frankrijkfr
Pourquoi les actions à faible volatilité ne se valent pas toutes ?

Pourquoi les actions à faible volatilité ne se valent pas toutes ?

15-09-2014 | Vision

L'investissement à faible volatilité gagne en popularité. Actuellement, beaucoup d'investisseurs institutionnels affectent clairement une grande partie de leur portefeuille à des actions à faible volatilité. Robeco adopte une approche optimisée pour augmenter les rendements et réduire le risque. Explications.

  • Pim  van Vliet, PhD
    Pim
    van Vliet, PhD
    Head of Conservative Equities and Quant Allocation
  • Arlette van Ditshuizen
    Arlette
    van Ditshuizen
    Director, Portfolio Manager

Robeco a été l'un des premiers gérants d'actifs à investir dans les actions à faible volatilité en 2006. A nos débuts, nous étions parmi les quelques précurseurs en la matière à travers le monde. Depuis, nous avons joué un rôle majeur dans la gestion de fonds et nous avons apporté notre contribution à ce domaine complexe en menant par exemple des recherches et en rédigeant de nombreuses études théoriques sur ce concept.
Robeco adopte une approche active en matière d'investissement à faible volatilité. Cette approche appelée stratégie ‘Conservative’ est appliquée sur les marchés actions mondiaux ainsi que dans d’autres régions spécifiques. Il est intéressant de noter que l'effet de la faible volatilité ne se limite pas aux actions. Robeco a donc développé avec succès une stratégie similaire sur les crédits. La stratégie ‘Conservative Credits’ de Robeco investit dans des obligations dotées d'une maturité inférieure à la moyenne et émises par des entités moins enclines à être en difficulté. Outre plusieurs stratégies d'investissement à faible volatilité, Robeco propose aussi des stratégies de momentum et axées sur la valeur. Elles visent des segments du marché qui présentent un risque et un potentiel de rendements supérieurs. La combinaison de ces stratégies offre d'excellentes perspectives de diversification. L'allocation stratégique sur ces facteurs est appelée ‘l'investissement factoriel’.

Nous nous sommes lancés très tôt dans l'investissement à faible volatilité, mais ce type d'investissement n'a commencé à susciter un réel intérêt qu'à partir de 2008-2009, pendant la crise financière mondiale. Les investisseurs devaient alors se montrer plus prudents. Cette période a mis en exergue l'extrême volatilité potentielle des marchés. L'avantage de la stratégie ‘Conservative’ de Robeco est que, en phase de marchés baissiers, les actions sélectionnées ont tendance à moins baisser que les autres. Une fois que le marché se reprend, les actions à faible volatilité ont alors moins de chemin à faire pour se remettre et recommencer à générer des rendements positifs. Notre stratégie vise à réduire la volatilité du fonds de 20% à 30 %.
L'approche ‘Conservative’ de Robeco relative aux actions, qui se concentre sur les titres à faible volatilité, combine parfaitement cet esprit de prudence et d'innovation. Elle a par ailleurs fait ses preuves depuis son lancement, huit ans auparavant. Ces stratégies ont un solide historique de performance par rapport aux indices traditionnels et de faible volatilité. L'anomalie est toujours exploitée, bien que l'investissement à faible volatilité soit de plus en plus populaire.
L'approche ‘Conservative’ repose sur un postulat contraire aux théories conventionnelles : le risque et le rendement ne vont pas de pair. Elle exploite une des premières anomalies de marché détectée par des chercheurs : l'anomalie de faible risque. Les valeurs à faible bêta ou à faible volatilité génèrent des performances plus élevées dans le temps contrairement à ce qu’explique le modèle d’évaluation des actifs financiers (MEDAF). Cette anomalie a été prouvée, non seulement aux États-Unis mais aussi en Europe, au Japon et sur les marchés émergents.

Restez informé sur l'investissement quantitatif
Restez informé sur l'investissement quantitatif
Inscrivez-vous

Les défis de l'innovation

« Quand nous avons débuté, le défi était de savoir comment utiliser le facteur de faible volatilité, ‘l'anomalie’, pour obtenir un portefeuille productif, » déclare Pim van Vliet, gérant de portefeuille Robeco Conservative Equities. « Comme, finalement, toutes les valeurs à faible volatilité ne se valent pas, nous voulons sélectionner les plus attractives. Pourquoi devriez-vous conserver une valeur qui baisse progressivement - une valeur qui présente une faible volatilité mais un momentum négatif sur un marché haussier ? Ainsi, nous avons appliqué notre philosophie, qui consiste à tenir compte d'autres facteurs tels que le ‘momentum’ et ‘la valeur’ lors de la sélection d'actions à faible volatilité. Nous voulions aussi savoir comment limiter le taux de rotation du portefeuille. Nous avons continué d'améliorer le modèle année après année. Notre philosophie et notre processus d'investissement ont eu un impact déterminant sur nos performances en termes de risques et de rendements. »
Nous devions relever d'autres défis. « Le fait d'expliquer le concept de l'investissement à faible volatilité est aussi un point novateur. Qu'est-ce que c'est et comment s'intègre-t-il dans le portefeuille d'un investisseur ? Il a fallu attendre plusieurs années avant que l'investissement à faible volatilité soit accepté par les leaders de la communauté mondiale des sociétés d'investissement, » déclare-t-il. « En expliquant ce concept aux clients, nous avons mieux compris comment la stratégie pouvait correspondre à leurs besoins. »

La prudence est le principe de base

Arlette van Ditshuizen, gérante de portefeuille Robeco Conservative Equities, insiste sur un autre aspect de l'innovation. « La prudence est le principe de base sur lequel repose notre stratégie » dit-elle. « Le côté visionnaire résidait dans le fait que notre stratégie ne suivait pas de près les indices. Quand nous avons débuté, au lieu de nous concentrer sur le risque relatif, nous nous sommes intéressés au risque absolu, tandis que tout le secteur financier se focalisait sur les indices de référence. » Mais suivre de près un indice de référence ne sert pas forcément les intérêts des clients. « Pour les investisseurs particuliers comme pour les investisseurs institutionnels, il est plus important de conserver les capitaux » ajoute-t-elle. « Pour les investisseurs institutionnels comme les fonds de pension, la priorité que nous donnons au risque plus faible est également intéressante car elle peut contribuer à stabiliser les ratios de financement. »
Pim van Vliet souligne que la prudence n'est pas uniquement un élément de la stratégie, elle fait aussi partie de la culture de Robeco. « Prenez par exemple le fait que nous privilégions un faible taux de rotation du portefeuille. En moyenne, une valeur est maintenue dans le portefeuille pendant quatre ans. Nous voulons que notre taux de rotation soit aussi faible que possible afin de minimiser les frais de transaction. Ces frais entament directement le résultat net.
Cette approche est contraire à la manière dont la plupart des gens perçoivent l'investissement quantitatif. Il est souvent associé à des négociations très fréquentes et des frais de transaction très élevés, mais ce n'est pas systématiquement le cas.
Dans notre culture, l'autre élément qui caractérise la création d'idées est la simplicité. Nous essayons de rester aussi simples que possible, même si certains pensent parfois que la complexité est un moyen de prouver leur intelligence. La complexité n'est utile que si elle permet d'obtenir de meilleurs résultats. »

L'importance de la recherche interne

Arlette van Ditshuizen souligne l'importance de mener ses propres recherches : « nous menons toutes nos recherches nous-mêmes. Nous voulons avoir nos propres données afin de pouvoir nous assurer de leur qualité. De plus, nous prenons en compte de nombreux et divers aspects lors de l'analyse de l'efficacité d'une variable donnée. Nous évaluons et analysons ce qui est le plus important. »
Nous sommes toujours prudents lorsque nous effectuons des recherches, » dit-elle.
« Parfois, modifier le modèle peut augmenter le rendement, mais aussi accroître le risque. Ou cela peut résulter dans une diversité de valeurs dans le portefeuille, ou dans une performance plus médiocre sur des marchés en baisse. Je ne conçois pas que la recherche externalisée puisse être efficace car il existe tellement de facteurs à analyser. C'est pourquoi je suis ravie que nos analystes soient à nos côtés. »

Une stratégie différente des autres stratégies de faible volatilité

« A présent, la priorité est d'expliquer pourquoi la stratégie ‘Conservative’ relative aux actions de Robeco est différente des autres stratégies » déclare Pim Van Vliet. « Et elle est très différente car nous y ajoutons des éléments afin de réduire le risque ou d'augmenter le rendement. Par exemple, nous tenons aussi compte du risque de difficultés que peut rencontrer un émetteur et nous ne nous contentons pas des mesures statistiques historiques du risque. La prise en compte de ce facteur ‘difficultés’ permet principalement de réduire davantage le risque extrême par rapport à une stratégie générique à faible volatilité. De plus, l'intégration des facteurs ‘valeur’ et ‘momentum’ est une caractéristique essentielle, qui s'est avérée très efficace au cours des dernières années. »
Nous ne craignons pas la concurrence croissante et les offres de produits à faible volatilité de plus en plus complètes. « C'est de bon augure. Les clients auront plus de choix. Et évidemment, nous sommes heureux de voir un intérêt croissant pour ces approches.
Nos clients sont plutôt fidèles. Nous pouvons l'affirmer après presque huit ans d'existence. Beaucoup de clients ont hésité à s'engager, mais après avoir adopté notre philosophie, ils sont restés à nos côtés, » ajoute-t-il.

L'un des premiers pays à adopter le concept

Les investisseurs pourraient s'étonner que les Pays-Bas, un petit pays européen, soit leader en matière d'innovation dans l'investissement à faible volatilité, mais Pim van Vliet sait pourquoi ce pays est l'un des premiers à avoir adopté le concept.
« Pour certains, cela peut sembler étonnant, mais les Pays-Bas ont deux avantages. Premièrement, ce pays a un secteur de fonds de pension important et sophistiqué, qui est au centre de l'innovation. Deuxièmement, les universités néerlandaises font partie des leaders mondiaux dans le domaine de l'économétrie. Au cours des dernières décennies, les universités néerlandaises ont formé une série d'analystes quantitatifs doués qui servent le secteur financier. Ce pays est incontournable. »

Information importante

L’information publiée dans les pages de ce site internet est plus particulièrement destinée aux investisseurs professionnels.

Certains fonds mentionnés dans le site peuvent ne pas être autorisés à la commercialisation en France par l’Autorité des Marchés Financiers. Les informations ou opinions exprimées dans les pages de ce site internet ne représentent pas une sollicitation, une offre ou une recommandation à l’achat ou à la vente de titres ou produits financiers. Elles n’ont pas pour objectif d’inciter à des transactions ou de fournir des conseils ou service en investissement. Avant tout investissement dans un produit Robeco, il est nécessaire d’avoir lu au préalable les documents légaux tels que le document d’information clé pour l’investisseur (DICI), le prospectus complet, les rapports annuels et semi-annuels, qui sont disponibles sur ce site internet ou qui peuvent être obtenus gratuitement, sur simple demande auprès de Robeco France.

Nous vous remercions de confirmer que vous êtes un investisseur professionnel et que vous avez lu, compris et accepté les conditions d’utilisation de ce site internet.

Je n’accepte pas