durant la conférence 2018 sur l’investissement responsable.

« La première étape consiste à examiner ce que les entreprises produisent ou quels services elles offrent, et comment cela contribue à un ODD spécifique. Par exemple, pour l’ODD 3 (bonne santé et bien-être), il serait logique d’examiner les sociétés pharmaceutiques, les fabricants d’équipements médicaux ou les assureurs, car ils sont susceptibles de contribuer à cet ODD spécifique. »

Les 17 ODD. Source : ONU

« Concernant l’ODD 11 (villes et communautés durables), nous nous concentrerions sur les sociétés du BTP, les fabricants de matériaux de construction ainsi que les constructeurs automobiles, car la voiture électrique contribue à atteindre l’objectif de villes durables.

L’ODD 10 (réduire les inégalités) est un exemple typique d’objectif pour lequel il est difficile de trouver des entreprises dont les produits y contribuent directement. C’est ici que nous passons à la deuxième étape, à savoir comment les entreprises fabriquent leurs produits. Par exemple, tiennent-elles compte de l'égalité des sexes dans leurs ressources humaines, ont-elles adopté une structure de bonne gouvernance, ou mis l’accent sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre ?

À la troisième et dernière étape, nous examinons les aspects controversés. Alors que les deux premières étapes sont davantage axées sur les process, la troisième consiste à examiner si une entreprise a par exemple été responsable d’une marée noire, impliquée dans des activités de fraude et de corruption ou dans des ventes abusives. Nous déterminons ensuite s’il s’agit d’un événement exceptionnel ou récurrent, et si l’entreprise a pris le problème en main. »

Système de notation

Le résultat de cette procédure en trois étapes est quantifié dans le cadre de notation des ODD. Celui-ci utilise un système de notation exclusif mis au point par RobecoSAM, qui attribue des scores allant de +3 pour les entreprises qui réalisent les meilleures contributions à -3 pour les moins bonnes élèves. Parmi ces dernières figureront les sociétés soupçonnées de recourir au travail des enfants, d’être responsables d’une pollution excessive, ou de vendre des produits à prix majorés pour générer des profits rapides sur les marchés émergents.

« Nous constatons qu’environ 60 % des entreprises de notre univers d’investissement apportent une contribution positive aux ODD », commente Jan Willem de Moor. « Ces résultats nous permettent de filtrer les entreprises lorsque l’on commence à construire un portefeuille crédits destiné à avoir un impact positif sur les ODD.

C’est relativement inédit et différent de la façon dont nous avons procédé jusqu’ici. En effet, nos produits durables dédiés ont toujours été basés sur une approche « best in class » – que nous continuons d’offrir – mais les ODD sont davantage concentrés sur les secteurs. Cette approche découle d’une demande de produits ayant plus d’impact, car les clients ne veulent pas investir dans certaines entreprises. »

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas