francefr
Investir dans l’économie circulaire

Investir dans l’économie circulaire

16-10-2020 | Vision
Aiguisé par les schémas de production et de consommation linéaires, notre insatiable appétit de ressources dépasse les capacités de régénération de la planète. Les mesures réglementaires visant à favoriser la circularité font écho aux consommateurs qui privilégient les produits issus de l’économie circulaire. Grâce aux innovations et aux progrès technologiques, les perspectives de dématérialisation sont plus optimistes que jamais. Mais comment les investisseurs peuvent-ils aborder cette transition et tirer parti des nouvelles opportunités d’investissement ?
  • Holger Frey
    Holger
    Frey
    Senior Portfolio Manager, Circular Economy Equities & Sustainable Food Equities
  • Elina Kaarina Kulak
    Elina Kaarina
    Kulak
    Senior Analyst, SI Research
  • Michal Adam Kulak
    Michal Adam
    Kulak
    SI Analyst

Points clés

  • Aujour’hui, l’économie linéaire mondiale consomme en moyenne 1,75 fois plus de ressources que les capacités de régénération de la Terre.
  • Innovations, pression des consommateurs et réglementation favorisent une plus grande circularité
  • Notre cadre systématique identifie quatre grands axes d’investissement

L’économie circulaire à un tournant

L’économie linéaire traditionnelle basée sur le modèle de production et de consommation « take-make-dispose » (extraire-fabriquer-jeter) a mis en déséquilibre les capacités de la planète et incité un nombre grandissant de scientifiques, innovateurs, décideurs politiques et consommateurs à exiger une transition vers des systèmes de production et de consommation en circuit fermé qui minimisent les déchets et les émissions, ainsi que le gaspillage de matières premières et d’énergie. Selon les estimations, le passage à l’économie circulaire pourrait générer 4 500 milliards de dollars de valeur ajoutée d’ici 2030, et les technologies innovantes offriraient de nouvelles façons de créer des modèles de service pour extraire de la valeur des systèmes en circuit fermé.

Selon les estimations, le passage à l’économie circulaire pourrait générer 4 500 milliards de dollars de valeur ajoutée d’ici 2030

Les moteurs technologiques de l’économie circulaire

La technologie devient un moteur essentiel de la transition vers une économie circulaire. Les progrès en matière d’intelligence artificielle (IA), les plateformes numériques et les solutions basées dans le cloud ont nettement réduit les besoins en biens matériels et contribué à dématérialiser des chaînes de valeurs entières. Le taux de pénétration du numérique dans la production et la logistique améliore la traçabilité des flux de ressources et de produits, et contribue à optimiser l’utilisation des produits durant leur cycle de vie, et notamment les solutions de maintenance prédictive. La visibilité accrue permet non seulement de mieux contrôler la production de déchets, mais aussi de créer plus de responsabilité pour les entreprises tout au long de la chaîne de valeur. Dans le même temps, l’amélioration des produits chimiques et des catalyseurs permet de produire des matières premières d’origine végétale pour remplacer les énergies fossiles.

Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Inscrivez-vous

Investir dans l’économie circulaire

Nous avons identifié quatre axes d’investissement qui devraient bénéficier de la transition vers une économie circulaire : reconception des intrants de production, technologies catalysatrices, utilisation circulaire et circularité des ressources.

Le premier axe (« reconception des intrants ») capte les opportunités d’investissement qui exploitent le passage des énergies fossiles aux énergies renouvelables. Les « technologies catalysatrices » se concentrent sur les solutions qui fournissent l’infrastructure des entreprises de l’économie circulaire, contribuent à la dématérialisation de la production ou créent de nouveaux business models non linéaires tels que le produit en tant que service. L’« utilisation circulaire » concerne les entreprises qui favorisent les modèles de consommation circulaire grâce à l’approvisionnement durable, l’économie de partage, la longévité des produits et leur réutilisation. Enfin, l’axe « circularité des ressources » se concentre sur les fournisseurs de solutions qui prolongent la durée de vie des produits ou valorisent les produits mis au rebut.

Conclusion

Il est grand temps d’orienter l’économie mondiale vers une plus grande circularité. Malgré les difficultés économiques liées à la pandémie actuelle, les gouvernements restent fermement engagés en faveur de l’économie circulaire. En mettant au jour les principales vulnérabilités des chaînes d’approvisionnement mondiales, la crise sanitaire a même renforcé la nécessité de passer d’une pensée linéaire à une pensée circulaire, tout en offrant un aperçu des immenses possibilités de dématérialisation offertes par des solutions numériques plus matures dans plusieurs secteurs.

À mesure que les technologies innovantes contribuent à libérer la valeur issue de l’économie circulaire, le passage à une circularité accrue devient un concept économique de base et non plus une tendance purement liée à l’urgence écologique. Les entreprises qui adopteront des modèles économiques circulaires tireront parti des changements structurels à venir, puisque les leaders de l’innovation appliqueront les principes de l’économie circulaire pour différencier leur offre de produit. Les investisseurs tournés vers l’avenir peuvent bénéficier de cette croissance encore largement inexploitée en allouant leurs capitaux aux business models alignés sur les principes de l’économie circulaire ou sur les éléments catalyseurs de cette transition.

Lisez l'intégralité du rapport ici

Disclaimer

Ce rapport n'est pas disponible pour les utilisateurs des pays où l'offre de services financiers étrangers n'est pas autorisée, tels que les ressortissants américains.

Vos informations ne sont pas partagées avec des tiers. Les présentes informations sont destinées exclusivement aux investisseurs professionnels. Toutes les demandes sont vérifiées.

Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas