francefr
Trois mégatendances façonnent l'investissement thématique

Trois mégatendances façonnent l'investissement thématique

26-11-2018 | Vision

D'après Rainer Baumann, directeur des investissements chez RobecoSAM, trois mégatendances favorisent un investissement profitable à l'environnement.

  • Rainer Baumann
    Rainer
    Baumann
    Managing Director

Points clés

  • Les millénaires auront plus d'influence sur l'investissement durable que les baby-boomers
  • La réglementation et l'innovation transforment les industries traditionnelles
  • Les constructeurs automobiles sont un bon exemple d'exploitation de mégatendances

L’évolution démographique au sein de la société, associée à une réglementation et à une numérisation accrue, contribuent à favoriser l'investissement durable, permettant la création de fonds thématiques capables de tirer profit de transformations structurelles à long terme.

Ce phénomène s'explique par la disparition progressive de la génération née après-guerre (les baby-boomers), une population ayant actuellement entre 60 et 70 ans, et sa substitution par la génération Y née depuis le milieu des années 1980 et qui manifeste un intérêt bien plus marqué pour la durabilité que les deux générations qui l'ont précédée.

D'après Rainer Baumann, responsable de la gestion des investissements de RobecoSAM, la première mégatendance majeure est le remplacement des baby-boomers par la génération Y qui a de plus en plus d'influence sur les décisions d'investissement.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Changement d'attitude

Plusieurs études montrent que la génération Y adoptera une attitude totalement différente vis-à-vis de l'investissement, comme elle le fait également en matière de comportement et de mode de consommation. Ces individus ont un plus grand sens de responsabilité et prendront les questions environnementales plus en considération que les générations précédentes. « Le changement des habitudes de consommation constitue un moteur indéniable.

La deuxième mégatendance est la réglementation – nous observons des signes encourageants qui indiquent qu'elle va dans la bonne direction et conduit à des règles plus concrètes en faveur d'une adoption plus généralisée des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) au sein de l'investissement et de la société. »

Mais d'après Rainer Baumann, la mégatendance la plus intéressante pourrait bien être la forte accélération du domaine de l'innovation et en particulier la numérisation. De nombreux modèles commerciaux classiques font l'objet d'une profonde transformation. Si cela peut être inquiétant pour certaines industries traditionnelles, cette évolution et cette transformation créent de formidables opportunités pour de nouvelles entreprises.

« En résumé, c'est ce qui rend actuellement l'investissement thématique si passionnant – un énorme virage technologique associé à un durcissement de la réglementation et un changement des habitudes de consommation. »

La nouvelle industrie automobile

Pour Rainer Baumann, le secteur automobile est un bon exemple auquel s'appliquent les trois mégatendances. En effet, les consommateurs veulent des véhicules moins polluants, tandis que la réglementation durcit progressivement les normes en matière d'émissions et que l'innovation rend les voitures plus performantes.

L'industrie automobile, et son électrification, est l'un des secteurs qui connaît actuellement une transformation fondamentale. Rainer Baumann a récemment déclaré lors d'une conférence sur l’investissement responsable que dans les prochaines années, nous devrions assister dans ce secteur à un plus grand nombre d'innovations qu'au cours des 30 à 40 dernières années.

Les ventes de voitures électriques ou hybrides se sont chiffrées à un million cette année et, selon les prévisions, elles devraient atteindre 8 à 9 millions d'ici 2020. D'après lui, on devrait ensuite s'attendre à une augmentation encore plus forte d'ici 2030-2040, lorsque nous arriverons au point où les ventes de véhicules électriques dépasseront celles de voitures équipées de moteurs à combustion traditionnels.

Nous assistons à un secteur en pleine mutation qui a créé un marché totalement nouveau pour l'investissement. RobecoSAM suit de très près cette évolution et cherche à en tirer profit en construisant des portefeuilles qui investissent dans la nouvelle chaîne de valeur qui commence à voir le jour.

Outre les constructeurs automobiles, l'automobile dispose également d'un énorme marché pour la chaîne d'approvisionnement, et son industrie traditionnelle se tourne actuellement vers de nouvelles applications, comme les systèmes d'éclairage. La prochaine étape importante concernera la technologie radar, essentielle pour le contrôle de la distance et de la vitesse. C'est cette technologie qui permettra finalement aux voitures de se conduire elles-mêmes.

Le pétrole est dépassé

Dans le même temps, la hausse du prix du pétrole observée au cours des derniers mois rend les véhicules qui fonctionnent au carburant moins avantageux – ce qui sert la cause de la durabilité – mais cette dynamique perd tout intérêt, explique Rainer Baumann.

« S'il est vrai qu'une hausse du cours du pétrole est toujours un signe de forte croissance économique, j'aurais plutôt tendance à dire que nous devenons de moins en moins dépendants du prix du pétrole. Cela n'est donc plus très important. »

Il ajoute que dans le domaine de la mobilité, les moteurs à combustion sont de plus en plus remplacés par les véhicules électriques et les technologies de construction sont en plein développement. Les systèmes basés sur les combustibles fossiles font place aux systèmes électriques.

Ce qui va devenir de plus en plus important n'est pas le prix du pétrole, mais bien celui de l'électricité. Une augmentation de l'offre d'électricité produite à partir de sources alternatives et propres fait que son prix reste relativement faible et stable, ce qui favorise cette transition.

D'après Rainer Baumann, les investisseurs ne devraient pas non plus oublier que les industries les plus basiques ou traditionnelles peuvent encore devenir des investissements thématiques attractifs d'un point de vue de leur potentiel d'innovation.

« L'une de nos stratégies d'investissement thématique concerne le domaine de l'eau. Si celui-ci est considéré comme une thématique mature, il fait cependant l'objet d'un grand nombre innovations, notamment dans les marchés émergents. Nos portefeuilles bénéficient ainsi de nombreuses opportunités d'investissement, et par conséquent d'excellentes performances. »

Contribuer aux ODD

Investir dans des entreprises qui peuvent contribuer aux Objectifs de développement durable des Nations Unies constitue également une tendance d'importance croissante. Introduits en 2015, ces 17 objectifs vont de l’éradication de la famine à la lutte contre le changement climatique, en passant par l’amélioration de la santé, l’accès aux technologies et les normes d’éducation dans les marchés émergents.

C'est ce qui conduit à la création du fonds RobecoSAM Global SDG Credits, axé sur les obligations de sociétés dont les produits et services contribuent à atteindre ces objectifs. Il utilise un système de notation permettant de déterminer les contributions positives et négatives, des informations qui peuvent également être mises à profit à d'autres fins pour RobecoSAM et Robeco.

« Nous utilisons un cadre de travail des ODD afin de rendre compte des bénéfices environnementaux de nos investissements et nous avons répertorié pas moins de 3 000 entreprises. » Il ajoute que ce cadre de travail est actuellement appliqué aux stratégies pour pouvoir mieux évaluer de quelle manière les investissements contribuent aux ODD. Il permet de déterminer ceux qui ont des impacts négatifs ou positifs à prendre en compte.

La deuxième étape consiste à définir un cadre de travail composé d'indicateurs clés de performance (ICP) permettant de quantifier dans le temps ce qu'une entreprise réalise réellement en termes d'économies d'eau et de réduction des émissions. « Chaque entreprise étant différente et opérant dans des marchés différents, cet exercice est assez complexe, mais nous y avons consacré beaucoup d'efforts, ce qui nous permet d'évaluer très efficacement l'impact de ces sociétés. »

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas