Investissement climatique

Urgence

Le réchauffement climatique est le plus grand défi à relever pour l’humanité. L’augmentation du niveau des mers provoquera le déplacement de millions de personnes, et les conséquences économiques seront catastrophiques si rien n’est fait. Nous ne pouvons pas laisser aux générations futures la responsabilité de sauver la planète : nous devons agir maintenant.

97862551.jpg

77%

of global investors see climate change as a key theme in their portfolios by 2025-2026

Climate change has become increasingly important to investors’ investment policies, and this is set to continue. In our 2024 Global Climate Survey, 77% of all investors surveyed said they expected the issue to be central to, or a significant part of, their investment policy in the years up to 2026, up from 62% making such a commitment today.

The survey shows that Asia Pacific investors have overtaken their counterparts in Europe in making it a priority in 2024, with 79% now doing so. In projections for two years’ time, Europe gains back the baton, with 89% forecasting that it will be central to investment strategy.

Globally, the average figures took a slight knock due to declining interest in North America, following a backlash against ESG investing amid the energy crisis of 2022-2023 in which fossil fuel use rose. Enthusiasm there, though, it set to rise again over the coming two years to more than half of North American investors.

Le réchauffement climatique devient de plus en plus un élément clé des politiques d’investissement

Le réchauffement climatique devient de plus en plus un élément clé des politiques d’investissement
loader

L’avenir de l’humanité et même de toute la vie sur Terre dépend maintenant de nous

Le réchauffement climatique est un sujet qui inquiète de plus en plus, surtout les personnes qui sont en première ligne. Rien que ces dernières années, nous avons connu des incendies incontrôlables en Australie, des ouragans dévastateurs aux États-Unis et des inondations dans le monde entier. Des milliers de personnes ont péri, perdu leur maison ou été déplacées.

Ces phénomènes ont suscité des commentaires qui resteront dans nos mémoires, de la part de personnes qui ont parfois consacré leur vie ou leur carrière à tenter de le lutter contre le réchauffement climatique. Car si ce sont les politiciens qui détiennent véritablement le pouvoir de mettre en œuvre des mesures contre le réchauffement climatique, d’autres personnes peuvent être tout aussi influentes.

sir-david-attenborough.jpg

C’est le cas de David Attenborough. À 94 ans, le naturaliste et homme de médias britannique a consacré soixante-dix ans de sa vie à faire l’éloge de la vie sur Terre et à insister sur sa fragilité, dans son émission culte « Life on Earth ». Son documentaire poignant « Une vie sur notre planète » montre comment les êtres humains ont provoqué d’immenses dégâts, et tire la sonnette d’alarme : l’humanité n’a plus de temps à perdre, elle doit agir maintenant.
« Jamais auparavant nous n’avions eu autant conscience de ce que nous faisons à la planète, et jamais auparavant nous n’avions eu le pouvoir de faire quelque chose pour y remédier… L’avenir de l’humanité et même de toute la vie sur Terre dépend aujourd’hui de nous. »

barak-obama.jpg

Sur les dix années les plus chaudes que nous ayons connues, neuf se sont produites après 2010, ce qui signifie que plus personne ne peut ignorer les effets du réchauffement climatique. Selon l’ancien président des États-Unis Barack Obama :
« Nous sommes la première génération à ressentir les effets du réchauffement climatique et la dernière à pouvoir encore faire quelque chose. »

emmanuel-macron-500px.jpg

The concept of Earth being our only home, and one which we must therefore save at all costs, was neatly put by French President Emmanuel Macron, who said:
“By polluting the oceans, not mitigating CO₂ emissions and destroying our biodiversity, we are killing our planet. Let us face it, there is no planet B.”

antonio-guterres.jpg

The United Nations’ response to the report of its climate panel was unequivocal. In 2021, UN secretary general, António Guterres said the then latest IPCC report warning that the world was nowhere near meeting temperature goals was “code red for humanity,… the alarm bells are deafening’’. In the wake of the 2023 update, he said:
“The IPCC report is a clarion call to massively fast-track climate efforts by every country and every sector and on every timeframe. Our world needs climate action on all fronts: everything, everywhere, all at once.”

karin-van-baardwijk-2-500px.jpg

Chez Robeco, nous pensons que nous faisons également partie de la solution et investissons dans des entreprises qui font la différence. Notre CEO Karin van Baardwijk est affirmatif à ce sujet, il s’agit de la première de nos priorités :
« Les rapports scientifiques sur le réchauffement climatique et les émissions de carbone montrent clairement que la société doit agir maintenant. « Nous ne pouvons résoudre à nous seuls les grands problèmes que sont le réchauffement climatique et la disparition rapide de la biodiversité.
« Ce que nous pouvons faire, en revanche, c’est de montrer l’exemple dans l’ensemble du secteur, travailler avec d’autres institutions financières (gérants d’actifs, par exemple) et les encourager à nous emboîter le pas. Nous avons fixé cette ambition car nous sommes convaincus qu’investir ne consiste pas seulement à créer de la richesse : il s’agit aussi de contribuer au bien-être. »

L’investissement climatique n’est pas qu’une simple mode

Lucian Peppelenbos (stratégiste climat) et Carola van Lamoen (responsable de l’investissement durable) examinent le réchauffement climatique et l’investissement climatique sous tous les angles. Écoutez la bande-annonce ou l’intégralité du podcast (25 minutes).

Le graphique qui résume tout

This chart from the World Resources Institute using data from the IPCC 2023 report makes for sober reading. Global warming is causing records to be broken every single day, and it will only get worse while emissions are still rising.

the-charts-that-say-it-al-1.jpg

Source: WRI

These two charts show how much damage has been done over the last two centuries. While the industrial period effectively began with the advent of steam power in the 1780s, reliable data only goes back to 1850, which is now used for analysis.

The first chart shows how global surface temperatures have increased to at least 1.1 degrees above pre-industrial levels, creating the warmest multi-century period in more than 100,000 years.

NASA’s own research puts the level of global warming even higher, at 1.17 degrees in 2023 than the long-term average for the time of year, and up to 1.36 degrees in total since the industrial era.

The second shows how greenhouse gas concentration levels are now at their highest levels since prehistoric times. Since emissions are still rising, these concentrations are expected to increase.

Le GIEC avertit que nous ne sommes pas en bonne voie pour limiter le réchauffement climatique malgré les outils et le savoir-faire à disposition

We are not on track in tackling global warming, though efforts to combat it with net zero 2050 implementation plans have improved. That’s the key message from the 2023 UN Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) report.

“Human activities, principally through emissions of greenhouse gases, have unequivocally caused global warming, with global surface temperature reaching 1.1°C above 1850–1900 in 2011–2020,” the report says.

“Global greenhouse gas emissions have continued to increase, with unequal historical and ongoing contributions arising from unsustainable energy use, land use and land-use change, lifestyles and patterns of consumption and production across regions, between and within countries, and among individuals.”

“Global greenhouse gas emissions in 2030 implied by nationally determined contributions (NDCs) announced by October 2021 make it likely that warming will exceed 1.5°C during the 21st century, and make it harder to limit warming below 2°C.”

Le GIEC avertit que nous ne sommes pas en bonne voie pour limiter le réchauffement climatique malgré les outils et le savoir-faire à disposition

En savoir plus sur l'investissement climatique