frankrijkfr
De vous à nous : comment les entreprises utilisent-elles l’engagement ?

De vous à nous : comment les entreprises utilisent-elles l’engagement ?

03-01-2017 | Vision

Depuis 2005, Robeco s’engage auprès des entreprises. En tant qu’investisseurs, nous mesurons toute la pertinence de cette démarche, mais sans pour autant savoir comment cette dernière est perçue des entreprises. VDBO (l’association néerlandaise de soutien au développement durable), Robeco et l’Université d’Amsterdam ont mené une étude sur le sujet en début d’année, interrogeant un certain nombre d’entreprises sur la manière dont elles utilisent l’engagement.

  • Peter van der Werf
    Peter
    van der Werf
    Engagement Specialist

Points clés

  • L’engagement aide les « champions internes » à défendre des problématiques au sein de l’entreprise
  • Les exigences émanant de l’externe incitent l’entreprise à agir
  • Même si le changement n’est pas immédiat, cela génère une prise de conscience

L’étude montre que, directement ou indirectement, les actionnaires influencent les entreprises de multiples manières. Lorsqu’ils demandent des changements spécifiques des politiques internes en matière de reporting ou de durabilité, ils ont un impact direct, car la prise de décision de l’entreprise de faire évoluer ses pratiques se fait en réponse aux questions des actionnaires.

L’influence peut également être indirecte. Par exemple, si des collaborateurs estiment que les sujets défendus par les actionnaires sont importants, ils utilisent cet engagement pour les promouvoir au sein de l’entreprise. Bien souvent, il s’agit de membres des départements Durabilité. Estimant qu’il est dans l’intérêt à long terme de l’entreprise de modifier certaines pratiques spécifiques, ces « champions internes » s’appuient sur les questions des actionnaires pour convaincre leurs collègues de l’importance du sujet. Ils défendent ces propositions de deux manières : vers le haut, pour s’assurer du soutien de la direction, et de manière latérale, pour persuader les autres départements de consacrer une partie de leurs ressources à ces problématiques.

Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Découvrez les dernières infos sur la durabilité
Inscrivez-vous

Engagement des actionnaires : quatre options sont possibles

En règle générale, les actionnaires utilisent quatre méthodes : ils proposent des modifications spécifiques à apporter aux politiques, remettent en cause certaines opinions du conseil, informent l’entreprise des actualités récentes et soutiennent les champions internes. De leur côté, les entreprises évoluent grâce à ces différents aspects. Dans cet article, nous présenterons trois exemples d’engagements de Robeco qui ont incité des entreprises à modifier leurs politiques ou leurs pratiques.

Proposer et informer : hiérarchiser les projets d’une société foncière britannique

Entre 2013 et 2015, Robeco s’est engagé auprès d’un fonds d’investissement immobilier (REIT) britannique. En 2014 et 2015, nous avons proposé à plusieurs reprises de définir des objectifs annuels intermédiaires en matière de consommation d’énergie et de réduction de l’empreinte carbone. La responsable de la politique RSE (responsabilité sociale d’entreprise) nous a expliqué qu’elle avait d’ores et déjà réfléchi à cette option et que notre engagement lui prouvait qu’il s’agissait d’une bonne idée.

Elle a ajouté qu’elle avait utilisé cet engagement en interne pour motiver les collaborateurs : son département s’est appuyé sur le fait que des actionnaires de l’entreprise demandaient des informations spécifiques pour pousser les autres départements à collecter les données nécessaires pour évaluer la performance de l’entreprise sur différentes cibles. Elle leur a également expliqué que « la gouvernance environnementale et sociale et la durabilité ont trait à la légitimité de l’entreprise, à la gestion du risque et à de multiples facteurs particulièrement pertinents pour les investisseurs ».

Cet engagement a également permis de mieux cerner les sujets qui compteront dans un avenir proche. La responsable RSE l’a d’ailleurs utilisé pour approfondir sa connaissance des aspects qui lui semblaient de plus en plus importants. À l’époque, elle s’intéressait notamment au reporting intégré : l’engagement de Robeco lui a procuré l’opportunité de mieux en comprendre les tenants et les aboutissants, mais aussi de voir comment l’entreprise pouvait améliorer ses pratiques en matière de communication.

Soutenir : promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables

En collaboration avec Eumedion, Robeco a demandé à un grand acteur du secteur manufacturier de définir un objectif d’utilisation des énergies renouvelables. La direction de l’entreprise, favorable à ce sujet avant même l’engagement de Robeco, avait recruté un spécialiste de cette thématique pour gérer le projet. Notre engagement a aidé cette personne à obtenir le soutien des filiales, mais aussi à faire réaliser les études nécessaires pour déterminer cet objectif.

L’entreprise travaillait depuis plusieurs années sur la définition de cet objectif d’utilisation des énergies renouvelables. Pour ce faire, il fallait modéliser la consommation énergétique des différentes filiales et savoir quelles énergies renouvelables étaient disponibles sur le plan local. L’entreprise devait donc obtenir le soutien des responsables de chaque métier, pour lesquels ce sujet n’était pas prioritaire. Néanmoins, des événements extérieurs, dont notamment notre engagement, ont rendu ce sujet plus pressant : la personne chargée de l’étude les a donc utilisés pour convaincre ses collègues de travailler sur ce sujet.

Remettre en cause et soutenir : progresser sur la question du reporting intégré

En 2015 et 2016, Robeco s’est engagé auprès d’une entreprise néerlandaise cotée en bourse sur la question du reporting intégré, c’est-à-dire la fusion des informations financières et des données sur la durabilité au sein d’un même document. Même si son rapport était d’ores et déjà très proche d’un rapport intégré, l’engagement de Robeco a incité l’entreprise à en faire plus et conserver son statut de leader.

En effet, nous avons à la fois remis en cause la position du conseil et apporté notre soutien au responsable du reporting sur la durabilité. Début 2015, nous avons envoyé les questions que nous avions l’intention de poser lors de l’assemblée générale des actionnaires (AGA) au secrétaire général de l’entreprise. Ce dernier les a étudiées avec le responsable du reporting sur la durabilité et a rédigé des réponses formelles. Les questions et les réponses officielles ont ensuite été incluses à la section « Questions-réponses » du dossier consacré à l’AGA, puis transmises au conseil exécutif pour la préparation de la réunion. Le conseil a donc pris connaissance des questions de Robeco sur le sujet. Dans un deuxième temps, un membre du comité exécutif a participé à une réunion avec les actionnaires, au cours de laquelle la question du reporting intégré a de nouveau été abordée.

À ce moment-là, l’entreprise n’avait encore pris aucun engagement en faveur de ce dernier. Cela n’a été acté que lorsque le responsable du reporting sur la durabilité, qui avait participé à la rédaction des réponses aux questions de Robeco, a présenté son projet de rapport intégré pour approbation par le conseil. Le responsable a évoqué les questions formulées par des tiers, notamment Robeco, pour prouver au conseil la pertinence de sa proposition.

Cela prouve que, même si une entreprise est considérée comme en pointe en matière de durabilité, l’engagement peut l’aider à aller plus loin et conserver sa position de leader.

Source : Livre blanc du VBDO, Advancing shareholder engagement, septembre 2016

Les sujets en rapport avec cet article sont :

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas