belgiumfr
Image

Robeco Euro Government Bonds DH EUR

Indice: Bloomberg Barclays Euro-Aggregate: Treasury (EUR)
ISIN: LU0213453268
  • Approche active et adaptative directe
  • Allocation géographique comme principal moteur de performance
  • Stratégie de duration active et de courbe des taux
Type de fonds
Cours actuel ()
Performance YTD ()
Devise EUR
Actifs du fonds ()
Paiement de dividendesNon

À propos de ce fonds

Robeco Euro Government Bonds est un fonds géré de manière active qui investit exclusivement dans des obligations d'État libellées en euros. La sélection des titres est basée sur une analyse fondamentale. Le fonds vise à faire fructifier le capital sur le long terme.Il investit dans des obligations en EUR émises par les États membres de l'UEM. Il utilise un processus associant des éléments top-down et bottom-up. Une analyse fondamentale est réalisée pour les 3 moteurs de performance : allocation pays, gestion de la duration (sensibilité aux taux d'intérêt) et positionnement sur la courbe des taux. L'analyse bottom-up comprend les scores ESG des pays.

Évolution du cours

Aucune donnée de performance n’est disponible

Évolution du cours

Robeco Euro Government Bonds DH EUR

Performance

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundPerformances.date,'llll') ]}}
Fonds Index
1 mois
3 mois
Depuis le début de l'année
1 an
2 ans
3 ans
5 ans
10 ans
{{'fund.detail.performance.period.sinceInception' | labelize:[ fundDate(fund.fundPerformances.sinceStart.startDate,'MM-YYYY') ]}}
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Annualisé (pour les périodes supérieures à un an).

Les performances s'entendent brutes de frais et en fonction des valeurs de clôture. En situation réelle, des frais (de gestion et autres) sont prélevés. Ils ont un effet négatif sur les performances indiquées.

Les performances s'entendent nettes de frais et en fonction des prix de transaction.
Fonds Indice
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.
Annualisé (pour les périodes supérieures à un an).

Les performances s'entendent brutes de frais et en fonction des valeurs de clôture. En situation réelle, des frais (de gestion et autres) sont prélevés. Ils ont un effet négatif sur les performances indiquées.

Les performances s'entendent nettes de frais et en fonction des prix de transaction.

Attribution de performance

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundInvestmentExplanations.date,'llll') ]}}

Sur la base des cours, le fonds a affiché une performance de -1,01%. Les taux obligataires européens ont progressé, pesant sur la performance. Néanmoins, la performance relative du fonds a été solide. Le fonds était positionné pour atténuer certains des effets de la hausse des taux. La sous-pondération de la duration, la position en vue d'une pentification de la courbe des taux de 2 à 5 ans et la position sur les obligations indexées sur l'inflation ont été favorables. La surpondération des agences supranationales souveraines a été payante, les spreads ayant commencé à se tendre à nouveau en avril, comme prévu. La surpondération de l'Italie a été coûteuse, le spread entre le BTP et le Bund s'étant élargi. Lors de la clôture de la position, un impact supplémentaire de l'élargissement des spreads a été évité.

Statistiques

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate( (fund.fundStatistics.date?fund.fundStatistics.date:fund.fundCharacteristics.date) ,'llll') ]}}
3 ans 5 ans
Tracking error ex-post (%)
Ratio d'information
Ratio de Sharpe
Alpha (%)
Beta
Ecart type
Gain mensuel max. (%)
Perte mensuelle max.(%)
Les ratios mentionnés ci-dessus sont basés sur des performances brutes de frais
3 ans 5 ans
Mois en superperformance
Taux de réussite (%)
Mois en marché haussier
Mois de superperformance en marché haussier
Taux de réussite en marché haussier (%)
Mois en marché baissier
Mois de superperformance en marché baissier
Taux de réussite en marché baissier (%)
Les ratios mentionnés ci-dessus sont basés sur des performances brutes de frais
Fonds Indice
Notation
Option duration modifiée ajustée (années)
Échéance (années)
Yield to Worst (%)
Green Bonds (%)

Évolution des marchés

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundInvestmentExplanations.date,'llll') ]}}

La correction des taux s'est atténuée en avril, les bons du Trésor américain ayant regagné un peu de terrain, terminant le mois en hausse de 0,75 %. La réunion du FOMC s'est avérée conciliante. Il faudra une "série" de publications de données solides pour que la Fed change de ton sur la réduction des achats d'actifs. Les Gilts britanniques ont enregistré une performance de 0,51 % en avril, gommant ainsi une partie des pertes enregistrées au T1, alors même que les données économiques restent solides. Les obligations d'État européennes ont affiché des performances négatives de 1,07 % en avril, le thème de la reflation s'étant finalement imposé. Elles ont nettement sous-performé l'ensemble des taux mondiaux, même si la BCE a augmenté ses achats dans le cadre du PEPP pour contrer la correction des taux. Plusieurs facteurs peuvent expliquer la hausse des taux des Bunds : les perspectives de réouverture de l'économie dues à une vaccination qui progresse enfin en Europe, la forte reprise du cycle manufacturier mondial et la probabilité que le fonds de relance européen (NGEU) commence à débourser des fonds au 2e semestre. Fait remarquable, après des mois de surperformance, les BTP italiens ont affiché -1,46 % en avril, sous-performant ainsi l'ensemble du marché des obligations d'État européennes. Les inquiétudes relatives à l'augmentation des niveaux d'endettement et les attentes selon lesquelles la BCE devra retirer son soutien à un moment donné gagnent du terrain.

Allocation des fonds

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundAllocations.date,'llll') ]}}
Nom Secteur Pondération
{{fund.fundInvestmentExplanations.top10}}

Classification des fonds

OuiNonN/A 
Vote
Engagement
Intégration ESG
Exclusion
OuiNonN/A 
Sélection
Intégration
Sustainability themed fund

Politique de change

Le fonds n'est pas exposé aux risques de change étant donné que le fonds investit dans des obligations libellées en euros.

Politique en matière d'instruments dérivés

Le fonds Robeco Euro Government Bonds utilise des contrats à terme sur obligations d'État. Ces instruments dérivés sont considérés comme très liquides.

Politique de dividende

Le fonds ne distribue pas de dividende. Les revenus sont incorporés dans le cours du fonds. L'ensemble du résultat du fonds se compose ainsi du rendement du cours.

Politique d'intégration ESG

Au sein de nos portefeuilles d'obligations d'État, l'allocation géographique active est basée sur une combinaison d'analyses « top-down » et « bottom-up ». Dans l'analyse « bottom-up », outre la santé financière et le cycle économique, les critères ESG font partie intégrante de notre analyse. Pour notre analyse « top-down », le classement de la durabilité des pays (CSR, « Country Sustainability Ranking ») de RobecoSAM, que nous avons développé en interne, est utilisé dans nos décisions d'allocation géographique. Le CSR agit comme un système d'alerte précoce qui nous aide à identifier les problèmes et les opportunités dans les pays bien avant qu'ils ne se reflètent dans les spreads ou ne soient repris par les agences de notation.

Politique d'investissement

Robeco Euro Government Bonds est un fonds géré de manière active qui investit exclusivement dans des obligations d'État libellées en euros. La sélection des titres est basée sur une analyse fondamentale. Le fonds vise à faire fructifier le capital sur le long terme.Le fonds vise un profil de durabilité supérieur à l'indice en favorisant certaines caractéristiques ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) au sens de l'Art. 8 du Règlement européen sur la publication d'informations de durabilité du secteur financier et en intégrant l'ESG et les risques de durabilité dans le processus d'investissement. De plus, le fonds applique l'exclusion sur la base de pays, comportements et produits controversés (y compris armes controversées, tabac, huile de palme et combustibles fossiles). Il investit dans des obligations en EUR émises par les États membres de l'UEM. Il utilise un processus associant des éléments top-down et bottom-up. Une analyse fondamentale est réalisée pour les 3 moteurs de performance : allocation pays, gestion de la duration (sensibilité aux taux d'intérêt) et positionnement sur la courbe des taux. L'analyse bottom-up comprend les scores ESG des pays.La majorité des obligations sélectionnées seront des composantes de l'indice, mais pas nécessairement. Le fonds peut dévier considérablement des pondérations de l'indice. Le fonds vise à surperformer l'indice sur le long terme, tout en contrôlant le risque relatif en appliquant des limites (devises) dans la mesure de l'écart par rapport à l'indice. Cela limitera l'écart de performance par rapport au benchmark, qui est un indice général de marché pondéré non conforme aux caractéristiques ESG favorisées par le fonds.

Contrôle du risque

La gestion des risques est totalement intégrée dans le processus de investissement pour faire en sorte que les positions restent toujours dans les normes établies.

Politique d'intégration ESG

Au sein de nos portefeuilles d'obligations d'État, l'allocation géographique active est basée sur une combinaison d'analyses « top-down » et « bottom-up ». Dans l'analyse « bottom-up », outre la santé financière et le cycle économique, les critères ESG font partie intégrante de notre analyse. Pour notre analyse « top-down », le classement de la durabilité des pays (CSR, « Country Sustainability Ranking ») de RobecoSAM, que nous avons développé en interne, est utilisé dans nos décisions d'allocation géographique. Le CSR agit comme un système d'alerte précoce qui nous aide à identifier les problèmes et les opportunités dans les pays bien avant qu'ils ne se reflètent dans les spreads ou ne soient repris par les agences de notation.

Prévisions du gérant

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}

La reprise des bons du Trésor US et des Gilts en avril reflète le fait qu'il est de plus en plus difficile de surprendre le marché avec des nouvelles économiques positives, même si les données économiques restent solides. Néanmoins, nous prévoyons toujours une hausse des taux à l'avenir, car la reprise s'accélère grâce au soutien budgétaire et des questions subsistent à court terme quant à savoir si l'inflation induite par l'effet de base pourrait être plus que transitoire. Les Gilts britanniques pourraient être vulnérables, car l'économie redémarre rapidement, la pandémie semblant vaincue et la BoE devant réduire ses achats d'actifs au T2. Après la récente correction des Bunds allemands, la BCE s'opposera probablement à de nouvelles hausses des taux. Néanmoins, l'expérience acquise depuis l'introduction du QE suggère que le marché pourrait encore intégrer une hausse des taux. La croissance des pays périphériques devrait être encore stimulée à compter du T2 car les fonds NGEU commenceront à affluer du Nord au Sud. En outre, l'augmentation des achats dans le cadre du PEPP au T2 devrait soutenir les spreads périphériques. Néanmoins, cette augmentation sera probablement temporaire. Il est peu probable que le montant total de l'enveloppe PEPP soit augmenté, car la reprise dans la zone euro s'accélère.

Michiel de Bruin, Stephan van IJzendoorn
Michiel de Bruin, Stephan van IJzendoorn

Michiel de Bruin, Stephan van IJzendoorn

Michiel de Bruin est co-directeur de l'équipe Fixed Income Global Macro et co-dirigeant du fonds Euro Government Bonds. Avant de rejoindre Robeco, Michel a travaillé pour BMO Global Asset Management à Londres, plus récemment comme Directeur des Taux internationaux et des Marchés monétaires. Il a occupé plusieurs autres postes auparavant, y compris Directeur du fonds Euro Government Bonds. Parmi les rôles qu'il a joués avant de rejoindre BMO : co-directeur des Ventes et des opérations à revenu fixe chez NIB Financial Markets à Amsterdam. Michiel a commencé sa carrière dans le secteur en 1986 et il détient un diplôme de l'université de sciences appliquées d'Amsterdam. M. Van IJzendoorn est gérant de portefeuille au sein de l'équipe Global Fixed Income Macro de Robeco. Avant d'intégrer Robeco en 2013, Stephan a été employé comme gérant de portefeuille senior pour le revenu fixe auprès de F&C Investments. Avant de rejoindre F&C Investments, il a occupé des postes similaires chez Allianz Global Investors et A&O Services. Stephan a démarré sa carrière dans le secteur de l'investissement en 2003. Il est titulaire d'une licence en gestion financière, d'un master en gestion d'investissements de l'Université libre d'Amsterdam (VU) et d'un CEFA.

Caractéristiques

{{'fund.detail.general.perDate' | labelize:[ fundDate(fund.fundFacts.date,'llll') ]}}
Société de gestion
Actifs du fonds
Size of share class
Actions en circulation
ISINLU0213453268
BloombergROEGVBD LX
Valoren2076500
WKNA0D9JB
Pays de commercialisation
Date de première cotation1112313600000
Date de clôture de l'exercice31-12
Statut légal
Tracking error ex-ante max.
Morningstar
Indice de référence

Frais pour ce fonds

Frais courants

Ce fonds prélève des frais courants de
Ces frais comprennent entre autres :
Frais de gestion
Commission de service

Frais de transaction

Les frais de transactions sont estimés à

Commission de surperformance

Pour ce fonds, une commission de surperformance peut être applicable à hauteur de

Frais supplémentaires

frais d’entrée max
Frais de sortie max
Frais de souscription max
Frais de conversion max

Fiscalité produit

Le fonds est établi au Luxembourg et est soumis à la législation et à la réglementation en matière de fiscalité en vigueur au Luxembourg. Le fonds n'est sujet, au Luxembourg, à aucun impôt sur les sociétés, les dividendes, les revenus financiers ou les plus-values. Le fonds est soumis au Luxembourg à une taxe de souscription annuelle (taxe d'abonnement), qui s'élève à 0,05% de la valeur nette d'inventaire du fonds. Cette taxe est incluse dans la valeur nette d'inventaire du fonds. Le fonds peut en principe utiliser le réseau d'accords du Luxembourg pour recouvrer partiellement toute retenue à la source sur ses revenus.

Fiscalité applicable aux porteurs

Les conséquences fiscales d'un placement dans ce fonds dépendent de la situation personnelle de l'investisseur. Pour les investisseurs privés aux Pays-Bas, les intérêts réels ainsi que les revenus issus de dividendes ou les plus-values reçus sur leurs placements ne sont pas concernés à des fins fiscales. Chaque année, les investisseurs paient des impôts sur le revenu en fonction de la valeur de leurs actifs nets détenus au 1er janvier si et dans la mesure où ces actifs nets excèdent le montant non imposable de l'investisseur. Tout montant investi dans le fonds fait partie des actifs nets de l'investisseurs. Les investisseurs privés résidant en dehors des Pays-Bas ne seront pas assujettis à un impôt aux Pays-Bas sur leurs placements dans le fonds. Ces investisseurs pourront toutefois dans leur pays de résidence être assujettis à un impôt sur tout placement effectué dans ce fonds, ceci sur la base de la législation applicable dans ce pays en matière de fiscalité. D'autres réglementations fiscales s'appliquent aux personnes morales ou aux investisseurs professionnels. Nous recommandons aux investisseurs de consulter leur conseiller financier ou fiscal à propos des conséquences fiscales qu'un placement dans ce fonds peut avoir sur leur situation particulière avant de décider d'effectuer un placement dans le fonds.