frankrijkfr
Marché obligataire : le timing est crucial

Marché obligataire : le timing est crucial

28-01-2016 | Vision

D'après Olaf Penninga, gérant de portefeuille et observateur chevronné de marché, le timing est crucial en matière d'investissements obligataires, car les taux augmentent et diminuent constamment.

  • Olaf  Penninga
    Olaf
    Penninga
    Portfolio Manager

Points clés

  • Robeco Lux-o-rente utilise un modèle quantitatif de timing qui a prouvé sa valeur pour prédire la variation des taux
  • Le portefeuille a connu un très bon début d'année en dépit de la volatilité du marché obligataire
  • Le positionnement de duration est hautement actif, actuellement de 13,5 ans

Son fonds d'obligations internationales Robeco Lux-o-rente utilise un modèle quantitatif et sophistiqué de market timing qui prévoit la variation des taux obligataires, ce qui permet d'investir plus en périodes favorables de baisse des taux, et de se retirer en cas d'inversion des marchés.

« Nous avons connu un début d'année spectaculaire, avec une surperformance de pas moins de 1 % au cours des trois premières semaines », déclare Olaf Penninga. Il poursuit en indiquant que cela montre à quel point le timing est important. On entend souvent dire que si les taux sont faibles, pourquoi devrait-on continuer à conserver des obligations et qu'il est peut-être temps de se retirer. Toutefois, ce que l'on constate c'est qu'il est encore possible d'enregistrer des gains sur ces marchés, à condition de pouvoir prévoir le timing. Les taux sont faibles, mais ils ne sont pas stables – ils varient grandement.

La variation des taux a plus d'impact sur les rendements obligataires que les niveaux des taux. En 2014, les Bunds allemands ont affiché une performance supérieure à 10 %, bien que les taux allemands à 10 ans n'aient été en moyenne que de 1,2 % cette année-là. Le timing de ces variations est crucial pour générer de la performance. « Depuis le lancement du fonds dans les années 90, nous avons démontré notre capacité à bénéficier des baisses de taux et à nous protéger en cas de hausses des taux ».

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Un positionnement long et fort

Robeco Lux-o-rente investit dans un portefeuille d'obligations d'États internationales et adapte fortement son positionnement de duration par rapport à son indice de référence. Les décisions en matière de positionnement de la duration sont entièrement guidées par le modèle quantitatif de timing propriétaire de Robeco.

Bien que les taux soient à des niveaux historiquement bas, Robeco Lux-o-rente a actuellement une position de duration maximum de 13,5 ans – en partie en raison de l'effondrement du marché actions au cours des premières semaines de 2016, provoqué par les craintes relatives à l'économie. Les obligations d'État sont souvent considérées comme des valeurs refuges par rapport aux marchés actions volatils, reflétant ainsi le vieil adage qui consiste à dire que les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles pour les obligations.

« Robeco Lux-o-Rente est long et fort ; nous sommes actuellement positifs à l'égard de l'ensemble des marchés obligataires ». Il ajoute que sur les marchés actions, la croissance est un sujet d'inquiétude. De plus, les prix des matières premières repartent à la baisse et les prévisions d'inflation sont devenues encore plus faibles. Ces facteurs contribuent d'après lui à ce que le modèle soit assez positif pour les obligations. La croissance économique en perte de vitesse et les faibles prévisions d'inflation rendent les banques centrales prudentes en matière de resserrement de leur politique monétaire, à l'image de la Fed, ou les poussent à envisager de renforcer leurs mesures de relance, comme dans le cas de la BCE et de la Banque du Japon. Tous ces éléments sont également favorables aux marchés obligataires.

« Nous sommes actuellement positifs à l'égard de l'ensemble des marchés obligataires »

Le fonds a en ce moment sa surpondération de duration maximum. C'est donc le positionnement positif maximum qu'il puisse avoir. Ce qui distingue Robeco Lux-o-rente des autres fonds, c'est que ces derniers ont pour la plupart tendance à suivre relativement de près leur indice de référence et s'ils disent avoir la possibilité d'adopter une position surpondérée, ils ne le font pas toujours. Robeco Lux-o-rente est souvent à sa position de duration maximum ou minimum plutôt que de suivre l'indice de référence.

Il s'agit d'une approche globale réellement active et c'est selon Olaf Penninga ce qui est vraiment nécessaire actuellement sur les marchés obligataires. L'investissement passif en obligations n'est pas si profitable que cela. Il faut d'après lui être réellement actif pour pouvoir saisir les opportunités qui se présentent à l'échelle mondiale.

Les bonnes et les mauvaises périodes

Olaf Penninga explique qu'une mise en œuvre directe de ce que prédit le modèle quantitatif est cruciale pour avoir de bons résultats sur des marchés faisant constamment l'objet de variations, comme cela a été démontré en 2015. Au cours du premier semestre de l'année dernière, les taux obligataires ont chuté, les cours des obligations ont donc affiché de solides performances ; ensuite il y a une vague de ventes et de nouveau une forte performance.

Si vous aviez investi de manière passive dans des obligations, vous auriez donc probablement assisté à une importante volatilité et quasiment aucune performance. Toutefois, en ayant la possibilité d'utiliser le timing, son fonds est en mesure de générer de solides performances en ce début d'année, mais aussi de se protéger pendant la baisse et d'enregistrer à nouveau des gains au cours du deuxième semestre. Cette capacité de timing permet de continuer à tirer des profits en bénéficiant des bons trimestres et en se protégeant en cas de trimestres plus faibles.

Cette situation a pu être observée en 2015, lorsque le fonds a affiché une performance de 3,0 %, soit une surperformance significative par rapport au résultat de 1,05 % enregistré par le benchmark, à savoir l'indice J.P. Morgan Government Bond Index Global Investment Grade (couvert en euros).

Tirer son épingle du jeu avec la Fed

Selon Olaf Penninga, il est possible de contourner le risque que de futures hausses de taux par la Fed ne provoquent la chute des valeurs obligataires, à condition de prendre en compte l'ensemble du marché et d'avoir une approche globale. Il ajoute que même si la Fed procédait à de nouvelles hausses, cela ferait augmenter les taux à court terme, mais que cela ne signifie pas que les taux à long termes devraient eux aussi augmenter. La dernière fois que la Fed a relevé les taux en 2005 et en 2006, nous avons assisté à cette fameuse énigme lors de laquelle les taux à long terme n'ont pas augmenté, ce qui prouve qu'un rendement obligataire n'est alors pas forcément négatif.

En outre, lorsque les performances ont parfois été négatives, comme cela a été le cas au deuxième trimestre de l'année dernière qui a été le plus mauvais en 20 ans, cela a été accompagné d'autres bons trimestres avec des performances satisfaisantes. Il n'est pas logique de se détourner complètement des marchés obligataires. Ils sont en effet nécessaires à la bonne diversification d'un portefeuille et pouvoir vraiment profiter des périodes pendant lesquelles les obligations affichent de bonnes performances. C'est comme si vous disposiez d'un airbag dans votre portefeuille.

« Il n'est pas logique de se détourner complètement des marchés obligataires »

Les investisseurs devraient prendre en compte la situation dans son ensemble, notamment en raison de la dislocation entre les États-Unis, où a lieu un resserrement de la politique monétaire, et l'Europe, où l'assouplissement se poursuit. Olaf Penninga se félicite que son fonds ait une approche globale, en particulier parce que les taux obligataires sont plus élevés aux États-Unis qu'en Allemagne. Cela signifie en effet que dans les périodes où le marché est sous pression, les taux obligataires américains sont susceptibles de diminuer beaucoup plus.

En Europe, tout le monde anticipe déjà le fait que l'inflation est faible et que la BCE procédera à un assouplissement, Cependant, aux États-Unis les investisseurs s'attendent à ce que les taux augmentent au cours des prochaines années. Il y a donc bien plus de chances que les prévisions fassent l'objet de révisions aux États-Unis qu'en Europe. Les obligations ont donc beaucoup plus de chances de faire l'objet d'un rallye si la situation venait à se dégrader aux États-Unis. De plus, grâce à l'approche globale du fonds, celui-ci est en mesure de tirer profit à la fois des taux disponibles aux États-Unis mais aussi de leur potentiel de baisse.

Les sujets en rapport avec cet article sont :

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas