francefr
Robeco FinTech fête ses trois ans dans un secteur en plein essor

Robeco FinTech fête ses trois ans dans un secteur en plein essor

14-12-2020 | Vision
En l'espace de quelques années, la fintech, d'abord investissement de niche, est devenue l'un des terrains de jeu les plus convoités par les investisseurs en actions. Pionnier de l'investissement thématique, Robeco a été l'un des premiers gérants d'actifs à offrir la possibilité de se concentrer sur les opportunités offertes par ce secteur avec le lancement, en novembre 2017, d'une stratégie FinTech dédiée.
  • Patrick  Lemmens
    Patrick
    Lemmens
    Portfolio Manager Robeco FinTech
  • Koos  Burema
    Koos
    Burema
    Portfolio Manager
  • Michiel  van Voorst
    Michiel
    van Voorst
    Fund Manager Equities

Points clés

  • Nous identifions trois grands domaines de croissance pour la fintech
  • Investir avec succès dans la fintech nécessite une approche ayant fait ses preuves
  • Trois ans de track-record avec de solides performances 

La plupart des tendances structurelles que nous avions identifiées à cette époque se sont concrétisées beaucoup plus vite que ce que nos équipes avaient initialement prévu. Un exemple : le passage des transactions en espèces aux paiements électroniques, déjà très rapide, a connu un autre coup d'accélérateur en raison de la pandémie de Covid-19, les mesures prises pour limiter la propagation du virus ayant entravé les activités de détail traditionnelles et stimulé le commerce électronique à l'échelle mondiale.

Ces dernières années, le centre de gravité du secteur a évolué, s'éloignant des États-Unis pour se rapprocher des géants asiatiques émergents que sont la Chine et l'Inde. Dans ces pays, la fintech est poussée par plusieurs vents favorables, notamment le manque d'infrastructures existantes, les taux de pénétration élevés des smartphones et le fait que les autorités voient dans la fintech un outil essentiel pour l'amélioration de l'inclusion financière.

Dans les années à venir, nous prévoyons une croissance dans trois domaines clés. Tout d'abord, l'essor des paiements numériques créera des opportunités considérables au sein du secteur. Ensuite, la nécessité pour les banques traditionnelles de passer au tout numérique devrait stimuler la demande de produits permettant de faciliter cette transition. Enfin, l'accès croissant aux services financiers en ligne en Chine et en Inde devrait stimuler la demande de produits fintech au sein de ces deux pays.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Accélération de la croissance des paiements numériques

Avec l'essor du commerce électronique dû à la distanciation sociale, la crise du Covid-19 crise du Covid-19 a accéléré le développement durable des transactions sans espèces observé au cours des décennies précédentes. Aux États-Unis, la pénétration du commerce électronique, en pourcentage des ventes au détail, est passée de 16 % à 27 % en seulement huit semaines, durant le « grand confinement » du printemps 2020.1 En comparaison, la hausse avait été beaucoup plus lente au cours des dix dernières années : de 5 à 16 %.

Figure 1 : L'importante accélération du commerce électronique aux États-Unis

Source : Bank of America, ministère du commerce des États-Unis, ShawSpring Research. 2020.
Cette accélération crée de formidables opportunités pour les paiements numériques non seulement dans les pays développés, mais aussi au sein des économies émergentes, où de larges pans de la population délaissent actuellement l'argent liquide au profit des portefeuilles numériques. Si le commerce électronique n'est pas nouveau pour ces pays, l'amélioration des technologies ainsi que la confiance accrue des consommateurs dans les achats en ligne favorisent cette transition.

La Chine et l'Inde bientôt à la pointe du secteur

Les marchés émergents, qui, par le passé, ont souffert d'une disponibilité limitée des services financiers, profitent largement des nouvelles technologies du secteur financier. La fintech trouve naturellement sa place dans ces marchés où la pénétration des services bancaires et d'assurance est faible. La Chine et l'Inde, par exemple, ont mis au point des écosystèmes fintech locaux, dynamiques et sophistiqués.

En Chine, l'essor de sociétés telles qu'Ant Group et WeBank2  montre bien que l'absence d'infrastructures traditionnelles – banques physiques et modes de paiement classiques – peut s'avérer être un mal pour un bien pour le secteur de la fintech. En Inde, la démonétisation rapide a provoqué une révolution de la fintech et conduit de nombreuses start-up et entreprises à investir dans le développement d'entreprises fintech.

Les banques passent au tout numérique

Ces dernières années, les banques traditionnelles ont investi massivement dans l'informatique pour améliorer l'expérience « du dernier kilomètre » de leurs clients. Cela étant, la satisfaction des clients reste faible en raison de la non-prise en charge des opérations de middle et de back-office. Dans leur recherche de clients, d'expertise en matière de réglementation et de solutions informatiques de pointe, les banques devront dès lors collaborer avec des sociétés de fintech proposant leur expertise dans ces domaines.

Autre domaine où la demande des acteurs traditionnels est appelée à augmenter : la cybersécurité, dont le besoin est exacerbé par le nombre croissant de cyberattaques. Ainsi, selon un récent rapport d'Interpol, quelque 907 000 spams, 737 incidents liés à des logiciels malveillants et 48 000 domaines malveillants – tous liés au Covid-19 – ont été détectés au cours des quatre premiers mois de 2020.3 

Un track-record de trois ans

Au cours de ses trois premières années d'existence, la stratégie FinTech de Robeco a bénéficié des tendances à l'œuvre au sein du secteur, notre fonds Global FinTech Equities générant un rendement annuel moyen de 17,3 % en euros et brut de frais, contre 8,9 % pour l'indice de référence (MSCI All Country World, Net Return).4 Dans le même temps, les actifs gérés dans le cadre de cette stratégie – clients institutionnels, wholesale et particuliers – ont augmenté régulièrement pour atteindre 1,2 milliard d'euros à la fin novembre 2020.

Alors que nous entrons dans notre quatrième année d'existence, la stratégie reste bien positionnée pour profiter des opportunités offertes par le secteur. Notre approche se distingue des produits génériques en ce qu'elle adopte une vision très large du secteur de la fintech et se concentre sur des tendances de croissance structurelles souvent sous-estimées. Les benchmarks ou le market timing ne constituent pas notre point de départ. Nous nous efforçons de sélectionner ceux qui seront les gagnants de l'écosystème financier de demain, de nous diversifier par le biais de catalyseurs du domaine des logiciels et d'identifier les challengers.

1Bank of America, ministère du commerce des États-Unis, ShawSpring Research, 2020.
2Les informations présentées dans cet article ne constituent pas une recommandation d'achat, de vente ou de détention d'un titre particulier. Celles-ci sont données à titre purement indicatif. Aucune garantie n'est donnée quant au fait que ces exemples constituent des recommandations passées ou actuelles, à leur achat ou leur vente, ou encore à leur réussite.
3Interpol, 4 août 2020, « Un rapport d'Interpol fait état d'un taux de cyberattaques très préoccupant durant le Covid-19 », communiqué de presse.
4Robeco Global FinTech Equities D EUR, chiffres à fin novembre 2020.

Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas