frankrijkfr
Pour investir dans les actions internationales, faites fi du bruit de marché

Pour investir dans les actions internationales, faites fi du bruit de marché

05-10-2016 | Vision

Selon le gérant du fonds, Josh Jones, pour investir dans les actions internationales, les investisseurs devraient ignorer le bruit macroéconomique et se concentrer sur la recherche des valorisations les plus attractives.

  • Josh Jones
    Josh
    Jones
    Portfolio Manager Boston Partners Asset Management

Points clés

  • Le Brexit prouve l’importance de se concentrer sur les titres et non sur les chocs
  • Les secteurs « mal aimés » pourraient s’avérer très attractifs pour les investisseurs « Value »
  • La sélection de titres et l'allocation sectorielle joueront un rôle accru

Le choc provoqué par le Brexit, les craintes concernant la croissance chinoise et les fluctuations des cours des matières premières ont tous contribué à abaisser les perspectives à l’égard des actions internationales à un moment ou à un autre. D'après Josh Jones, il est toutefois encore possible de trouver de la valeur sur le marché à condition de rester fidèle à une discipline rigoureuse et d’identifier des entreprises en mesure de surperformer, indépendamment du contexte macroéconomique.

« La sélection de titres et l'allocation sectorielle qui en résulte joueront un rôle d'autant plus important dans la mesure où les investisseurs tâchent de trouver leur chemin dans un contexte marqué par un bruit macroéconomique croissant durant les dernières étapes du cycle économique actuel », ajoute Josh Jones, co-gérant du fonds Boston Partners Global Premium Equities avec Chris Hart.

Boston Partners applique la philosophie éprouvée des « trois cercles » afin de retenir uniquement les valeurs qui présentent des prix attractifs par rapport au marché, de bons fondamentaux d'entreprise et un momentum positif.

Selon Josh Jones, Global Premium est un fonds toutes capitalisations géré selon une approche « bottom-up ». Or les investisseurs s’intéressent le plus souvent à l’actualité macroéconomique et au bruit de marché. « Les investisseurs peuvent bien entendu cristalliser leur attention sur la situation macroéconomique qui domine l’actualité. Mais la performance de notre portefeuille est plutôt conditionnée par la sélection d’entreprises de qualité qui présentent les caractéristiques souhaitées. Nous tenons à ajouter que le bruit de marché entraîne souvent des dislocations, notamment au sein du segment des petites et moyennes capitalisations ».

Nos clients et nos prospects nous demandent régulièrement comment nous parvenons à surperformer dans des contextes haussiers et baissiers sachant que nous investissons sur toute l’échelle de capitalisation boursière. La réponse est simple : « nous ciblons les entreprises de qualité, même de petite taille. Cette flexibilité est l’un des atouts essentiels de ce fonds. »

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

L'importance des valorisations

Global Premium privilégie les titres « Value », à savoir ceux qui se négocient à des multiples qui ne reflètent pas le potentiel de l’entreprise. Par conséquent, le fonds se tient en général à l’écart des titres « Growth » ou des valeurs défensives qui sont souvent très coûteux lorsque les valorisations sous-jacentes sont prises en compte.

Selon Josh Jones établi à Londres, les craintes macroéconomiques croissantes ont conduit ces dernières années de nombreux investisseurs actions à s’en tenir au facteur momentum, estimant que ce créneau offrait de la sécurité. Les valeurs de marché des titres « Growth » ont ensuite flambé, en même temps que les titres défensifs très rémunérateurs, pour devenir assez onéreux.

« Nous resterons fidèles à nos principes fondamentaux, quel que soit l'environnement de marché à court terme »

La stricte application du processus d’investissement basé sur les « trois cercles » n’a pas permis au fonds d’identifier des opportunités intéressantes au sein de secteurs tels que les biens de consommation de base, les REITs et les services aux collectivités, dont les cours ne répondaient pas aux critères rigoureux en termes de valorisation ou de fondamentaux. De ce fait, le fonds s’est parfois fortement écarté de son indice MSCI World, ce qui l’a desservi lorsque le facteur momentum était le seul à susciter l’intérêt des investisseurs.

« Mais nous resterons fidèles à nos principes fondamentaux, quel que soit l’environnement de marché à court terme. Ayant réussi à construire un processus très performant à long terme, les résultats de court terme ne nous inciteront pas à modifier notre logique, ni notre approche. »

Les secteurs « mal aimés » sont synonymes d'opportunités

Dans ces périodes de bruit de marché, et où une réelle valeur se fait rare, quels titres faut-il sélectionner ? Josh Jones explique que le fonds a souvent tiré profit de trois secteurs « mal aimés » qui ont généré la plupart de l’alpha grâce à la sélection de titres, c’est-à-dire l’énergie, les matériaux et l’industrie. « Après une analyse poussée, nous avons identifié des entreprises présentant un momentum positif au sein du secteur « Value » du marché ».

Pour des raisons évidentes, l’énergie a été un secteur malmené l’an dernier suite au repli des cours du pétrole. Malgré tout, il recélait certaines entreprises qui sont parvenues à tirer leur épingle du jeu. Il y avait en outre plusieurs entreprises du secteur de l'industrie qui avaient certaines raisons très spécifiques aux titres d'afficher de bonnes performances. C'est pourquoi nous les avons acheté, tout en évitant les entreprises dont les bénéfices étaient faibles dû à leur exposition aux secteurs de l'énergie, des métaux et des mines. »

Le Brexit met en évidence le problème du bruit

Pour Josh Jones, le vote du Brexit illustre parfaitement le fait qu’il soit préférable de prendre du recul par rapport à un évènement politique majeur et de se concentrer sur la sélection de titres. L’exposition du fonds au Royaume-Uni était d’environ 7 % les jours qui ont précédé le vote historique et son positionnement est resté inchangé le jour de l’annonce des résultats.

L'exposition actuelle au Royaume-Uni porte essentiellement sur la consommation et dans une moindre mesure sur certaines entreprises à caractère défensif. Cette exposition couvre l'ensemble des capitalisations, plusieurs opportunités étant devenues plus attractives suite au vote du Brexit.

« À la suite du vote du Brexit, nous restons fidèles à nos critères de sélection »

Josh Jones explique ainsi qu'après le vote du Brexit, le fonds reste fidèle à ses critères de sélection et a dans certains cas identifié un soutien supplémentaire procuré par les valorisations. En revanche le momentum est de plus en plus remis en question. « Les entreprises britanniques en portefeuille génèrent en moyenne plus de deux tiers de leur chiffre d’affaires en dehors du Royaume-Uni, ce qui devrait leur garantir un futur plus stable quelles que soient les conséquences d'une éventuelle sortie de l'UE.

Nous essayons donc simplement de trouver celles qui tireront leur épingle du jeu, qui génèreront beaucoup de trésorerie, et dont les fondamentaux seront profitables à notre fonds. »

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas