Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas
Investissement factoriel : pourquoi la mise en œuvre est une étape clé ?

Investissement factoriel : pourquoi la mise en œuvre est une étape clé ?

19-09-2014 | Vision

L'investissement factoriel gagne en popularité. A des fins stratégiques, les investisseurs professionnels envisagent de plus en plus d'investir dans certains segments du marché qui offrent de meilleurs rendements corrigés du risque, sur de plus longues périodes. Mais comment les investisseurs doivent-ils mettre en œuvre cette stratégie ?

  • David Blitz
    David
    Blitz
    PhD, Executive Director, Head of Quant Selection Research
  • Joop  Huij
    Joop
    Huij
    PhD, Executive Director, Head of Factor Investing Equities and Head of Factor Index Research

Robeco est un pionnier en la matière, proposant des stratégies d'investissement factoriel qui évitent les pièges liés aux approches généralistes. Vous devez correctement les appliquer pour qu'elles soient efficaces. Notre approche prudente en matière de maîtrise des risques offre aux investisseurs le meilleur des deux mondes.
L'investissement factoriel repose sur une recherche scientifique rigoureuse. Les principales études théoriques démontrent que, par exemple, les facteurs ‘valeur’, ‘momentum’ et ‘faible volatilité’ des actions génèrent des rendements corrigés du risque plus élevés. Au cours des cinq dernières années, nous avons adopté une approche systématique pour investir en fonction de ces facteurs et les investisseurs en ont largement optimisé leur profil risques/rendements.

La question est de savoir comment intégrer ces données théoriques dans des stratégies d'investissement. Robeco offre une excellente exposition à un ou plusieurs facteurs générateurs de primes, notamment la valeur, le momentum et la faible volatilité. Ces trois stratégies sont des modules qui peuvent être utilisés de manière flexible pour obtenir une exposition optimale. Robeco propose aussi le fonds Factor Solution, qui les combine toutes.
Deux analystes quantitatifs de Robeco, le directeur de la recherche sur les actions David Blitz et l'analyste en chef Joop Huij, abordent le dilemme auquel sont confrontés les investisseurs s'agissant de l'investissement factoriel : ils veulent profiter des dernières innovations mais leur mise en œuvre peut comporter des risques.

Restez informé sur l'investissement quantitatif
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Inscrivez-vous

Une approche rapidement adoptée

L'intérêt pour l'investissement factoriel s'est considérablement développé, explique Joop Huij. « Tout a commencé en 2009 avec un rapport d'analyse rédigé par les professeurs Andrew Ang, William Goetzmann et Stephen Schaefer, qui conseillaient au gouvernement norvégien d'adopter une stratégie d'investissement factorielle ». Les trois professeurs avaient été chargés d'étudier les raisons de la performance décevante du fonds souverain norvégien en 2008. Ce fonds investit les revenus pétroliers de la Norvège et constitue l'un des plus grands fonds au monde.

« Il s'est avéré que la performance du fonds pouvait surtout s'expliquer par son exposition à un petit groupe de facteurs, ce que les gérants du fonds n'avaient réalisé à l'époque. La majorité des actifs qu’ils détenaient avaient une même exposition. De ce fait, le portefeuille n'était pas du tout diversifié de manière appropriée. C’est ainsi que le concept d'investissement factoriel a gagné du terrain auprès des investisseurs professionnels du monde entier qui étaient confrontés à des problèmes de diversification similaires et cherchaient de nouvelles approches. » Robeco a adopté l'investissement factoriel très rapidement. «Nous étions cependant sceptiques après la publication du rapport des professeurs Ang, Goetzmann et Schaefer. Nous avons analysé beaucoup d'autres recherches théoriques sur le sujet, en essayant de répondre aux questions en suspens avec notre propre recherche empirique. » Finalement, cette recherche a porté ses fruits. Robeco est l'un des rares gérants d'actifs capable d'offrir une gamme complète de stratégies d'investissement actions basées sur la faible volatilité, le momentum et la valeur. « Nous n'avons pas uniquement parlé d'investissement factoriel, nous avons aussi développé des solutions pour saisir de manière effective les primes les plus élevées générées par ces facteurs » déclare Joop Huij.

Une approche différente

L'approche de Robeco se distingue des concurrents. « Alors que beaucoup de gérants s'appuient surtout sur de simples modèles de données statistiques, nous essayons d'obtenir des informations claires sur les facteurs de rendement et de risque. Une de nos conclusions est que les primes générées par les facteurs ne sont pas une contrepartie du risque. Cela signifie que les investisseurs ne doivent pas prendre plus de risques pour augmenter leurs rendements.
Prenez par exemple la prime liée à la valeur. Quand on investit dans des titres de style « value », il est possible d’obtenir de meilleurs rendements. La recherche de Robeco a révélé qu’en ne sélectionnant les actions qu’en fonction de leur valeur, les investisseurs pouvaient détenir des positions importantes sur des sociétés en difficulté, or la prime de valeur n'est pas nécessairement liée à ce risque. Par conséquent, il vaut mieux que les investisseurs utilisent une stratégie d'investissement qui capte la prime de valeur tout en évitant ce risque supplémentaire. »
M. Blitz convient que l'approche de Robeco en matière de sélection des titres est différente. « Nous intégrons plusieurs facteurs dans notre modèle car nous ne voulons pas investir dans un facteur au détriment d'autres primes de facteur reconnues. L'intégration de facteurs multiples nous permet d'améliorer le profil risques/rendements du portefeuille. Il n'est pas rentable d'avoir une exposition positive à la valorisation et une exposition négative au momentum et à la volatilité par exemple. C’est le cas si vous achetez un titre à haut risque qui semble bon marché après de fortes baisses du cours. »

L'autre avantage en favorisant l'innovation est la possibilité de partager nos connaissances avec nos clients, ajoute David Blitz. « Ils peuvent risquer leur carrière en adoptant nos stratégies factorielles innovantes, nous partageons donc nos expériences respectives. Nous discutons régulièrement de notre approche et de notre recherche avec eux, ainsi que de la manière dont nous devrions concevoir nos solutions sur mesure pour répondre à leurs besoins. »

La popularité croissante de l'investissement factoriel

La popularité de l'investissement factoriel n'a pas échappé aux concurrents ; beaucoup de nouvelles sociétés de gestion d'actifs ont commencé à proposer des solutions. M. Blitz ne craint pas cette concurrence mais il pointe les risques pour les investisseurs : « les investisseurs devraient le savoir, beaucoup de ces stratégies sont mises en place sans une étude préalable de la meilleure approche à adopter. Si l'investissement factoriel n'est pas mis en pratique de façon optimale, les investisseurs peuvent passer à côté d'une bonne partie de la valeur ajoutée potentielle et être déçus. Ainsi, il est nécessaire de réaliser une évaluation rigoureuse des stratégies factorielles », explique M. Blitz.
« Nous adoptons une approche prudente lorsque nous évaluons de nouvelles stratégies. Robeco a exploité les données d'un très grand nombre d'actions sur de longues périodes, pendant de nombreuses décennies. Notre recherche porte sur différentes périodes, différents pays, voire différentes classes d'actifs. Il est donc peu probable que les primes de facteur résultent simplement de l'exploitation de données. En outre, elle ne consiste pas seulement à analyser les données statistiques, elle implique aussi une recherche théorique approfondie qui vise à savoir pourquoi ces modèles existent en premier lieu. »

L'innovation et la baisse du risque ne sont pas incompatibles

Selon David Blitz, « l'innovation ne revient pas à prendre plus de risques ». En réalité, le risque peut être réduit. « Le caractère risqué d'une innovation dépend de la stratégie. Nos stratégies à faible volatilité montrent parfaitement comment nous combinons une nouvelle approche avec une certaine prudence. Elles peuvent effectivement réduire le risque global du portefeuille. De plus, nous redoublons d'efforts pour évaluer la manière dont nous pouvons combiner les facteurs et trouver le meilleur moyen de rééquilibrer le portefeuille, ajoute M. Blitz. De fait, un facteur peut présenter des périodes de sous-performance c’est pourquoi nous recommandons d'appliquer une approche diversifiée en sélectionnant plusieurs facteurs. »

Les sujets en rapport avec cet article sont :