belgiumfr
Un risque de crédit plus faible observé pour les secteurs contribuant positivement aux ODD

Un risque de crédit plus faible observé pour les secteurs contribuant positivement aux ODD

07-11-2019 | Vision
Notre analyse des données historiques de performance confirme ce que nous constatons dans les faits : les secteurs du crédit qui affichent des scores positifs ou neutres en matière d’Objectifs de développement durable (ODD) présentent un risque de crédit moins important que ceux dont les scores ODD sont négatifs.
  • Guido Moret
    Guido
    Moret
    Head of Sustainability Integration Credits

Points clés

  • Nous avons évalué l’historique de défaut et le profil risque-rendement sur cinq ans de 50 secteurs du crédit
  • Les secteurs aux scores ODD positifs ou neutres ont surperformé les secteurs affichant des scores négatifs
  • Le filtrage ODD dans les portefeuilles de crédit peut contribuer à réduire les risques baissiers

Identifier les entreprises de demain

Selon nous, intégrer les Objectifs de Développement Durable (ODD) dans une stratégie d’investissement permet de prendre conscience des autres sources potentielles de risque pour le portefeuille. Lancés en 2015 par les Nations Unies, les ODD sont devenus un cadre largement adopté pour évaluer les comportements en matière d’ESG, ainsi que les caractéristiques de durabilité des entreprises.

Les entreprises et secteurs qui fournissent des solutions favorisant la réalisation des ODD pourraient bien être les grands gagnants de demain, ainsi que les candidats à l’investissement les plus attractifs. En revanche, les sociétés et secteurs qui ne contribuent pas à la réalisation des ODD pourraient être gravement pénalisés sur le plan opérationnel et financier (amendes, retraits de licence, réputation ternie, etc.), ce qui pourrait, in fine, peser sur leur capacité à attirer les investisseurs.

Afin de capter ces avantages et de mieux appréhender les risques, Robeco utilise une méthode exclusive de filtrage ODD basée sur le cadre ODD de RobecoSAM, qui constitue le point de départ de son processus de sélection des crédits. Il s’agit d’une méthode en trois étapes qui analyse ce qu’une entreprise produit, comment elle le produit et si elle est impliquée dans des controverses. Cette méthode permet d’établir une série de scores ODD allant de -3 (contribution négative aux ODD) à +3 (contribution très positive aux ODD).

Dans nos portefeuilles de crédits ODD, nous excluons les émetteurs individuels ayant une note négative et n’investissons que dans ceux qui affichent une note neutre ou positive. Ce processus de filtrage a permis de constater que 24 % de notre univers affiche un score négatif et n’est donc pas éligible à nos stratégies ODD.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Aligner les ODD sur les performances financières

Afin de déterminer si, dans la pratique, les obligations des entreprises contribuant positivement aux ODD ont tendance à surperformer celles des entreprises qui ne contribuent pas aux ODD, nous avons examiné les données relatives à 50 secteurs du crédit ces cinq dernières années.

Nous avons comparé les scores ODD générés par notre méthode de filtrage aux indices sectoriels de Barclays.

Les secteurs ont ensuite été regroupés dans trois portefeuilles théoriques : un premier composé des secteurs aux scores ODD positifs (entre +1 et +3), un deuxième constitué des secteurs aux scores neutres (zéro) et un troisième regroupant les scores ODD négatifs (-1 à -3).

Qui obtient un score positif ?

Sur les 50 secteurs évalués, 10 ont reçu un score ODD négatif, 17 un score positif et les autres un score neutre. L’écart de performance entre les secteurs positifs et négatifs est considérable.

Des ratios risque-rendement plus élevés et un taux de défaut plus bas

Les données montrent que ces cinq dernières années, les secteurs affichant un score ODD neutre ou positif ont enregistré un ratio risque-rendement plus élevé que les secteurs dont le score ODD est négatif. Autrement dit, le risque était plus faible sans pour autant que les performances ne soient diluées. Ce constat concerne aussi bien les crédits Investment Grade que High Yield. La différence entre les secteurs positifs et neutres, d’une part, et les secteurs positifs et négatifs, d’autre part, était plus prononcée dans les crédits High Yield.

Figure 1 | Crédits Investment Grade : risque-rendement sur cinq ans

Source : Barclays, et calculs Robeco basés sur l’ensemble de l’univers IG. Données sur cinq ans jusqu’en août 2019. Ce graphique est fourni à titre d’illustration et ne représente pas la performance d’une quelconque stratégie d’investissement de Robeco.

Figure 2 | Crédits High Yield : risque-rendement sur cinq ans

Source : Barclays, et calculs Robeco basés sur l’ensemble de l’univers HY. Données sur cinq ans jusqu’en août 2019. Ce graphique est fourni à titre d’illustration et ne représente pas la performance d’une quelconque stratégie d’investissement de Robeco.

Le meilleur profil risque-rendement des secteurs affichant des scores ODD positifs ou neutres s’explique par un moindre risque crédit par rapport aux secteurs ayant des scores ODD négatifs. Et, point important, ce risque réduit est obtenu sans baisse des performances.

Le moindre risque de portefeuille se reflète également dans le taux de défaut relatif. L’examen des données des cinq dernières années montre que, dans le temps, les secteurs affichant un score ODD positif ont un taux de défaut inférieur aux secteurs neutres, qui eux-mêmes enregistrent des taux de défaut inférieurs aux secteurs dont les scores ODD sont négatifs.

Figure 3 | Taux de défaut sur 12 mois glissants

Source : Barclays, JPMorgan, Bank of America Merrill Lynch et calculs de Robeco. Données sur cinq ans jusqu’en décembre 2018. Ce graphique est fourni à titre d’illustration et ne représente pas la performance d’une quelconque stratégie d’investissement de Robeco.

Après l’examen des secteurs, examinons les entreprises en détail

Il est important de préciser que l’analyse ci-dessus ne concerne que les performances des secteurs et non celles des crédits individuels. Dans notre cadre de mesure ODD, nous appliquons un processus de filtrage en trois étapes afin d’obtenir un score ODD pour chaque entreprise. Si un secteur obtient une note ODD négative, cela ne signifie pas que nous évitons tout ce secteur. Au contraire, nous utilisons son score comme point de départ pour examiner ce que produisent les entreprises, comment elles le produisent et si elles sont liées à des controverses. Ce processus peut modifier un score, en fonction de l’adéquation de l’entreprise aux ODD.

Notre analyse empirique qui compare les scores ODD d’un secteur aux performances dudit secteur montre qu’il existe un lien positif entre l’amélioration des performances d’un portefeuille et un score neutre à positif en matière de durabilité. À mesure que l’historique de performances des stratégies de crédit ODD s’allongera, nous aurons plus de points de donnée pour approfondir l’analyse de ce lien. Il sera notamment intéressant de réaliser l’analyse au niveau des entreprises, en particulier dans les secteurs où les scores ODD varient considérablement d’un émetteur à l’autre. En attendant, ces résultats renforcent notre engagement à intégrer les critères de durabilité dans notre processus de sélection des crédits, ainsi que notre conviction que cela contribue à construire des portefeuilles solides qui génèrent de bonnes performances financières.

Les sujets en rapport avec cet article sont :
Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas