belgiumfr
Appliquer l'investissement factoriel aux obligations d'entreprise

Appliquer l'investissement factoriel aux obligations d'entreprise

04-04-2018 | Vision

Bien que de nombreuses études sur les facteurs se concentrent sur le marché actions, le concept et les avantages de l’investissement factoriel s’appliquent également au marché des obligations d’entreprise.

  • Patrick  Houweling
    Patrick
    Houweling
    Portfolio Manager
  • Jeroen  van Zundert
    Jeroen
    van Zundert
    Researcher Quantitative Credits

Points clés

  • De plus en plus d’études confirment l’intérêt de l’investissement factoriel dans les obligations d’entreprise
  • L’allocation à des facteurs multiples réduit le risque relatif ; l’amélioration des facteurs accroît les performances
  • Les portefeuilles multi-actifs bénéficient également de l’allocation aux facteurs obligataires

Dans leur livre blanc intitulé « Factor investing in the investment grade and high yield corporate bond markets: an overview », Patrick Houweling, responsable Crédits quantitatifs, et Jeroen van Zundert, chercheur quantitatif, montrent comment l’investissement factoriel peut également s’appliquer aux marchés des obligations d’entreprise et comment une allocation systématique aux facteurs taille, qualité, faible risque, valorisation et momentum) génère vraiment des performances corrigées du risque plus élevées.

Dans la littérature académique sur les obligations d’entreprise, le faible risque et le momentum sont les facteurs les mieux documentés, tandis que les recherches sur la qualité, la valorisation et la taille sont nettement moins nombreuses. Dans leur étude, les deux auteurs définissent les facteurs de façon conforme à la littérature existante. Ils utilisent les caractéristiques obligataires facilement accessibles (spread, note, maturité, etc.) qui sont intuitives pour les investisseurs en obligations d’entreprise.

Restez informé sur l'investissement quantitatif
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Inscrivez-vous

Les portefeuilles multifactoriels offrent des performances plus stables

Patrick Houweling et Jeroen van Zundert examinent les profils risque-rendement de deux facteurs individuels ainsi qu’un portefeuille multi-facteurs. Les portefeuilles à facteur unique ont chacun leur propre profil risque-rendement mais génèrent des performances corrigées du risque supérieures à celles de l’indice de marché. Le portefeuille multifactoriel offre des avantages de diversification qui rendent la performance relative par rapport à l’indice plus stable dans le temps. Les résultats montrent que le portefeuille multi-facteurs conserve le ratio de Sharpe élevé de chaque facteur, mais avec des baisses moins importantes et une tracking error plus faible par rapport au marché. Les auteurs en déduisent que l’allocation à de multiples facteurs est efficace, tant dans le segment Investment Grade que dans le segment High Yield.

Après avoir déterminé la valeur ajoutée de l’investissement factoriel sur le marché des obligations d’entreprise, Patrick Houweling et Jeroen van Zundert examinent également les autres classes d’actifs (actions et obligations d’État). Les investisseurs qui allouent déjà leurs portefeuilles actions à des facteurs pourraient également vouloir étendre cette approche à leurs positions en obligations d’entreprise. En effet, les résultats des deux chercheurs prouvent que l’adoption d’une approche multifactorielle dans la portion obligations d’entreprise d’un portefeuille multi-actifs classique dope son ratio de Sharpe. Tandis que les investisseurs multi-actifs qui pratiquent déjà l’allocation factorielle dans les actions et qui décident de l’étendre aux obligations d’entreprise peuvent eux aussi améliorer davantage leur ratio de Sharpe.

Investir dans des facteurs optimisés

Les recherches de Robeco ont également montré qu’il est possible d’accroître ces résultats académiques en améliorant les définitions des facteurs et la construction de portefeuille. Ce faisant, il est important de comprendre les risques latents pour chaque facteur, d’atténuer ceux qui ne sont pas correctement récompensés par des performances accrues et de diversifier les variables. Cela peut se faire en étendant la portée de ces variables au-delà des caractéristiques du marché obligataire, par exemple, ou en examinant également les données comptables et actions. En matière de construction de portefeuille, les performances peuvent également être améliorées de différentes façons. En se concentrant sur la réduction de la rotation et en maintenant les coûts de transaction à un niveau bas, en évitant l’exposition négative non souhaitée aux autres facteurs dans un portefeuille à facteur unique et, enfin, en empêchant les gros paris sectoriels et régionaux pour éviter les positions concentrées et accroître la diversification.

Robeco offre des stratégies mono et multifactorielles dans l’Investment Grade et le High Yield pouvant être mises en œuvre de façon standalone ou intégrées à une approche multi-actifs.

Pour en savoir plus sur l’investissement factoriel dans les obligations d’entreprise, téléchargez le livre blanc complet ici.
Lisez aussi: Graham and Dodd Award puts Robeco’s research on credit factor investing in the spotlight

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas