frankrijkfr
Fintech : investir dans l'avenir numérique du secteur financier

Fintech : investir dans l'avenir numérique du secteur financier

04-12-2017 | Vision

Les activités bancaires traditionnelles subissent une transformation radicale. Des tendances majeures, telles que la révolution qui s'opère dans le domaine de la technologie financière, ou « fintech », génèrent de formidables opportunités d'investissement dans l'industrie des services financiers.

  • Jeroen van Oerle
    Jeroen
    van Oerle
    Portfolio Manager
  • Patrick  Lemmens
    Patrick
    Lemmens
    Portfolio Manager

Points clés

  • La fintech quitte la phase initiale expérimentale pour se généraliser
  • La numérisation du secteur financier sera un moteur de croissance considérable
  • Les fintech cotées en bourse créent de formidables opportunités d'investissement

Imaginez un monde où il est possible d'effectuer toutes vos opérations financières en ligne. Vous n'allez plus dans une banque, mais sur les app store de Google, Apple ou Amazon pour gérer votre vie financière, que ce soit pour votre compte bancaire, votre planning financier ou votre prêt immobilier. Derrière la plateforme financière, il peut y avoir une banque moderne ou un assureur innovant, voire même une société technologique. La technologie financière à la pointe du progrès vous permettra d'intégrer toutes vos données provenant de différentes banques, les relevés de régimes de retraites de l'État, etc. Les technologies utilisées iront de l'intelligence artificielle (IA) à la réalité virtuelle (RV), en passant par la technologie des registres distribués (la blockchain). Bienvenue dans le monde de la finance numérique, rendu possible par la fintech.

Pour pouvoir continuer à s'adapter aux changements rapides qui ont lieu au sein de leur secteur d'activités, tels que le paiement numérique, la blockchain ou le robo-advice, au cours des trois à cinq prochaines années les établissements financiers devront investir énormément dans les technologies de l'information. Dans un avenir relativement proche, le paiement en ligne deviendra une pratique courante et le paiement en espèces sera l’exception. Il s'agit là d'une tendance dont les sociétés fintech bénéficieront.

Outre les améliorations technologiques qu'elle apporte, la fintech aura également un impact social majeur. Elle permettra en effet à 2 milliards de personnes d'avoir accès à des services financiers dont elles ne disposent pas actuellement.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Les avantages des fintech cotées

Ce sont encore principalement les sociétés de capital-risque et autres sociétés de capital-investissement qui investissent actuellement dans les fintech. Toutefois, les sociétés cotées de ce secteur, d'une capitalisation boursière moyenne de plus de 10 milliards de dollars, offrent réellement des possibilités d'investissement. L'un des avantages que présente le secteur des fintech cotées est sa liquidité supérieure, les actifs du capital-risque étant généralement bloqués pour une période de sept ans ou plus. Les fintech cotées en bourse sont en outre un domaine d'investissement moins risqué. Si de nombreuses start-up se soldent par un échec, celles qui parviennent à faire leur entrée en bourse ont raisonnablement démontré leur viabilité.

Le risque plus faible ne doit pas nécessairement être aux dépens de la performance. Certains titres cotés ont augmenté leur valeur plusieurs fois. Nous prévoyons un grand nombre d'introductions en bourse dans les prochaines années, notamment dans le segment des logiciels et en Asie. Des recherches réalisées par Citigroup montrent que le montant annuel consacré aux logiciels et aux systèmes d'information bancaires est à lui seul de dix fois supérieur à ce qui est actuellement investi dans la fintech mondiale et devrait atteindre 255 milliards de dollars d'ici 2020.

Les banques, assureurs, gérants d'actifs et sociétés technologiques cherchent à créer des plateformes financières qui permettent à leurs clients d'avoir facilement accès à toute une gamme de solutions financières. Cela favorisera la coopération entre les grandes sociétés technologiques et les sociétés financières. Les grandes sociétés technologiques disposent des capacités nécessaires en matière de TI et de la flexibilité requise pour s'adapter en permanence aux développements. Néanmoins, elles sont souvent freinées par la jungle que constituent les exigences réglementaires. Les fintech de taille plus réduite privilégient la coopération, car elles manquent de clientèle.

Regtech : PSD2 et RGDP

La nouvelle directive européenne relative aux services de paiement (PSD2) est susceptible de booster considérablement la fintech. Cette directive qui entrera en vigueur en janvier 2018 prévoit, entre autres, que les clients peuvent autoriser des banques à rendre leurs informations disponibles à des tiers (y compris d'autres banques), qui pourront à leur tour leur proposer des produits ou services supplémentaires. Les banques disposeront ainsi de plus d'informations sur leurs clients, ce qui contribuera à accélérer la transition vers les plateformes financières.

Ce nouveau développement s'accompagne bien entendu de la réglementation nécessaire. Vers la mi-2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en vigueur dans l'Union européenne et représentera un défi administratif de taille. C'est là qu'interviennent les sociétés regtech spécialisées. Celles-ci utilisent des algorithmes sophistiqués pour faciliter la communication et l'enregistrement de données. En plus, ils permettent l'intégration de nouveaux clients en conformité avec les réglementations.

Et qu'en est-il du bitcoin et de la blockchain ?

Quel est le rôle du bitcoin dans tout ça ? Pour un fonds fintech coté en bourse, il n'est toujours pas possible d'investir dans les crypto-monnaies étant donné qu'elles ne sont pas cotées. Par ailleurs, celles-ci sont extrêmement volatiles, elles n'ont souvent aucun fondement économique et manquent de surveillance réglementaire. Nous comprenons l'attrait que peut présenter la technologie des registres distribués sur laquelle elles sont basées, comme la blockchain ou ethereum.

Les crypto-monnaies pourraient devenir plus intéressantes si elles étaient soutenues par une banque centrale. La Pologne le fait déjà avec le billon, qui se négocie à 1:1 contre le zloty par la Banque centrale. Lorsque 1 000 billons sont créés, la Banque centrale retire 1 000 zlotys de la circulation. Selon nous, l'approbation des autorités de régulation est essentielle pour que les crypto-monnaies puissent être mondialement reconnues.

Conclusion : les fintechs deviennent de plus en plus courantes

Les fintechs quittent la phase initiale expérimentale pour se généraliser, ce qui crée de nombreuses opportunités d'investissement. Investir dans une fintech est particulièrement intéressant pour les investisseurs qui croient à la solidité à long terme de ce secteur et souhaitent profiter d'opportunités d'investissement dans les nouvelles sociétés fintech, insurtech, regtech et autres tirant profit de la numérisation du secteur financier.

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas