Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas
Beauty and the beast of low-volatility investing

Beauty and the beast of low-volatility investing

17-02-2015 | Recherche

Usually focusing on how to design the best low-volatility strategy, David Blitz, Matthias Hanauer and Pim van Vliet have set out to construct a very bad low-volatility strategy. Comparing good and bad low-volatility strategies they found very different performance characteristics. Clearly, not all low-volatility stocks are created equal. The results highlight the importance of being selective when investing in low-volatility stocks.

  • David Blitz
    David
    Blitz
    PhD, Executive Director, Head of Quant Selection Research
  • Pim  van Vliet, PhD
    Pim
    van Vliet, PhD
    Managing Director, Head of Conservative Equities - Pim van Vliet
  • Matthias Hanauer
    Matthias
    Hanauer
    PhD, CFA, Researcher

Speed read

  • What differentiates a successful low-volatility approach from an unsuccessful one?
  • What is good, what is bad and how do generic low-volatility strategies fit into this?    
  • How can you avoid expensive losers?
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Inscrivez-vous

Leave your details and download the report

This report is not available for users from countries where the offering of foreign financial services is not permitted, such as US citizens and residents.