belgiumfr
«La culture est un facteur clé de l'investissement quantitatif»

«La culture est un facteur clé de l'investissement quantitatif»

13-12-2016 | Interview

L'investissement quantitatif devient de plus en plus accepté. Mais ses évolutions s'accompagnent toujours de préoccupations croissantes. Nous avons échangé avec Pim van Vliet, responsable de la gamme Conservative Equities à propos des opportunités et des écueils, mais aussi de l'importance de la culture et de la philosophie.

  • Pim  van Vliet, PhD
    Pim
    van Vliet, PhD
    Head of Conservative Equities

L'investissement quantitatif a-t-il finalement atteint le stade de la maturité ?

« Nous pouvons affirmer sans prendre de risques que l'investissement quantitatif est sur le point d'entrer dans l’âge adulte. Outre les fonds à gestion active, les consultants commencent également à noter les produits quantitatifs. Mais une certaine naïveté est encore très présente sur le sujet. L'enthousiasme actuel pour l'investissement factoriel quantitatif pourrait s'évanouir du jour au lendemain si quelque chose tournait mal. Ce sont des signes qui indiquent que ce marché n'a pas encore atteint toute sa maturité. Il existe par exemple des produits quantitatifs qui sont toujours commercialisés sur la base de backtests très peu solides. En outre, les investisseurs oublient qu'il y a une grande différence entre la « performance sur le papier » et la « performance réelle en dollar ».

« Si les professionnels qui proposent des produits quantitatifs et ceux qui les achètent ne sont pas suffisamment critiques, des problèmes peuvent survenir. Chaque société de gestion d'actifs qui souhaite croître parie désormais sur l'investissement quantitatif. Mais il ne s'agit pas seulement de recruter quelques scientifiques très réputés, d'appliquer un backtest et de commercialiser le produit. Un historique de performance réel et une solide réputation seront de plus en plus importants dans les prochaines années à mesure que la demande en faveur de produits quantitatifs augmente et que le marché se développe. »

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

En conséquence, cela ne consiste pas seulement à disposer de modèles solides et éprouvés ? Est-il si important de disposer des bonnes personnes et de la bonne philosophie ?

« C'est essentiel. À l'avenir, les investisseurs prêteront de plus en plus attention à la culture et à la philosophie qui caractérisent le gestionnaire d'actifs. C'est la philosophie sur laquelle repose les stratégies adoptées par les personnes chargées des modèles qui fait la différence. Bien entendu, chaque produit quantitatif propose des backtests attractifs, mais sans la bonne culture, les profits restent seulement une promesse sur papier. Notre philosophie d'investissement quantitatif repose sur trois piliers : une stratégie est basée sur des faits, une approche prudente et repose sur des principes économiques. Le premier pilier coule de source, et même si notre base de données remonte à 90 ans en arrière, soit un nombre d'années supérieur à la plupart de nos concurrents, ce sont les deuxième et troisième piliers qui nous distinguent. »

« Le principal risque pour les analystes quantitatifs est l'exploration de données ou data mining, à savoir des modèles sur-ajustés en conséquence d'un nombre limité de données. D'après notre expérience, les modèles les plus « ajustés » et complexes produisent dans la pratique les plus mauvaises performances. La mise en œuvre et l'exécution sont extrêmement importantes. Chaque gérant d'actifs ou fournisseur d'indice peut préparer en un tour de main un produit factoriel. Mais les spécialistes qui dominent le secteur de l'investissement quantitatif disposent de professionnels plus expérimentés qui ont déjà connu différents cycles, y compris des années difficiles telles que 1999, 2007 et 2009. »

« Maintenant que le marché progresse rapidement, il recèle autant de paille que de bon grain. Il est plus important pour nos clients de parvenir à évaluer les différences entre les divers prestataires. C'est la raison pour laquelle il est encourageant que les consultants indépendants s'intéressent également sérieusement à la gestion quantitative. Les investisseurs doivent faire preuve de beaucoup de scepticisme et ne pas se laisser aveugler par une belle histoire. Afin d'évaluer un produit (et son vendeur) sur la base de ses mérites, il convient d'examiner sa performance sur un cycle complet. Or il existe peu de fonds quantitatifs qui disposent d'un historique de performance de dix ans. Et quasiment tous les indices smart beta sont encore plus récents et n'ont donc pas totalement fait leurs preuves. »

L'investissement quantitatif de Robeco est-il moins quantitatif que nous pourrions le penser ?

« L'investissement quantitatif n'est pas une machine que vous alimentez avec des données et qui produit de la performance en actionnant le levier. Il s'agit d'une histoire d'hommes et de femmes. Vous ne connaîtrez pas la réussite juste en proposant un algorithme efficacement commercialisé. L'investissement factoriel quantitatif de Robeco se rapproche plus de l'investissement fondamental que ne le croient généralement les observateurs. Oui, nous adoptons une approche très systématique, mais dans un même temps nous essayons d'incorporer les atouts de la gestion fondamentale : connaître votre portefeuille, faire simple, se mettre dans la peau du client, éviter les opérations excessives. »

« L’investissement quantitatif n'est pas une machine que vous alimentez avec des données et qui produit de la performance en actionnant le levier »

« Les investisseurs se rendent de plus en plus compte, comme pour les fonds à gestion fondamentale, que l'univers des fonds quantitatifs est extrêmement varié. Il y a les CTA et les fonds quantitatifs à haute fréquence, mais également des produits défensifs à faible taux de rotation. La gamme Conservative Equities est notre étendard en matière de gestion quantitative, mais la philosophie et le taux de rotation de ces fonds sont davantage similaires à, par exemple, d'autres fonds actions Robeco qu'à des produits proposés par d'autres gérants quantitatifs. »

Quel rôle un investissement quantitatif peut-il jouer dans un portefeuille ?

« Conservative Equities est synonyme de performance stable et de dividende élevé. De nombreux investisseurs en ont conscience et nous n'avons pas besoin d'expliquer les rouages de notre processus. Nos clients peuvent se servir de cette stratégie comme d'une alternative à un fonds à dividendes élevés. Une distinction importante entre nos produits et d'autres produits générateurs de revenus est notre capacité éprouvée à réduire le niveau de risque. Cette stratégie vous permet également de parvenir à un ratio de couverture plus stable, et elle complète parfaitement un portefeuille dit life cycle. Dans les fonds traditionnels life cycle, la pondération initiale des actions est progressivement réduite au profit des obligations. Conservative Equities vous permet de conserver pendant plus longtemps une position sur les actions. »

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas