belgiumfr
Défi : rassembler toutes les forces pour lutter contre le réchauffement climatique

Défi : rassembler toutes les forces pour lutter contre le réchauffement climatique

22-04-2021 | Vision
En matière de lutte contre le réchauffement climatique, l’une des plus grandes difficultés est de s’entendre sur les actions à mener. Pour que l’économie réelle atteigne la neutralité carbone, il faut que les entreprises, les consommateurs, les investisseurs et la technologie soient sur la même longueur d’onde, de même que les cadres politiques. Un défi dont nous parlons sur notre nouvelle plateforme d’investissement climatique.

Points clés

  • Le vrai défi consiste à suivre tous ensemble la même direction 
  • Régler les problèmes posés par les données relatives aux émissions carbone facilitera la transition
  • L’augmentation des prix du carbone est nécessaire pour être incitative 

Dans la lutte contre le réchauffement climatique, les gouvernements ont un rôle important à jouer pour mettre en place des incitations efficaces, afin que les consommateurs et les investisseurs puissent intégrer le coût véritable de leurs actions. En outre, il est nécessaire qu’ils assurent une certaine clarté sur le long terme concernant les émissions ou les normes techniques. Cela permettra au marché de faire son travail : les incitations et la clarté enclencheront une phase de diminution et de transition dans l’industrie. 

Mais la responsabilité n’incombe pas qu’aux seuls gouvernements. Reconnaître que nos actions et choix individuels ont une incidence sur le monde est essentiel pour impulser un mouvement collectif vers la transition. Il est facile d’accuser les entreprises qui produisent des produits émetteurs de carbone, mais nous devons aussi réfléchir à nos propres comportements de consommation. Car pour danser, il faut être deux. Enfin, les investisseurs et autres parties prenantes aussi doivent jouer leur rôle dans l’élaboration des stratégies d’entreprise. 

Par ailleurs, les opportunités d’investissement sont en phase avec les progrès dans l’économie réelle. Les investisseurs étant concentrés sur l’avenir, ils peuvent assumer un rôle de leadership et indiquer au marché la direction à suivre. Mais ce sont l’ampleur et le rythme des progrès dans l’économie réelle qui détermineront les risques et opportunités d’investissement. Par conséquent, nous avons tous un rôle à jouer, et agir ensemble est crucial si l’on veut avoir un impact sur le monde réel

Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Lire la suite

Les défis en matière de données

Réduire le réchauffement climatique passe par une diminution des émissions de gaz à effet de serre issues des activités humaines. Mais les investisseurs ont du mal à obtenir les données nécessaires pour suivre l’évolution et le rythme de réduction des émissions.

L’un des problèmes fondamentaux concernant les données relatives à l'empreinte carbone est qu’elles reflètent le passé, avec un décalage d’environ deux ans. Ce dont nous avons vraiment besoin, ce sont des indicateurs plus prospectifs capables de dire si une entreprise va décarboner ià l’avenir.

La deuxième préoccupation est que les données proviennent de sources multiples et redondantes qui sont souvent contradictoires. Nous devons faire attention à ne pas considérer ce problème comme un problème de données, car il s’agit davantage d’une difficulté à analyser, liée aux données elles-mêmes. 

Le troisième problème concerne le choix des indicateurs. Par exemple, est-ce que l’on examine l’empreinte carbone d’une entreprise par rapport à son chiffre d’affaires ou à sa valeur d’entreprise ? Ces aspects font une différence colossale lorsque la législation n’exige pas la même chose d’un pays ou d’une région à l’autre. Il est donc nécessaire d’adopter une approche plus cohérente. 

Mettre en place les bonnes incitations

La tarification du carbone est souvent considérée comme une solution pour réduire les émissions. Mais elle est loin d’être adoptée à une échelle suffisamment importante pour faire la différence. D’autant plus que les prix du carbone sont actuellement bien trop bas. Dans la plupart des cas, en effet, soit les pays ne disposent pas d’un système de taxe carbone ou d’échange de quotas, soit celui-ci est sous-exploité et n’a aucun effet dissuasif.

Toutefois, des signes montrent que ce problème finit par être pris plus au sérieux ces derniers temps. Ainsi, le prix du carbone en Europe est actuellement de 33 euros par tonne d’équivalent CO2, un niveau à partir duquel il commence à influencer les comportements économiques (nous observons déjà que le gaz remplace le charbon dans la production d’électricité), tout en stimulant les innovations bas carbone dans les industries.

Pour en savoir plus sur l’urgence d’agir en matière de réchauffement climatique, consultez notre rubrique dédiée sur notre  plateforme d’investissement climatique.

Cet article est tiré de notre plateforme d'investissement climatique

Investissement climat : de l'urgence aux solutions
Les sujets en rapport avec cet article sont :
Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas