belgiumfr
Image

Robeco Emerging Markets Equities D USD

Indice: MSCI Emerging Markets Index (Net Return, USD)
ISIN: LU0269635834
  • Investit sur les marchés émergents
  • Sélectionne des sociétés présentant le meilleur potentiel de bénéfices au sein des pays les plus prometteurs
  • Perspectives de performances et de risque plus élevées que celles des marchés développés
Type de fonds
Cours actuel ()
Performance YTD ()
Devise USD
Actifs du fonds ()
Paiement de dividendesNon

À propos de ce fonds

Robeco Emerging Markets Equities est un fonds à gestion active qui investit mondialement dans des actions de pays émergents. La sélection de ces titres est basée sur une analyse fondamentale.Le fonds vise une performance supérieure à l'indice. Les économies émergentes croissent plus vite que les économies développées et les bilans des gouvernements, entreprises et ménages y sont plus solides. La sélection des titres est basée sur une analyse pays top-down et une approche bottom-up. Les sociétés visées ont un business model sain, de solides perspectives de croissance et une valorisation raisonnable.

Évolution du cours

Aucune donnée de performance n’est disponible

Évolution du cours

Robeco Emerging Markets Equities D USD

Performance

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundPerformances.date,'llll') ]}}
Fonds Index
1 mois
3 mois
Depuis le début de l'année
1 an
2 ans
3 ans
5 ans
10 ans
{{'fund.detail.performance.period.sinceInception' | labelize:[ fundDate(fund.fundPerformances.sinceStart.startDate,'MM-YYYY') ]}}
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Annualisé (pour les périodes supérieures à un an).

Les performances s'entendent brutes de frais et en fonction des valeurs de clôture. En situation réelle, des frais (de gestion et autres) sont prélevés. Ils ont un effet négatif sur les performances indiquées.

Les performances s'entendent nettes de frais et en fonction des prix de transaction.
Fonds Indice
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Annualisé (pour les périodes supérieures à un an).

Les performances s'entendent brutes de frais et en fonction des valeurs de clôture. En situation réelle, des frais (de gestion et autres) sont prélevés. Ils ont un effet négatif sur les performances indiquées.

Les performances s'entendent nettes de frais et en fonction des prix de transaction.

Attribution de performance

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundInvestmentExplanations.date,'llll') ]}}

Sur la base des cours, le fonds a affiché une performance de -4,09%. En novembre, le fonds a sous-performé l'indice (MSCI EM), surtout en raison d'une sélection de titres négative.L'allocation pays s'est révélée plutôt neutre, avec une contribution négative principalement due à la surpondération de la Corée du Sud, de la Grèce et de la Hongrie, ainsi qu'une contribution positive grâce à la sous-pondération de l'Arabie saoudite et à la surpondération de l'Indonésie et du Brésil.La performance a pâti de la sélection de titres négative en Chine, en Corée du Sud, en Russie et en Inde. En Chine, la surpondération du géant de l'e-commerce Alibaba et du créateur de jeux NetEase a été pénalisante. En Corée du Sud, la surpondération de titres automobiles comme Hyundai et Mando a été la plus défavorable. Nos positions sur les titres énergétiques russes Lukoil et Novatek ont nui à la performance, tandis que les financières indiennes en portefeuille ont souffert de prises de bénéfices après le parcours exceptionnel signé depuis le début d'année. La sélection de titres opérée au Brésil a payé, en particulier la surpondération de Petrobras.

Statistiques

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate( (fund.fundStatistics.date?fund.fundStatistics.date:fund.fundCharacteristics.date) ,'llll') ]}}
3 ans 5 ans
Tracking error ex-post (%)
Ratio d'information
Ratio de Sharpe
Alpha (%)
Beta
Ecart type
Gain mensuel max. (%)
Perte mensuelle max.(%)
Les ratios mentionnés ci-dessus sont basés sur des performances brutes de frais
3 ans 5 ans
Mois en superperformance
Taux de réussite (%)
Mois en marché haussier
Mois de superperformance en marché haussier
Taux de réussite en marché haussier (%)
Mois en marché baissier
Mois de superperformance en marché baissier
Taux de réussite en marché baissier (%)
Les ratios mentionnés ci-dessus sont basés sur des performances brutes de frais
Fonds Indice
Notation
Option duration modifiée ajustée (années)
Échéance (années)
Yield to Worst (%)
Green Bonds (%)

Évolution des marchés

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundInvestmentExplanations.date,'llll') ]}}

En novembre, l'indice MSCI EM a reculé de 1,4 % en EUR, derrière un indice MSCI World gagnant tout de même 0,6 %. Les marchés ont été secoués par le nouveau variant Omicron de même que par le durcissement de ton du président de la Fed, Jerome Powell. Les cours de la plupart des matières premières se sont effondrés (-18 % pour le minerai de fer, presque -17 % pour le pétrole, -13 % pour le palladium et -5 % pour l'aluminium). Par conséquent, la région EMOA a de loin été la moins performante des marchés émergents. La Russie a cédé plus d'un tiers des gains acquis depuis le début d'année suite à l'effondrement des prix de l'énergie, tandis que l'Afrique du Sud a été confrontée aux restrictions de voyage imposées par d'autres nations en raison du variant Omicron. Les autorités turques sont demeurées inébranlables dans leur politique d'abaissement des taux et la lire a dégringolé de presque 30 %, sa plus forte dépréciation depuis plus de 20 ans : la performance du pays s'en est à nouveau ressentie.En Amérique latine, les actions chiliennes se sont redressées après un 1er tour des législatives donnant un Congrès plus équilibré que ne s'y attendait le marché.La consommation cyclique et l'énergie ont pénalisé les titres cycliques émergents, qui ont sous-performé leurs homologues défensifs.Les fonds d'actions émergentes ont attiré 2 Mrd USD de souscriptions, soit 107 Mrd USD depuis le début d'année.

Allocation des fonds

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundAllocations.date,'llll') ]}}
Nom Secteur Pondération
{{fund.fundInvestmentExplanations.top10}}

Politique de change

Le fonds est autorisé à poursuivre une politique de change active afin de générer des rendements supplémentaires.

Politique de dividende

Ce fonds ne distribue pas de dividendes. Les revenus du fonds se reflètent dans son cours. L'ensemble des résultats du fonds se reflète dans l'évolution de son cours.

Politique d'intégration ESG

Le fonds inclut la durabilité dans son processus d’investissement par l’application d’exclusions, l’intégration des critères ESG, l’engagement et le vote. Le fonds n’investit pas dans des émetteurs qui enfreignent les normes internationales ou dont les activités sont considérées comme nuisibles à la société selon la politique d’exclusion de Robeco. Les critères ESG d'importance financière sont intégrés dans l’analyse « bottom-up » des investissements afin d’évaluer les risques et opportunités ESG existants et potentiels. Le fonds limite l’exposition aux risques de durabilité élevés lors de la sélection de titres. De plus, si l’émetteur d’un titre est signalé pour non-respect des normes internationales dans le cadre du suivi permanent, il fera alors l’objet d’un dialogue actif. Enfin, le fonds exerce ses droits d’actionnaire et utilise le vote par procuration conformément à la politique de vote par procuration de Robeco.

Politique d'investissement

Robeco Emerging Markets Equities est un fonds à gestion active qui investit mondialement dans des actions de pays émergents. La sélection de ces titres est basée sur une analyse fondamentale.Le fonds vise une performance supérieure à l'indice. Le fonds favorise les caractéristiques ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) au sens de l'Art. 8 du Règlement européen sur la publication d'informations de durabilité du secteur financier et son processus intègre l'ESG et les risques de durabilité. De plus, le fonds applique, outre le vote et l'engagement, l'exclusion sur la base de pays, comportements et produits controversés (y compris armes controversées, tabac, huile de palme et combustibles fossiles). Les économies émergentes croissent plus vite que les économies développées et les bilans des gouvernements, entreprises et ménages y sont plus solides. La sélection des titres est basée sur une analyse pays top-down et une approche bottom-up. Les sociétés visées ont un business model sain, de solides perspectives de croissance et une valorisation raisonnable.La majorité des titres sélectionnés seront des composantes de l'indice, mais pas nécessairement. Le fonds peut dévier considérablement des pondérations de l'indice. Le fonds vise à surperformer l'indice sur le long terme, tout en contrôlant le risque relatif en appliquant des limites (pays et secteurs) dans la mesure de l'écart par rapport à l'indice. Cela limitera l'écart de performance par rapport au benchmark, qui est un indice général de marché pondéré non conforme aux caractéristiques ESG favorisées par le fonds.

Contrôle du risque

Active. Les systèmes de gestion des risques analysent en permanence les divergences du portefeuille par rapport à l'indice de référence. Ainsi, les positions extrêmes sont évitées.

Profil de durabilité

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}

Exclusions

Intégration ESG

Vote & Engagement

Durabilité

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}

Le fonds inclut la durabilité dans son processus d’investissement par l’application d’exclusions, l’intégration des critères ESG, l’engagement et le vote. Le fonds n’investit pas dans des émetteurs qui enfreignent les normes internationales ou dont les activités sont considérées comme nuisibles à la société selon la politique d’exclusion de Robeco. Les critères ESG d'importance financière sont intégrés dans l’analyse « bottom-up » des investissements afin d’évaluer les risques et opportunités ESG existants et potentiels. Le fonds limite l’exposition aux risques de durabilité élevés lors de la sélection de titres. De plus, si l’émetteur d’un titre est signalé pour non-respect des normes internationales dans le cadre du suivi permanent, il fera alors l’objet d’un dialogue actif. Enfin, le fonds exerce ses droits d’actionnaire et utilise le vote par procuration conformément à la politique de vote par procuration de Robeco.

Prévisions du gérant

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}

Avec le déploiement mondial des vaccins, les perspectives de poursuite de la reprise économique en 2021 se sont améliorées. Malgré la récente progression des nouvelles infections, nous nous approchons d'un retour à la normale. L'autre changement majeur en 2021 est le grand plan de relance et d'investissement dans les infrastructures du président Joe Biden. Une politique monétaire et budgétaire très conciliante a permis le rebond de la croissance et l'amélioration des prévisions de bénéfices. Vu le rebond des actions en 2020 et au 1e semestre 2021, les valorisations des actions mondiales ne sont pas très bon marché. Mais les marchés émergents offrent selon nous des valorisations attractives par rapport aux marchés développés, en se négociant avec une décote d'env. 30 %, sur la base des bénéfices. De plus, la Chine, la Corée du Sud et Taïwan, soit les 2 tiers de l'univers actuel des actions émergentes, ont bien géré le coronavirus et affichent une croissance relativement élevée de l'économie et des bénéfices.

Wim-Hein Pals, Dimitri Chatzoudis, Jaap van der Hart, Cornelis Vlooswijk
Wim-Hein Pals, Dimitri Chatzoudis, Jaap van der Hart, Cornelis Vlooswijk

Wim-Hein Pals, Dimitri Chatzoudis, Jaap van der Hart, Cornelis Vlooswijk

Wim-Hein Pals a rejoint Robeco en 1990. Il est responsable de l'équipe Marchés émergents et gérant de fonds pour Robeco CGF Emerging Markets Equities. Il fait également partie de l'équipe chargée de la construction de portefeuille pour la stratégie Robeco Emerging Markets Smaller Companies. De 1998 à 2001, il a été gérant de portefeuille senior pour les actions européennes et africaines émergentes. Avant cette affectation, il était gérant de portefeuille senior pour les actions asiatiques émergentes. Wim-Hein est titulaire d'une maîtrise ès sciences en génie industriel et en sciences de gestion de l'Université de technologie d'Eindhoven et d'un master en économie d'entreprise de l'Université de Tilburg, aux Pays-Bas. Dimitri Chatzoudis a rejoint Robeco en 2008. Il est le gérant de nos fonds et mandats institutionnels d'actions des marchés émergents. Il est également responsable des investissements de l'équipe en Turquie, en Europe centrale, en Grèce et au Mexique. Il a débuté sa carrière auprès d’ABN AMRO en 1993 en tant qu'analyste buy-side, responsable du secteur des TI. Il a ensuite rejoint l'équipe Emerging Markets d'ABN AMRO en 2000, où il a été chargé du fonds Eastern Europe Fund en qualité de gérant principal de portefeuille, et de 2005 à mai 2008 en qualité de gérant principal des portefeuilles Global Emerging Market. Dimitri détient un master en génie industriel de l'Université technique d'Eindhoven (NL) et est membre de la VBA (association néerlandaise des professionnels de l'investissement) depuis 1997. Jaap van der Hart est le gérant de portefeuille principal responsable de la stratégie des marchés émergents à forte conviction de Robeco depuis la création du fonds en novembre 2006. Arrivé chez Robeco en 1994, Jaap a débuté au département Recherche quantitative avant de rejoindre l'équipe Marchés émergents en 2000. Depuis, il a été responsable des investissements en Amérique du Sud, en Europe de l'Est, en Afrique du Sud, au Mexique, en Chine et à Taiwan. Il coordonne le processus d'allocation géographique et gère le fonds Emerging Stars depuis son lancement en 2006. Depuis 2015, il est également gérant du fonds Emerging Opportunities. Jaap est titulaire d'un master en économétrie de l'Université Érasme de Rotterdam. Il a publié plusieurs articles spécialisés concernant la sélection de titres dans les marchés émergents. Cornelis Vlooswijk, gérant de portefeuille senior au sein de l'équipe Emerging Markets Equities de Robeco. Avant de rejoindre l'équipe en tant qu'analyste de recherche en juin 2008, Cornelis a occupé le poste de stratégiste chez IRIS. Avant cela, il a été employé chez Credit Suisse en qualité d'analyste Corporate Finance pendant quatre ans. Cornelis a débuté sa carrière dans le secteur de l'investissement en 1999. Il est titulaire d'un master en économie de l'Université Erasme de Rotterdam. Cornelis est membre du Dutch Securities Institute (institut néerlandais des valeurs mobilières).

Caractéristiques

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}
Société de gestion
Actifs du fonds
Size of share class
Actions en circulation
ISINLU0269635834
BloombergREMEUDD LX
Valoren2723990
WKN
Pays de commercialisation
Date de première cotation1160956800000
Date de clôture de l'exercice31-12
Statut légal
Tracking error ex-ante max.
Morningstar
Indice de référence

Frais pour ce fonds

Frais courants

Ce fonds prélève des frais courants de
Ces frais comprennent entre autres :
Frais de gestion
Commission de service

Frais de transaction

Les frais de transactions sont estimés à

Commission de surperformance

Pour ce fonds, une commission de surperformance peut être applicable à hauteur de

Frais supplémentaires

frais d’entrée max
Frais de sortie max
Frais de souscription max
Frais de conversion max

Fiscalité produit

Le fonds est établi au Luxembourg et est soumis à la législation et à la réglementation en matière de fiscalité en vigueur au Luxembourg. Le fonds n'est sujet, au Luxembourg, à aucun impôt sur les sociétés, les dividendes, les revenus financiers ou les plus-values. Le fonds est soumis au Luxembourg à une taxe de souscription annuelle (taxe d'abonnement), qui s'élève à 0,05% de la valeur nette d'inventaire du fonds. Cette taxe est incluse dans la valeur nette d'inventaire du fonds. Le fonds peut en principe utiliser le réseau d'accords du Luxembourg pour recouvrer partiellement toute retenue à la source sur ses revenus.

Fiscalité applicable aux porteurs

Les conséquences fiscales d'un placement dans ce fonds dépendent de la situation personnelle de l'investisseur. Pour les investisseurs privés aux Pays-Bas, les intérêts réels ainsi que les revenus issus de dividendes ou les plus-values reçus sur leurs placements ne sont pas concernés à des fins fiscales. Chaque année, les investisseurs paient des impôts sur le revenu en fonction de la valeur de leurs actifs nets détenus au 1er janvier si et dans la mesure où ces actifs nets excèdent le montant non imposable de l'investisseur. Tout montant investi dans le fonds fait partie des actifs nets de l'investisseurs. Les investisseurs privés résidant en dehors des Pays-Bas ne seront pas assujettis à un impôt aux Pays-Bas sur leurs placements dans le fonds. Ces investisseurs pourront toutefois dans leur pays de résidence être assujettis à un impôt sur tout placement effectué dans ce fonds, ceci sur la base de la législation applicable dans ce pays en matière de fiscalité. D'autres réglementations fiscales s'appliquent aux personnes morales ou aux investisseurs professionnels. Nous recommandons aux investisseurs de consulter leur conseiller financier ou fiscal à propos des conséquences fiscales qu'un placement dans ce fonds peut avoir sur leur situation particulière avant de décider d'effectuer un placement dans le fonds.