francefr
La gestion active de la duration profite des turbulences des marchés obligataires

La gestion active de la duration profite des turbulences des marchés obligataires

05-03-2019 | Vision
Les stratégies Dynamic Duration de Robeco ont tenu leurs promesses en 2018. Elles ont offert une protection contre les hausses de taux au début de l'année, tout en tirant parti de la remontée des obligations d'État en fin de période.
  • Olaf  Penninga
    Olaf
    Penninga
    Portfolio Manager

Points clés

  • La gestion active de la duration a joué un rôle crucial en 2018
  • Les fonds Dynamic Duration de Robeco ont réalisé de très bonnes performances
  • Nouvel indicateur de tendance optimisé pour notre modèle de duration

Les marchés des obligations d’État ont beaucoup fluctué en 2018. Résultat, les investisseurs ont pu créer de la valeur grâce au market-timing sur les obligations, en étant protégés contre la hausse de certains taux et en bénéficiant de la baisse d’autres. Dans ce contexte, le positionnement de nos fonds Dynamic Duration a véritablement été dynamique.

La gestion active de la duration s’est une fois de plus avérée efficace pour éviter les biais humains et tirer parti des positions non consensuelles. S’en tenir systématiquement aux moteurs éprouvés des marchés obligataires, sans aucun biais, a permis aux fonds de se tourner vers les obligations d’État et d’être surpondéré au maximum durant les derniers mois de l’année. Grâce aux solides performances enregistrées durant cette période difficile pour les actifs risqués, les deux fonds ont apporté une diversification bienvenue, au moment même où les investisseurs en avaient le plus besoin.

En 2018, les fonds Robeco QI Global Dynamic Duration et QI Long/Short Dynamic Duration ont respectivement généré une performance totale positive de 1,7 % et 1,6 % (brute de frais), et nettement surperformé leur indice de référence respectif. 1

Un modèle de duration éprouvé

Les positions en duration prises par les fonds Dynamic Duration reposent sur les résultats de notre modèle de duration. Développé au début des années 1990, ce modèle utilise six variables pour prédire l’évolution des taux obligataires : trois indicateurs fondamentaux liés aux moteurs macroéconomiques des marchés obligataires (croissance économique, inflation et politique monétaire), un indicateur de valorisation pour évaluer dans quelle mesure ces prévisions sont déjà intégrées dans les prix, et deux indicateurs techniques (tendance et saisonnalité) pour améliorer le timing du modèle.

Quatre de ces six variables ont contribué aux solides performances relatives de 2018, tandis que l’incidence des deux autres a été neutre. La croissance économique et l’inflation ont contribué de manière positive, en signalant l’augmentation des taux au début de l’année et le rallye du marché obligataire en fin d’année. La variable d'inflation a cédé une partie de sa performance pendant la crise en Italie, tandis que la variable de croissance a connu une baisse durant l’été. Les variables de politique monétaire et de valorisation ont contribué de manière assez constante pendant la majeure partie de l’année, en prédisant que les obligations américaines allaient sous-performer. Les variables de tendance et de saisonnalité ont pesé sur la performance au cours de la première partie de l’année avant de remonter durant le rallye observé pendant les derniers mois de l'année.

L'indicateur de tendance optimisé aurait généré un résultat légèrement supérieur sur l’ensemble de la période de recherche

Indicateur de tendance amélioré

Dans le cadre de nos efforts continus d’optimisation du modèle de duration, nos chercheurs en ont récemment analysé l’indicateur de tendance. Celui-ci est associé à une variable de saisonnalité afin d’optimiser le timing dans le modèle. Nos chercheurs ont plus précisément analysé les conséquences d’un remplacement de l’indicateur actuel de tendance par une variable à plus long terme. Ils ont également examiné les manières d’améliorer la conception des variables pour éviter les effets à court terme de retour à la moyenne.

Ils ont ainsi découvert que l’indicateur de tendance optimisé aurait généré un résultat légèrement supérieur sur l’ensemble de la période de recherche, en raison des performances accrues générées ces deux dernières décennies. En outre, cet indicateur de tendance à plus long terme aurait contribué à réduire systématiquement la rotation de la stratégie durant la période de recherche, en particulier entre 2008 et 2018. Par conséquent, Robeco a récemment décidé d’optimiser son modèle de duration avec ce nouvel indicateur de tendance.

1 Source : Robeco Performance Measurement. Tous les chiffres sont en euros, part DH, bruts de frais. Des frais, tels que les frais de gestion et autres, sont en fait également prélevés. Ils ont un effet négatif sur les performances indiquées. Les résultats passés ne sont pas une garantie pour le futur.

Les sujets en rapport avec cet article sont :

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas