frankrijkfr
Marchés financiers: « L’âge de la maturité »

Marchés financiers: « L’âge de la maturité »

18-09-2017 | Prévisions sur 5 ans
Les actifs les plus risqués affichent des perspectives moins favorables alors que les marchés arrivent à «l’âge de la maturité», selon nos prévisions à 5 ans.
  • Lukas Daalder
    Lukas
    Daalder
    Former CIO Robeco Investment Solutions. Daalder left Robeco in July 2018.

Points clés

  • Le durcissement quantitatif devrait être l’un des principaux thèmes des années 2018-2022
  • Une reprise est en cours, mais un risque de récession modérée est présent
  • Les actions sont privilégiées, même si nos prévisions de performance sont inférieures
Souhaitez-vous lire l'intégralité du rapport ?
Souhaitez-vous lire l'intégralité du rapport ?
Téléchargez ‘Expected Returns 2018-2022’

La publication Expected Returns 2018-2022 indique que les actions des marchés développés progresseront en moyenne de 5 % par an, contre une prévision de 6,5 % dans l’édition précédente couvrant la période 2017-2021. Nous avons également revu à la baisse nos prévisions de performance annuelle pour les actions émergentes de 7,25 % à 6,25 %.

Par ailleurs, nous sommes moins pessimistes à l’égard des obligations d’État. Sur les cinq prochaines années, nous estimons que les obligations d’État allemandes à 10 ans (Bund) enregistreront une performance de -2,5 %, soit une évolution sensiblement meilleure (ou plutôt un repli moins prononcé) que celle de -3,5 % enregistrée par cette classe d’actifs l’an dernier. Et dans la mesure où les obligations notées AAA sont devenues relativement plus attractives, nous estimons que l’inverse est vrai pour les obligations de rang inférieur à investment-grade. S’agissant des obligations High Yield, nous tablons sur une performance de 0,25 % au cours des cinq prochaines années, soit un net recul par rapport à leur performance de 1,0 % lors de la revue de performance précédente.

Dans le cas des investissements alternatifs, nous continuons de penser que les matières premières signeront une performance annuelle de 2,75 % sur la prochaine période, mais que les placements indirects immobiliers devraient progresser un peu moins que prévu, de 4,25 % contre 5,0 % comme indiqué dans notre dernière édition. S’agissant des liquidités, indicateur de comparaison avec les performances de toutes les autres classes d’actifs, elles afficheront une performance de 0,5 %.

« En examinant les diverses tendances dont nous pensons qu’elles conditionneront l’évolution des marchés financiers au cours des cinq prochaines années, l’arrivée à l’âge de la maturité semble être un thème récurrent, » souligne Lukas Daalder, Directeur de l’équipe Solutions d’investissement chez Robeco et co-auteur de Expected Returns.

« Pour la décrire brièvement, « l’arrivée à l’âge de la maturité » parle de soi, mais elle est plus généralement interprétée comme le début d’une nouvelle étape de développement dans le cadre d’un processus évolutif. Sur la base de cette description générale, nous avons observé au cours de ces dernières années et de ces dernières décennies de nombreux développements qui sont sur le point de franchir une nouvelle étape, ce qui pourrait avoir des conséquences pour les marchés financiers. »

Source : Robeco

Le durcissement quantitatif sera-t-il une aubaine ?

D’après Lukas Daalder, le principal facteur déterminant de l’évolution des marchés sera le début de l’abandon progressif des programmes d’assouplissement quantitatif (QE), qui sera remplacé par une nouvelle politique que nous baptisons durcissement quantitatif ou QT. « Les programmes de relance qui ont été initiés comme antidote à la Grande Récession et à la Crise financière internationale il y a dix ans ont donné lieu à une période sans précédent de taux d’intérêt historiquement bas (voire négatifs) et de rachats d’obligations par les banques centrales pour un montant de 7 200 milliards de dollars. Quelles seront les conséquences sur les marchés financiers d’une inversion de la politique monétaire actuelle ?

Dans l’ensemble, nous avons abaissé nos perspectives concernant la plupart des actifs et tablons sur un regain de volatilité dans les prochains mois. Ce constat peut sembler plus défavorable qu’il n’y paraît : en effet, les performances pondérées d’un portefeuille efficacement diversifié ne diminueront que légèrement. »

S’agissant de la vue d’ensemble, notre scénario économique de base reste celui d’une poursuite de la reprise, mais avec une probabilité accrue d’une récession modérée de l’économie mondiale au cours des cinq prochaines années. Les principaux changements sont observés dans les deux autres scénarios moins probables, à savoir celui d’une stagnation ou d’une croissance étonnamment élevée.

« Dans la mesure où nous pensons que le retour progressif à la normale se poursuit (probabilité de 60 %), la probabilité de stagnation séculaire a baissé de 30 à 20 %, » précise Lukas Daalder. « Dans la même veine, la perspective d’un scénario de croissance soutenue caractérisé par une dynamique d’expansion/récession alimentée par la dette a évolué de 10 à 20 %. »

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Thématiques abordées dans cette édition

Cette année, nous présentons cinq thématiques, contre trois l’an dernier, qui tournent généralement autour du thème de « l’arrivée à l’âge de la maturité ». Dans la première intitulée « La stagnation séculaire, une théorie qui stagne », nos experts nous expliquent qu’un scénario de croissance anémique demeure peu probable. Ceux-ci constatent plutôt un retour progressif à la normale, ce qui nous conduit à la deuxième thématique, « Les investisseurs ne font preuve d’aucune complaisance dans l’évaluation des risques ».

La troisième (« L’avenir de la zone euro : intégration ou désintégration ») examine la manière dont la monnaie unique arrive à l’âge adulte alors qu’elle célèbre son 18ème anniversaire en 2017. Du côté des autres classes d’actifs, nous sommes d’avis que les actions et les obligations ne sont pas aussi différentes que l’on pourrait le penser, ce qui a donné lieu à la quatrième thématique baptisée « Les obligations viennent de Venus et les actions aussi ». Enfin, « Les pièges de la gestion passive dans un indice de référence mondial multi-classes d’actifs » sont examinés par nos spécialistes à une époque où cette approche d’investissement garde la faveur des investisseurs.

Expected Returns 2018-2022
Expected Returns 2018-2022
Tout afficher
Les sujets en rapport avec cet article sont :

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas