belgiumfr
Créer des solutions obligataires multi-facteurs durables

Créer des solutions obligataires multi-facteurs durables

29-06-2021 | Vision

Nos simulations montrent qu’il est possible d’associer gestion multifactorielle & durabilité, sans impact significatif sur notre exposition aux facteurs, et donc sur le potentiel d’alpha.

  • Olaf  Penninga
    Olaf
    Penninga
    Portfolio Manager
  • Patrick  Houweling
    Patrick
    Houweling
    Co-Head of Quant Fixed Income and Lead Portfolio Manager

Points clés

  • Des portefeuilles obligataires multi-facteurs plus durables que leur indice de référence 
  • Durabilité accrue, sans réduction importante des expositions aux facteurs
  • Intégration de la durabilité à l’aide de diverses méthodes

Chez Robeco, nous sommes convaincus que la durabilité et les enjeux climatiques peuvent avoir une incidence importante sur la santé financière et les performances futures des émetteurs de dette souveraine et d’entreprise. Par conséquent, la durabilité joue un rôle explicite dans nos portefeuilles d’obligations mondiales multi-facteurs. 

La stratégie obligataire multi-facteurs (Multi-Factor Bonds) est une large solution obligataire qui utilise les facteurs pour sélectionner les crédits et les obligations d’État les plus intéressants. La nature systématique de cette stratégie est relativement bien adaptée à l’intégration de la durabilité.

Nous utilisons différentes méthodes pour améliorer la durabilité de ces portefeuilles. Nos simulations montrent que nous pouvons le faire sans impacter significativement les expositions aux facteurs et, donc, le potentiel d’alpha des portefeuilles1.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Exclusion des entreprises et des pays controversés

Une première méthode utilisée pour notre stratégie obligataire mondiale multi-facteurs consiste à exclure de l’univers d’investissement les entreprises et les pays controversés. Cette politique d’exclusion fait partie intégrante de l’approche d’investissement durable de Robeco et de nos responsabilités en matière de « stewardship ».

Gestion des scores ESG et des émissions de carbone

Lorsque nous construisons ou rebalançons le portefeuille, nous tenons à ce que celui-ci ait un meilleur profil de durabilité que l’indice de référence. Cela signifie que les obligations des entreprises et des pays plus durables ont davantage de chances d’être sélectionnées. Nous nous efforçons ainsi de nous exposer aux facteurs de manière durable et optimale.

Nous veillons systématiquement à ce que les obligations d’État comme les crédits en portefeuille affichent un meilleur score ESG moyen pondéré et génèrent moins d’émissions carbone que les titres similaires inclus dans l’indice de référence. Nous procédons séparément pour les obligations d’État et les crédits car il n’est pas possible de comparer directement leurs scores de durabilité. 

Nos recherches montrent que la gestion des scores ESG et des émissions de carbone n’a pas beaucoup d’incidence sur la volatilité et les performances historiquement simulées du portefeuille. Par conséquent, l’intégration de la durabilité ne se fait pas au détriment d’une moindre exposition aux facteurs

Scores ESG

Notre classement de la durabilité des pays, le « RobecoSAM Country Sustainability Ranking » (CSR) fournit un cadre complet pour analyser les performances des pays par rapport à un large éventail d’indicateurs ESG que nous considérons importants et pertinents sur le plan financier. Les scores ESG permettent d’évaluer 150 pays émergents et développés, et ils sont actualisés deux fois par an. 

Concernant les entreprises, ces scores reposent sur le CSA (« Corporate Sustainability Assessment »), une enquête annuelle des pratiques de durabilité des entreprises, réalisée par RobecoSAM depuis sa mise en place en 1999, et par S&P depuis 2020. Chaque année, ce sont plus de 7 300 entreprises dans le monde qui sont ainsi évaluées. L’accent est placé sur les critères qui sont à la fois spécifiques à l’industrie et financièrement importants. 

Empreinte carbone

L’empreinte carbone de chaque émetteur est calculée en normalisant ses émissions de gaz à effet de serre (exprimées en équivalents CO2). Précisons que « carbone » se réfère non seulement au dioxyde de carbone (CO2), mais aussi à d’autres gaz à effet de serre, tels que le méthane et l’oxyde d’azote. L’empreinte carbone d’un pays ou d’une entreprise donne des indications sur les risques potentiels liés à la transition vers une économie bas carbone. Les émetteurs qui affichent une empreinte élevée seront probablement confrontés à davantage de risques économiques, de marché et réglementaires liés au carbone.

Vérifications indispensables pour les autres risques ESG liés aux obligations d’entreprise

Outre l’évaluation quantitative des risques de durabilité pour la stratégie, nous utilisons la solide expertise fondamentale des analystes crédit de Robeco pour vérifier s’il existe d’autres risques d’ordre environnemental, social ou de gouvernance (ESG). Une fois que le classement des obligations d’entreprise a été établi à l’aide de notre modèle quantitatif multifactoriel, nos analystes crédits fondamentaux vérifient si les obligations les mieux classées présentent d’autres risques ESG non identifiés par le modèle. Si des risques importants sont détectés, nous ignorons le modèle et renonçons à acheter l’obligation ou, si nous l’avions précédemment achetée, nous la vendons. Cela a été le cas avec un fabricant de produits chimiques confronté à des risques environnementaux importants d’un point de vue financier, un fournisseur d’énergie affecté par une explosion de gaz, et une société de gestion de prisons et de centres de détention impliquée dans des violations de droits humains.

Dialogue avec les entreprises et les pays dans lesquels nous investissons

Enfin, pour favoriser une conduite et une politique des affaires durables, nous engageons le dialogue avec certains des émetteurs dans lesquels nous investissons, sur des thèmes liés aux Objectifs de développement durable des Nations Unies. 

Même si en tant qu’investisseurs obligataires nous ne détenons pas de droits de vote formels dans ces entreprises, nous exerçons notre influence pour dialoguer sur la manière dont ces entreprises gèrent les risques ESG et se saisissent des opportunités associées aux enjeux de la durabilité. Ce dialogue constructif a pour but d’améliorer le comportement responsable des entreprises, ce qui peut contribuer à générer de meilleures performances à long terme pour elles, et avoir une incidence positive sur nos résultats d’investissement et sur la société dans son ensemble. Nous ciblons pour cela les questions de matérialité financière les plus importantes qui affectent l’entreprise. 

Récemment, nous avons étendu notre politique d’engagement aux pays. Comme pour les entreprises, celle-ci repose sur les Objectifs de développement durable de l’ONU. Tous les pays de notre univers d’investissement ayant adhéré à ces objectifs, nous disposons d’un cadre commun pour discuter des questions de durabilité que nous aimerions voir traitées dans les politiques des pays. 

Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas