francefr
Développement durable : la Suède reste en tête du classement CSR

Développement durable : la Suède reste en tête du classement CSR

17-07-2019 | Vision
La Suède conserve son rang de nation la plus durable dans le dernier classement Country Sustainability Ranking (CSR) de RobecoSAM.
  • Max Schieler
    Max
    Schieler
    Senior Country Risk Specialist at RobecoSAM

Points clés

  • Les risques environnementaux et démocratiques dominent le contexte mondial
  • Les pays scandinaves restent en tête du classement semestriel
  • Le Portugal et l’Indonésie progressent, le Venezuela recule

Les pays scandinaves continuent de dominer le classement semestriel de 65 pays en matière de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). La Suède arrive en tête juste devant la Norvège, le Danemark et la Finlande, tandis que la Suisse défie la suprématie nordique en se plaçant à la deuxième place.

Les progrès les plus importants ont été réalisés par le Portugal, pays en pleine restructuration économique à mesure qu’il sort lentement de la récession, et par l’Indonésie, qui s’est considérablement améliorée en matière de droits de l’homme. En revanche, le Venezuela a régressé, dans un contexte de crise présidentielle, alors que l’économie du pays continue de chuter. En bas du classement CSR figurent le Pakistan, le Nigeria et l’Inde.

Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Inscrivez-vous
Les gagnants et les perdants du nouveau classement CSR

Gouvernance sous pression

Le risque environnemental domine les préoccupations mondiales dans la lutte contre le changement climatique, tandis que la démocratie est menacée par la montée de l’autoritarisme et du populisme, explique l’auteur du rapport, Max Schieler.

« Les pays nordiques et la Suisse restent en tête car ils ont su préserver leurs institutions démocratiques et la qualité de leur gouvernance », analyse-t-il.

Compte tenu du nombre considérable de pays (aussi bien développés qu’émergents) qui connaissent une polarisation politique accrue, des mouvements populistes et même des régimes plus autoritaires, la gouvernance est mise à mal.

Cela pose problème à une époque où les défis majeurs tels que le changement climatique, l’augmentation des inégalités et les tensions géopolitiques latentes exigent une réponse politique ferme et coordonnée.

Autres régions problématiques

Ailleurs dans le monde, l’Afrique du Sud reste fragilisée par une mauvaise gouvernance, après des années de corruption sous l’ancien président Jacob Zuma. Des réformes urgentes sont nécessaires suite aux élections de mai, le nouveau président Cyril Ramaphosa étant confronté à de très grands défis ESG, indique le rapport.

En Turquie, après les élections municipales qui ont affaibli le pouvoir de Recep Erdogan, on observe « l’émergence de signes encourageants, malgré l’autoritarisme régnant ». Le Brésil et le Qatar ont perdu du terrain sur le plan environnemental, tandis que l’Argentine reste stable pour le moment.

Ce rapport semestriel recueille et analyse les données ESG de 22 pays développés et de 43 pays émergents, à l’aide d’un cadre structuré et complet permettant d’établir un score global par pays. Il vise en particulier à trouver des éléments qui ne sont pas reflétés dans les notes de dette souveraine.

Le classement qui en découle fournit des informations sur les risques et opportunités d’investissement associés à chaque pays, tout en offrant aux investisseurs un meilleur cadre de référence pour effectuer des comparaisons entre les pays et les régions, du point de vue risque-rendement.

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas