belgiumfr
RobecoSAM SDG Score

RobecoSAM SDG Score

Depuis que les Nations Unies ont adopté les Objectifs de développement durable (ODD), les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux investissements qui contribuent à la réalisation de ces objectifs tout en générant des performances financières. Robeco a été parmi les premiers gérants d’actifs à mettre au point une méthode efficace d’identification et de mesure des contributions aux ODD, utilisable dans les portefeuilles d’investissement.

Trois longueurs d’avance dans l’identification, la mesure et le suivi des ODD

  • Robeco conserve sa réputation de pionnier en matière de recherche et d’analyse dans l’investissement durable
  • Nous avons été parmi les premiers à élaborer un cadre propriétaire d’évaluation de la compatibilité des entreprises avec les ODD
  • Des critères sectoriels « top-down » associés à des données d’entreprise « bottom-up » nous permettent de noter la contribution de chaque entreprise aux ODD
  • Ces scores ODD peuvent être utilisés pour élaborer des produits d’investissement à impact dans un large éventail de classes d’actifs.

Au-delà d’un simple acronyme

En 2015, le Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été adopté par les 193 États membres de l’ONU désireux de contribuer ensemble à la réalisation de 17 Objectifs de développement durable (ODD) d’ici à 2030. Ces 17 objectifs et leurs 169 cibles visent à faire avancer un grand nombre de thématiques telles que l’accès pour tous à l’eau et aux services d’assainissement, la sécurité alimentaire, l’égalité des sexes, la protection des écosystèmes et de la biodiversité, ou encore l’accès à une énergie propre et abordable.

Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, 5 000 à 7 000 milliards de dollars devront être investis chaque année entre 2015 et 2030 pour atteindre ces objectifs. Compte tenu de ce montant colossal, l’ONU a explicitement invité le secteur privé à contribuer et, chose étonnante, les grandes entreprises et grands financiers ont répondu avec enthousiasme à cette invitation.

Figure 1 : les Objectifs de développement durable de l’ONU

Source: UN (2015)

Plus d’informations sur les ODD

Dans tous les secteurs, les départements de RSE (responsabilité sociale des entreprises) gagnent en importance et accèdent comme jamais aux plus hauts niveaux de décision. Les chefs d’entreprise de renom défendent des projets et initiatives socialement responsables, environnementalement durables et incontestablement transparents dans les secteurs de la banque et de la finance, de la pharmacie et de la santé, des services aux collectivités et des biens de consommation. Une dynamique dans laquelle les ODD et leur mesure arrivent en tête des priorités. Au vu de cet intérêt grandissant, les investisseurs aussi ont à cœur d’inclure la durabilité et les ODD dans leurs portefeuilles – et à ne pas se contenter de prendre certaines expositions pour montrer que leurs investissements ont un impact mesurable. Aujourd’hui, toute la difficulté pour les gérants d’actifs est de quantifier la contribution d’une entreprise aux ODD.

La difficulté pour les gérants d’actifs est de quantifier la contribution d’une entreprise aux ODD.

Chez Robeco, la gamme actuelle des produits actions durables est déjà en adéquation avec les ODD, et nous continuons de rechercher des façons d’améliorer le reporting d’impact dans ces domaines. En outre, nous développons de nouveaux produits non seulement compatibles avec les ODD, mais également conçus pour mesurer les contributions des entreprises à ces objectifs. Nos stratégies SDG Global Credits et Global Sustainable Impact Equities sont élaborées sur mesure pour investir dans des entreprises aux valorisations attractives et ayant une forte incidence sur les ODD. Mais comment fait-on pour passer d’objectifs de développement mondialement approuvés à des produits d’investissement financièrement viables ? Cet article présente nos réflexions sur la question, ainsi que l’approche que nous avons suivie pour élaborer une méthode de mesure objective et fiable des contributions aux ODD au sein d’un portefeuille d’investissement.

La difficulté : mesurer l'impact d'un investissement sur les ODD

Il n’est pas difficile d’imaginer que certaines entreprises contribuent à la réalisation des ODD et d’autres non : un fournisseur d’énergie solaire a en effet plus de chances d’y parvenir qu’un groupe pétrolier. Mais l’évidence s’arrête là. Au moment d’élaborer une stratégie ciblant les ODD, la difficulté est de bien évaluer et bien quantifier la contribution de toutes les entreprises au sein d’un univers d’investissement. Cela nécessite rigueur, objectivité, cohérence et réplicabilité. Autrement dit, un cadre défini par des règles claires, objectives et cohérentes. Robeco a été l’un des premiers gérants d’actifs à relever ce défi en élaborant un cadre ODD propriétaire qui propose une approche en trois étapes (voir figure 2). Nos analystes en investissement l’utilisent de façon efficace dans les obligations et les actions, et les équipes d’investissement des stratégies RobecoSAM Global SDG Credits et Global SDG Equities dans la construction de l’univers. Les critères d’éligibilité reposent sur les scores ODD attribués à chaque société/émetteur.

Nos analystes en investissement appliquent déjà ce cadre dans les obligations et les actions.

Figure 2 : le cadre ODD en trois étapes : principales étapes, principales questions, principales difficultés

Source: Robeco

Étape 1 : Focus produit : que produit l’entreprise ?

Cette première étape consiste à mettre en rapport les produits et services d’une entreprise avec les ODD. Dans quelle mesure ces produits et services contribuent-ils positivement ou négativement à l’atteinte des ODD ? Les entreprises sont évaluées à l’aune d’un vaste ensemble de règles et d’indicateurs clés de performance (ICP). Ceux-ci sont résumés dans un guide qui détermine à quels ODD les produits et services de chaque entreprise/émetteur sont susceptibles de contribuer, et si cette contribution est positive, neutre ou négative.

Figure 3 : exemples extraits du guide

Source : Robeco. Ces exemples n’ont qu’une valeur informative et ne constituent en aucun cas un conseil d’investissement.

Dans les télécoms, par exemple, la contribution de départ est positive, car ce secteur est un maillon essentiel de l’infrastructure nécessaire au maintien d’une société sûre, sécurisée et connectée. L’efficacité des télécommunications favorise par ailleurs l’industrialisation et les gains de productivité. Tout cela contribue à rendre les villes plus intelligentes et plus durables, ce qui améliore la qualité de vie. Les agriculteurs peuvent quant à eux utiliser leur téléphone portable pour vérifier les prix du marché avant de vendre à des intermédiaires, tandis que les négociants peuvent accepter les paiements mobiles. Ainsi, le secteur des télécoms peut contribuer à de bonnes infrastructures (ODD 9), à la croissance économique (ODD 8) et, in fine, à la réduction de la pauvreté (ODD 1). Ensuite, nous déterminons l’importance de la contribution, qui dans le cas des télécoms est jugée faible.

Une fois établis la contribution et l’impact de l’ensemble d’un secteur, nous examinons de plus près chaque entreprise du secteur en question. Pour cela, nous définissons un ensemble d’ICP par rapport auxquels évaluer ces entreprises. Par exemple, l’impact initial faiblement positif d’une banque passe à moyennement positif pour les ODD 8 et 9 si plus de 25 % de son portefeuille de prêts est alloué aux petites et moyennes entreprises (PME) qui constituent le pilier de la plupart des économies, soutiennent les collectivités locales et favorisent une croissance économique durable. La figure 3 donne un exemple des ICP utilisés.

Étape 2 : Politiques et processus : comment opère l’entreprise ?

La manière dont les sociétés mènent leurs activités influence également la réalisation des ODD. Telle entreprise est-elle polluante ? Respectueuse du droit du travail ? Confrontée à la corruption ? Dotée d’un conseil d’administration diversifié ? Dans cette deuxième étape, les analystes crédit vérifient si la façon dont l’entreprise mène ses opérations est compatible avec les ODD. Cela nécessite d’évaluer en détail ses politiques environnementales, ses comportements passés, son cadre de gouvernance, etc. Si nécessaire, les scores ODD peuvent alors être modifiés.

Étape 3 : Suivi en continu : des procédures judiciaires ou des controverses sont-elles connues ?

Dans cette dernière étape, nous vérifions si l’entreprise en question est impliquée dans des controverses. Une société peut fabriquer de bons produits, mener correctement ses activités et répondre aux critères des étapes 1 et 2, mais agir de manière répréhensible (marées noires, fraude ou pots-de-vin, par exemple). L’analyste doit donc décider de son sort. Pour cela, il est important de savoir s’il s’agit d’un problème structurel ou d’un épisode exceptionnel, et si la direction a pris suffisamment de précautions pour empêcher le phénomène de se reproduire. L’analyste crédit peut proposer d’attribuer provisoirement un score ODD de -3, en attendant la réaction des dirigeants et les mesures correctives. En cas de violations graves et structurelles du Pacte mondial des Nations Unies, les sociétés sont même exclues.

Une entreprise peut fabriquer de bons produits et mener correctement ses activités, mais agir de manière répréhensible

Le résultat de cette procédure en trois étapes est quantifié à l’aide de notre méthode de notation ODD propriétaire. Toutes les entreprises se voient attribuer un score en fonction de leur contribution aux ODD (positive, neutre ou négative) et de l’importance de cette contribution (élevée, moyenne ou faible). C'est ce que montre le tableau 1.

Tableau 1 | Méthode de notation des ODD

Source: Robeco

Les bons et mauvais élèves de l’univers d’investissement

Les analystes en investissement et investissement durable de Robeco ont étudié quelque 640 sociétés dans le cadre de ce processus. Il en ressort que 62 % d’entre elles contribuent positivement aux ODD, dont des exploitants de réseaux, des prestataires de santé et des banques. D’aucuns n’imagineraient jamais que des banques puissent obtenir de bonnes notes. Or, elles sont indispensables pour financer les petits moteurs de l’économie. C’est particulièrement vrai dans les marchés émergents, où les banques jouent un rôle de premier plan pour favoriser l’innovation et la croissance économique. Les sociétés du secteur énergétique spécialisées dans l’exploration et la production affichent également des scores ODD positifs lorsque le gaz naturel représente plus de 65 % de leur mix de production en amont, à condition toutefois que moins de 10 % de leur chiffre d’affaires est généré par le pétrole et le gaz non conventionnels et qu’aucun projet d’expansion ne soit prévu dans ce domaine.

Un peu plus d’une entreprise évaluée sur cinq (22 %) contribue de manière négative aux ODD. Parmi elles figurent les producteurs d’énergie recourant beaucoup à la fracturation hydraulique, les fabricants d’aliments mauvais pour la santé, les constructeurs automobiles qui proposent peu de véhicules électriques ou hybrides, les sociétés de jeux/paris et les producteurs de tabac. Il est intéressant de noter que dans 14 % des cas, un ajustement a été effectué à l’étape 2 ou 3.

Toutes les entreprises obtiennent un score basé sur leur contribution aux ODD.

Recherche en investissement durable
Recherche en investissement durable
Plus d’information

Conclusion

La popularité grandissante des ODD conforte notre conviction de longue date que la durabilité joue un rôle essentiel dans les entreprises et les investissements. Mais le travail entrepris pour exploiter le pouvoir des ODD en matière d’investissement ne fait que commencer.

Évaluer la contribution d’une entreprise aux ODD est certes difficile, mais nous sommes convaincus que cette approche simple et pourtant fiable est efficace, car 1) elle établit un lien entre les produits et services d’une entreprise et les ODD pour en évaluer la contribution et l’impact, 2) elle analyse la solidité de la durabilité dans les politiques, les structures et les opérations de l’entreprise, et 3) elle surveille en continu les controverses susceptibles de ternir sa réputation, d’entraîner des amendes pour non-respect de la réglementation ou de générer des pertes.

À terme, l’impact sur les ODD pourrait devenir une condition nécessaire pour les entreprises et non plus un aspect complémentaire.

Jusqu’à présent, les résultats de notre analyse indiquent que certains secteurs ont déjà bien progressé en matière d’ODD, et que le rythme d’innovation favorise des changements inédits non seulement au niveau des entreprises individuelles mais aussi dans des industries entières (sans parler du pouvoir de la réglementation et du contrôle par l’opinion publique). Ce phénomène est déjà à l’œuvre dans les secteurs de l’énergie et de l’automobile, une tendance qui ne fera que s’amplifier et gagner en puissance dans les économies développées et émergentes. À terme, l’impact sur les ODD pourrait devenir une condition nécessaire pour les entreprises et non plus un aspect complémentaire.

Bénéficiez de notre expertise

Partagez nos connaissances et restez informés au travers de nos articles, podcasts et vidéos:

Afficher tout

Bénéficiez de notre expertise

Partagez nos connaissances et restez informés au travers de nos articles, podcasts et vidéos:

Afficher tout
Robeco commits to net zero carbon ambition by 2050
Robeco commits to net zero carbon ambition by 2050
Robeco is committing to achieving net zero greenhouse gas emissions across all its assets under management by 2050.
04-12-2020 | Vision
SI Digital Explore: The need to integrate ESG into the investment process
SI Digital Explore: The need to integrate ESG into the investment process
The structural integration of ESG information is not a simple overlay for investors, but should be structurally embedded in all aspects of portfolio building.
03-12-2020 | Vision
« Fabriquer, transformer et réutiliser » – opérons la transition vers une économie circulaire
« Fabriquer, transformer et réutiliser » – opérons la transition vers une économie circulaire
Aiguisé par les schémas de production et de consommation linéaires, notre insatiable appétit de ressources dépasse les capacités de régénération de la planète.
02-12-2020 | Vidéo
Les tendances ne concernent pas que les innovations technologiques
Les tendances ne concernent pas que les innovations technologiques
S’il est vrai que les investissements thématiques les plus séduisants concernent souvent la technologie et l’innovation, ce n’est pas toujours le cas.
27-11-2020 | Vision
SI Opener : le Covid-19 met en évidence les problèmes liés au travail dans l'industrie de l'habillement
SI Opener : le Covid-19 met en évidence les problèmes liés au travail dans l'industrie de l'habillement
Le secteur de la mode a été gravement touché par la pandémie de Covid-19 étant donné sa nature cyclique, ce qui a eu un impact non seulement sur les marques de vêtements mais aussi sur leurs chaînes d'approvisionnement.
26-11-2020 | SI Opener
Robeco, parmi les « leader » de l’ESG au niveau mondial selon Morningstar
Robeco, parmi les « leader » de l’ESG au niveau mondial selon Morningstar
Morningstar qualifie Robeco de « leader » pour son engagement en matière d’ESG.
25-11-2020 | Vision
Les solutions quantitatives doivent aller au-delà des facteurs les plus classiques
Les solutions quantitatives doivent aller au-delà des facteurs les plus classiques
Depuis deux ans, les stratégies quantitatives sont sous pression, mais cela ne signifie pas que tout est terminé pour les investisseurs quantitatifs.
24-11-2020 | Interview
Perspectives 2021 : Un trilemme à résoudre
Perspectives 2021 : Un trilemme à résoudre
En 2021, les décideurs politiques auront pour défi principal de trouver le bon équilibre entre les enjeux de santé publique, la reprise économique et la préservation des libertés individuelles.
19-11-2020 | Prévisions annuelles
Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas