francefr
Aligner les stratégies crédit multifactorielles sur les ODD

Aligner les stratégies crédit multifactorielles sur les ODD

03-11-2020 | Vision
Cet article présente les dernières avancées de notre approche d’investissement durable. Celle-ci a pour but de générer des performances corrigées du risque supérieures à celles du marché tout en contribuant positivement aux Objectifs de développement durable.
  • Robbert-Jan 't Hoen
    Robbert-Jan
    't Hoen
    Researcher
  • Patrick  Houweling
    Patrick
    Houweling
    Co-Head of Quant Fixed Income and Lead Portfolio Manager

Points clés

  • Robeco se donne pour objectif de contribuer aux Objectifs de développement durable (ODD)
  • Les stratégies high yield et crédit multifactorielles peuvent être alignées sur les ODD
  • Ces dernières années, le filtrage ODD a amélioré les performances corrigées du risque

Nos recherches montrent que nos stratégies high yield et crédit multifactorielles sont compatibles avec les ODD. Cela résulte du travail précurseur de Robeco dans l’élaboration de stratégies d’investissement à filtrage ODD sur les marchés des crédits et des actions.

Dans cet article, nous nous attardons sur une stratégie crédit multifacteurs qui contribue clairement aux ODD tout en suivant son objectif premier : offrir une exposition à des facteurs éprouvés et fournir de meilleures performances corrigées du risque que l’indice de marché durant un cycle de crédit complet.

Pourquoi les investisseurs devraient-ils intégrer les ODD ?

Lancés en 2015 par les Nations Unies, les Objectifs de développement durable (ODD) fixent 17 objectifs et 169 cibles pour améliorer la société humaine, la durabilité environnementale et la qualité de vie. Ils couvrent un large éventail de thèmes allant de l’élimination de la faim à la création de villes plus durables, en passant par la consommation responsable et la lutte contre le changement climatique.

Il existe de nombreuses raisons, souvent assez intuitives, d’intégrer les aspects liés aux ODD dans une stratégie d’investissement. Dans une économie mondiale qui repose de plus en plus sur les énergies renouvelables, il est facile de prédire que les business models de certaines entreprises finiront par subir de fortes de pression (sociétés minières, producteurs de pétrole, fournisseurs d’électricité d’origine fossile et même constructeurs automobiles qui ne s’adaptent pas assez vite à l’ère de la voiture électrique). Les entreprises qui fournissent des solutions favorisant la réalisation des ODD pourraient bien être les grandes gagnantes de demain, ainsi que les meilleures candidates à l’investissement.

Découvrez les dernières infos sur les crédits
Découvrez les dernières infos sur les crédits
Inscrivez-vous

Le filtrage ODD dans les stratégies high yield et crédit multifactorielles

Avec leurs 17 objectifs et 169 cibles, les ODD touchent un large éventail de domaines. Robeco a mis au point un cadre propriétaire complet pour évaluer dans quelle mesure les entreprises contribuent aux ODD. Les scores ODD obtenus pour chacune d’elles permettent à Robeco de filtrer l’univers d’investissement de ses stratégies high yield et crédit multifactorielles afin de sélectionner les firmes qui contribuent à la réalisation des ODD et d’exclure celles qui la freinent.

Pour déterminer si nos stratégies high yield et crédit multifacteurs peuvent être alignées sur les ODD, nous avons cherché à savoir si l’exclusion d’entreprises issues des secteurs défavorables aux ODD a eu une influence sur les performances de ces stratégies entre 1994 et 2019. Autrement dit, nous avons procédé à une simulation de la stratégie crédit multifactorielle sur cette période historique et formulé des hypothèses sur les entreprises incluses et exclues de l’univers d’investissement, en fonction de leur contribution aux ODD.

Nous avons constaté que l’exclusion des firmes qui entravent la réalisation des ODD a des répercussions négatives sur la performance simulée1. Cela signifie que la stratégie aurait généré de meilleures performances si nous n’avions pas rejeté certaines valeurs. L’impact est toutefois plus limité en termes de performance corrigée du risque, puisque non seulement la performance diminue, mais la volatilité également.

Deux raisons peuvent expliquer cette baisse des performances. Premièrement, nos hypothèses sous-tendant le filtrage ODD réduisent l’univers d’investissement d’environ 20 %, ce qui diminue de facto le pouvoir de sélection du modèle multifactoriel. Or, une stratégie moins large est synonyme de perspectives de surperformance réduites, selon la loi fondamentale de la gestion active 2. Deuxièmement, au début de la période de simulation, on accordait moins d’attention aux répercussions des entreprises sur la durabilité et la qualité de vie. Il est donc possible que certaines sociétés aient tiré profit d’activités qui seraient aujourd’hui jugées néfastes sur le plan des ODD.

Simuler l’impact du filtrage ODD sur les performances depuis le lancement des ODD en 2015 fournit des informations intéressantes. Les performances corrigées du risque se sont considérablement améliorées durant cette période, essentiellement grâce à une baisse plus significative de la volatilité. Bien que la période ne dure que cinq ans, cela suggère que la génération de bonnes performances corrigées du risque et l’alignement de nos stratégies sur les ODD ne sont pas forcément des objectifs contradictoires.

Conclusion

Notre étude montre que l’exclusion d’entreprises issues de secteurs qui freinent la réalisation des ODD est un moyen efficace d’augmenter le score ODD du portefeuille. L’impact sur les performances historiques dépend de jusqu’où on remonte dans le temps. Au début de notre période d’étude, éviter les entreprises des secteurs affichant des scores ODD négatifs ne présentait aucun avantage clair en matière de risque/rendement. Plus récemment, cependant, cette approche a amélioré la performance corrigée du risque des stratégies multifactorielles.

Pour les clients qui veulent s’assurer que leurs investissements en crédits contribuent aux ODD, nous pouvons mettre en œuvre nos stratégies high yield et crédit multifacteurs dans un univers d’investissement centré sur les ODD. Dans nos analyses, nous avons choisi d’utiliser les scores ODD des secteurs en raison de l’absence de scores ODD historiques concernant les entreprises individuelles. Toutefois, si nous devions mettre en place un filtrage ODD, nous utiliserions plutôt les scores d’entreprise, qui mesurent plus précisément l’adéquation d’une entreprise avec les ODD, ce qui nous permet de réduire plus efficacement l’exposition aux risques ODD dans un portefeuille.

1 Voir le rapport complet pour consulter les données et l’analyse.
2 Grinold & Kahn, 1995, Active Portfolio Management: Quantitative Theory and Applications.

Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas