Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas
Nouveau succès pour Robeco Lux-o-rente : une correction évitée

Nouveau succès pour Robeco Lux-o-rente : une correction évitée

22-06-2015 | Vision

Lors de la récente vague de ventes sur le marché mondial des obligations d'États, Robeco Lux-o-rente a réussi à conserver une performance positive depuis le début de l'année grâce à la gestion active de la duration du portefeuille. Explications.

  • Olaf  Penninga
    Olaf
    Penninga
    Senior portfolio manager fixed income

Points clés

  • La stratégie de duration quantitative a anticipé la hausse des taux…
  • … après avoir fortement profité du rallye des obligations l'an dernier ;
  • Le bon historique de performances à long terme se maintient.

Après un bon début d'année, les marchés obligataires mondiaux ont cédé tous les gains enregistrés lors de la récente correction. Cela montre l'importance d'une approche d'investissement active, visant à gagner en évitant de perdre, comme celle de Robeco Lux-o-rente. Alors que le fonds a fortement profité du rallye au cours du deuxième semestre de 2014 et début 2015, il est actuellement positionné de manière très défensive afin de se protéger contre la hausse des taux. Grâce à ce positionnement actif, le fonds a réussi à conserver une performance positive depuis le début de l'année, alors que les indices obligataires mondiaux sont entrés en territoire négatif depuis juin.

Restez informé sur l'investissement quantitatif
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Inscrivez-vous

« S'habituer à la volatilité »

Les obligations ont bien commencé l'année 2015, poursuivant le beau parcours entreprit depuis le deuxième semestre de 2014. La baisse des prix du pétrole a tiré l'inflation déjà faible à des niveaux encore plus bas. Les attentes relatives à un début de relèvement des taux par la Fed ont diminué et la BCE a annoncé sont programme d'assouplissement quantitatif (QE) pour ramener l'inflation à son niveau cible.

Les prix du pétrole ont cessé de chuter en février-mars et ont augmenté en avril. Ceci s'est traduit par une hausse des prévisions d'inflation. La croissance au sein des pays de la zone euro a été dopée par l'énergie bon marché. Ces développements positifs ont pesé sur le marché obligataire. De nombreux investisseurs avaient acheté des obligations à longue échéance car ils prévoyaient que le programme d'assouplissement quantitatif de la BCE tireraient les rendements encore plus vers le bas, ou simplement parce que les rendements sur les obligations à échéance plus courte étaient trop faibles. Les obligations ont fait l'objet d'une vague massive de ventes depuis fin avril, un grand nombre d'investisseurs ayant tenté de réduire leurs positions dans un même temps. Les taux allemands à 10 ans ont progressé de 0,07 % en avril à un point haut intra journalier de près de 1 % début juin. Les bons du Trésor américain ont également chuté, les données économiques faibles du premier trimestre s'étant améliorées et Janet Yellen ayant indiqué que la Fed avait l'intention de relever les taux plus tard dans l'année. Si la BCE n'est manifestement pas en mesure d'envisager des relèvements de taux, Mario Draghi a toutefois lui aussi contribué à cette vague de ventes. Alors que les experts du marché s'attendaient à ce qu'il fasse revenir le calme sur les marchés obligataires lors de la conférence de presse du 3 juin, Mario Draghi a carrément fait savoir aux acteurs du marché qu'ils devaient « s'habituer » à une volatilité plus élevée. Ceci s'est traduit par la plus forte correction enregistrée sur deux jours par les Bunds allemands depuis 1998.

Oubliez les niveaux des taux

Les récents mouvements sur les marchés obligataires montrent clairement que les performances de ces actifs sont bien plus sensibles aux mouvements des taux - et aux plus-values ou moins-values qui en résultent - qu'au niveau des taux. Les obligations allemandes à 30 ans ont affiché un rendement de 1,3 % début 2015. Néanmoins, les investisseurs n'ont pas eu besoin d'attendre toute une année pour gagner 1,3 %. Ces obligations avaient déjà enregistré une performance de plus de 10 % en janvier, la forte baisse des taux ayant fait augmenter leur prix. L'inverse se produit logiquement lorsque les taux sont en hausse. Le 20 avril, les obligations allemandes à 10 ans de référence affichaient un rendement de 0,07 %. Toutefois, au lieu d'afficher lentement mais sûrement une performance de 0,07 % par an, ces obligations ont enregistré une performance de -7 % dans les sept semaines qui ont suivi.

« Les performances obligataires sont plus sensibles aux mouvements des taux qu'au niveau des taux »

Ainsi, les performances obligataires sont principalement tirées par les mouvements des taux, et par l'évolution du prix de l'obligation, plutôt que par le niveau de ces taux. La volatilité des taux obligataires offre des opportunités pour bénéficier de fortes performances, mais présente toutefois des risques en cas de hausse des taux. Il est donc encore possible de réaliser des performances convenables dans le contexte actuel, à condition d'être capable de capturer les gains dans les périodes où le marché est solide et de se protéger contre les pertes en cas de périodes plus faibles. C'est précisément l'objectif visé par Robeco Lux-o-rente.

Gestion de duration active

Robeco Lux-o-rente prend des positions de duration franches. Le fonds peut fortement réduire sa duration (sensibilité aux taux d'intérêt) pour offrir une protection contre une hausse des taux, mais aussi augmenter sa duration pour profiter grandement de leur baisse. Le positionnement de duration active est entièrement basé sur les résultats du modèle quantitatif propriétaire de Robeco. Le fonds est actuellement à sa limite basse en termes de duration, offrant ainsi une protection maximale contre la vague de ventes de début juin.

Robeco Lux-o-rente a vendu son exposition aux obligations de l'Union économique et monétaire dans la dernière partie du mois de février. Une embellie de la croissance, une stabilisation des prévisions d'inflation, une valorisation peu attractive et un renversement de tendance sur les marchés obligataires mondiaux ont tous contribué à motiver cette décision. Le fonds a donc entièrement été à l'abri de la hausse des taux des Bunds allemands. La décision qui en a découlé de vendre également les obligations japonaises et américaines a permis au fonds d'offrir une protection maximale contre la nouvelle série de vagues de ventes en juin.

Duration de Lux-o-rente (en bleu, axe de gauche) et taux allemand à 10 ans (orange, axe de droite)
Source: Robeco, Bloomberg

Ce graphique 1 montre le positionnement en duration du fonds sur la dernière année. La ligne bleue indique la duration du fonds. Lorsque la duration est élevée, le fonds vise à bénéficier fortement de baisses des taux, tandis que lorsque la duration est faible, il vise à se protéger contre les hausses de taux. Sur cette période, la duration du marché mondial des obligations d'États a fluctué entre 7 et 7,5 ans. Pour illustrer l'évolution du marché obligataire, la ligne orange montre le taux des obligations allemandes à 10 ans.

Le fonds a donc réussi à tirer son épingle du jeu sur les marchés obligataires au cours de l'année dernière. Il avait une position surpondérée maximale pendant la majeure partie de la période allant de fin juillet 2014 à la fin janvier de cette année. Le fonds a ainsi fortement bénéficié du rallye des obligations et a généré une performance de près de 11 % sur cette période de six mois. En réduisant son exposition aux marchés obligataires depuis février, le fonds a limité les pertes résultant de la hausse des taux. Robeco Lux-o-rente a donc pu maintenir la solide performance obtenue au cours des mois précédents.

Performances annualisées Robeco Lux-o-rente au 31 mai 2015

Robeco Lux-o-rente catégorie d'actions EUR DH, performances brutes de frais, sur la base de la valeur nette d'inventaire ; tous les chiffres sont indiqués en euros, date de lancement septembre 1994. Source : Robeco Global Performance Measurement. La valeur de vos investissements peut fluctuer. Les résultats obtenus par le passé ne sont pas une garantie de la performance future.

L'année dernière illustre bien les deux côtés de la stratégie de duration active de Robeco Lux-o-rente : il a fortement bénéficié du rallye des obligations jusqu'à la fin janvier, après quoi il a maintenu sa performance en se protégeant contre la vague de ventes qui s'est produite au cours des derniers mois.

Les sujets en rapport avec cet article sont :