francefr
Quatre investisseurs sur cinq considèrent que le dialogue actionnarial est important

Quatre investisseurs sur cinq considèrent que le dialogue actionnarial est important

18-04-2022 | Vision

L'enquête mondiale sur le climat de Robeco a révélé que quelque 80 % des investisseurs affirment que le dialogue actionnarial sera un facteur important dans leur politique d'investissement dans les deux prochaines années.

  • Peter van der Werf
    Peter
    van der Werf
    Engagement Specialist

Points clés

  • Pour la majorité des investisseurs, le dialogue actionnarial est un moyen efficace de susciter le changement
  • L'objectif zéro émission nette va devenir le principal thème d'engagement
  • L'industrie du pétrole et du gaz est incitée à passer à des business models bas carbone

L'enquête a montré que 61 % des investisseurs estiment que le dialogue actionnarial est « assez efficace » pour favoriser le changement et les progrès en matière de politiques ESG dans les entreprises investies et qu'ils s'attendent à ce que son impact augmente à l'avenir. Quelque 11 % l'estiment « très efficace », tandis que 25 % restent neutres.

Les trois quarts des investisseurs affirment que l'objectif de zéro émission nette deviendra le principal thème d'engagement au cours des deux ou trois prochaines années dans le cadre de la volonté d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

L'actionnariat actif est en outre l'approche privilégiée pour s'attaquer aux secteurs litigieux tels que le pétrole et le gaz, où le vote et le dialogue actionnarial se sont avérés particulièrement efficaces pour obtenir des engagements de décarbonation. Quelque 28 % des investisseurs affirment qu'ils emploieront l'actionnariat actif auprès des sociétés pétrolières et gazières dans les deux prochaines années.

Comment les investisseurs considèrent l'engagement.
Source : Robeco, CoreData

Les points de vue de 300 investisseurs

Les résultats sont présentés dans l'enquête Robeco Climate Survey 2022, qui a recueilli à travers le monde les points de vue de 300 investisseurs sur leurs approches en matière de décarbonation, de réchauffement climatique, de biodiversité et d'engagement. Il s'agit de la deuxième enquête de ce type après le succès rencontré par celle de 2021.

Les recherches ont été effectuées par le biais d'une vaste enquête mondiale en ligne réalisée par CoreData Research en janvier 2022. Collectivement, les investisseurs interrogés ont des actifs sous gestion de 23 700 milliards de dollars, allant de moins d'un milliard de dollars pour les plus petits à plus d'un 1 000 milliards de dollars pour les plus grands.

Les répondants ont été interrogés sur leur attitude à l'égard de l'actionnariat actif et du dialogue actionnarial, qui ne sont pas pratiqués par tous. Robeco dispose d'une équipe Actionnariat actif et dialogue actionnarial depuis 2005 et engage un dialogue ou vote parfois au nom d'autres investisseurs.

Voici quelques-uns des autres constats clés de l'enquête :

  • L'actionnariat actif et le dialogue actionnarial constituent désormais un élément clé des politiques d'investissement pour près de 73 % des investisseurs, tandis que 80 % d'entre eux affirment que leur importance augmentera au cours des deux prochaines années.
  • 73 % des investisseurs européens et 61 % des investisseurs mondiaux affirment que les stratégies d'engagement sont un outil assez efficace pour favoriser le changement et les progrès en matière de politiques ESG dans les entreprises investies.
  • 60 % des investisseurs affirment avoir un niveau de connaissance et de compréhension très bon ou raisonnable de l'engagement auprès d'entreprises pour favoriser un changement en matière d'émissions de carbone.
  • 66 % des investisseurs affirment être prêts à utiliser l'actionnariat actif et le dialogue actionnarial pour s'assurer que les normes de gouvernance sont conformes aux bonnes pratiques.
  • Alors que les investisseurs souhaitent généralement disposer de meilleures données sur les questions ESG, les données sur la gouvernance d'entreprise ne sont actuellement utilisées que par un peu plus de la moitié des investisseurs. Le manque de données est régulièrement cité comme l'un des principaux obstacles à la durabilité.

Des résultats avérés

« Il n'est pas surprenant que l'engagement soit devenu une telle priorité pour les investisseurs, car les résultats sont indéniables, en particulier dans le domaine du changement climatique », commente Peter van der Werf, responsable de l'engagement chez Robeco.

« Dialoguer avec les gros émetteurs de carbone pour les encourager à privilégier les activités moins émettrices est un moyen efficace de décarboner et d'atteindre notre objectif zéro émission nette. Chez Robeco, cet objectif est au cœur de nos programmes d'engagement, que nous menons souvent en collaboration avec des groupes tels que Climate Action 100+.

Cette politique a déjà permis de convaincre le secteur du pétrole et du gaz de réduire les énergies fossiles au profit de sources renouvelables, et d'inciter les industries sidérurgiques et minières à fixer des objectifs plus ambitieux en matière de réduction des émissions. Sachant que 28 % des investisseurs déclarent dans l'enquête qu'ils seront des actionnaires actifs dans les sociétés pétrolières et gazières dans les deux prochaines années, cela contribuera forcément à cet objectif.

Nous pratiquons également un engagement "musclé", c'est-à-dire que nous rappelons aux entreprises qu'elles risquent d'être exclues si elles ne sont pas en mesure de montrer leurs progrès dans nos thèmes d'engagement, par exemple la décarbonation ou la réduction globale des émissions. La menace de désinvestissement que de nombreux d'investisseurs brandissent désormais fonctionne bien et amène ces sociétés à accepter le dialogue. »

Que font les investisseurs pour le climat ?
Que font les investisseurs pour le climat ?
Téléchargez notre enquête Global Climate Survey 2022
Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas