francefr
Passer du rouge à l’orange dans la lutte contre le réchauffement climatique

Passer du rouge à l’orange dans la lutte contre le réchauffement climatique

12-04-2021 | Vision
Les engagements en matière de décarbonation ont aidé le monde à reprendre la lutte contre le réchauffement climatique. Mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.
  • Lucian Peppelenbos
    Lucian
    Peppelenbos
    Climate Strategist

Points clés

  • L’engagement d’atteindre la neutralité carbone rapproche le monde des objectifs de l’Accord de Paris
  • Les pays responsables de 63 % des émissions s’engagent à atteindre zéro émissions nettes de carbone
  • Des initiatives d’investisseurs peuvent contribuer aux efforts de décarbonation
Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Lire la suite

Une action beaucoup plus urgente est nécessaire pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, et c’est là que les initiatives d’investisseurs peuvent aider, explique Lucian Peppelenbos, stratégiste climat chez Robeco. Aujourd’hui, le monde est passé du rouge (une situation où nous n’avions aucune chance d’atteindre les objectifs de contrôle des températures) à l’orange, mais nous sommes encore loin du vert.

L’Accord de Paris reste le point de départ de toutes les initiatives visant à lutter contre le réchauffement climatique, car il s’agit du seul véritable accord mondial auquel toutes les nations ont adhéré. Son principal objectif est de limiter l’augmentation des températures mondiales moyennes à moins de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels d’ici 2100. Pour cela, le monde doit atteindre la neutralité carbone en 2050 au plus tard.

L’accord a été ratifié le 22 avril 2016 (la Journée de la Terre pour les Nations Unies) et signé par 196 nations. Depuis, de nombreux pays se sont engagés à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. Certains sont plus ambitieux et visent 2040 (Autriche et Uruguay), tandis que la Chine, qui affiche la plus grande empreinte carbone au monde, s’est fixé une échéance plus longue à 2060.

Newsletter spécial Climat : ne manquez rien de l’actualité !
Newsletter spécial Climat : ne manquez rien de l’actualité !
Inscrivez-vous

Alerte orange

Alors, sommes-nous bien partis pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris ? « Non », répond Lucian Peppelenbos, stratégiste climat chez Robeco. « Si nous prenons l’image des feux tricolores rouge-orange-vert, je dirais que nous sommes à l’orange. Mais il y a un an, j’aurais dit rouge.

Cette amélioration est due aux récents engagements pris en Asie (Chine, Japon et Corée du Sud), mais aussi au fait que tout le monde sait désormais ce que vont faire les États-Unis, maintenant qu’ils ont réintégré l’Accord de Paris. Avec tout cela en place, les pays responsables de 63 % des émissions mondiales seront en ligne avec l’ambition zéro carbone.

Si nous pouvons vraiment tenir nos engagements d’ici 2050, le monde sera à même de limiter l’augmentation de la température mondiale à 2,1 °C, alors que précédemment nous nous dirigions fers une hausse de 3 degrés. Cette récente vague d’engagements est plus ambitieuse que jamais. »

Un leadership partagé

Passer de l’orange au vert exigera beaucoup plus de coopération, estime Lucian Peppelenbos : « J’aime le concept de "leadership partagé" introduit par Christiana Figueres, l’une des architectes de l’Accord de Paris.

Dans l’économie réelle, il est nécessaire d’avoir des cadres politiques, et de veiller à ce que les consommateurs et les technologies aient un rôle à jouer. Tous ces éléments forment un puzzle. En tant qu’investisseurs, nous pouvons réorienter les capitaux vers une économie circulaire verte et décarbonée… et c’est vital. Mais nous dépendons cruellement des autres pièces du puzzle pour avancer. »

Parmi ces pièces figurent diverses initiatives que des investisseurs (dont Robeco) ont rejointes pour essayer de faire passer le monde de l’orange au vert. Les 10 initiatives les plus importantes pour les investisseurs sont les suivantes.

Cet article est tiré de notre plateforme d'investissement climatique

Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas