francefr
Podcast : Rester contrariants

Podcast : Rester contrariants

14-01-2021 | Podcast
Victor Verberk, directeur des investissements obligataires chez Robeco déclare dans notre dernier podcast : en 2021, continuons de remettre en cause le consensus, de s’appuyer sur la recherche et de rester contrariants. « Les taux obligataires sont sous contrôle et l'indépendance des banques centrales est exclue. Joe Biden va injecter 2 000 milliards de dollars supplémentaires par le biais d'un plan de relance qui sera financé par la Fed, une action concertée pour soutenir l'économie. » Selon Victor Verberk, des défauts seront toutefois nécessaires pour revenir à la normale. Écoutez !
Disponible sur
Podcast Apple Podcast Spotify Podcast Google
Tendez l'oreille : les podcasts de Robeco
Tendez l'oreille : les podcasts de Robeco
Écoutez tous les épisodes
Les sujets en rapport avec cet article sont :
Logo

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas