belgiumfr
De la « deep value » à la « value en devenir »

De la « deep value » à la « value en devenir »

28-04-2021 | Perspectives trimestrielles

À mesure que la reprise économique mondiale se poursuit, notre optimisme à l’égard des marchés actions ne faiblit pas. Nos équipes marchés développés (DM) et marchés émergents (EM) restent positives sur leur segment actions respectif.

  • Michiel  Plakman
    Michiel
    Plakman
    Portfolio Manager
  • Wim-Hein  Pals
    Wim-Hein
    Pals
    Head of Emerging Markets team

Points clés

  • Nous restons optimistes à l’égard des marchés émergents et développés
  • Les titres « value » conservent leur potentiel de performance, mais les investisseurs risquent d’être plus sélectifs
  • L’Asie du Nord conserve son attrait, et nous sommes devenus plus positifs sur les actions américaines

Certaines régions du monde continuent d’être aux prises avec le Covid-19 et les confinements, et il arrivera un moment au deuxième trimestre 2021 où le marché commencera à anticiper le tant redouté « tapering ». Alors que les pays apprennent à vivre avec la pandémie, les États-Unis nous ont sorti un plan de relance de 1 900 milliards de dollars et travaillent à un programme d’investissement dans les infrastructures de 2 300 milliards de dollars.

Cette manne budgétaire touchera les États-Unis en premier, mais ses répercussions sur l’activité générale bénéficieront également au reste du monde. Sans oublier que la forte reprise attendue du commerce mondial est l’une des raisons pour lesquelles le Fonds monétaire international a relevé son estimation de croissance du PIB chinois au niveau impressionnant de 8,4 %.

Il va sans dire que cette effervescence économique sera synonyme d’inflation accrue, mais nous restons loin des niveaux qui pourraient inverser le cours de la reprise économique. En fait, nous sommes dans une configuration idéale pour les marchés actions, car lorsque l’inflation augmente depuis ses plus bas niveaux, ils en tirent généralement parti : historiquement, l’indice S&P 500 a le plus souvent surperformé lorsque l’IPC se situait entre 1 % et 3 %.

Nos équipes DM et EM sont restées positives sur leur marché actions respectif. Le seul facteur que nous avons abaissé, de positif à neutre, est le sentiment à l’égard des marchés émergents. Depuis octobre 2020, nous observons des flux d’investissement sans précédent dans les marchés émergents (plus de 120 milliards de dollars), et nous pensons que ces entrées de capitaux vont se poursuivre mais à rythme plus lent.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous

Focus sur la « value en devenir »

Nous prévoyons de nouvelles rotations entre les valeurs défensives ayant bénéficié du Covid et celles qui tireront parti de la normalisation économique. Cela signifie que tant que les perspectives économiques continueront de s’améliorer, les titres « value » pourront encore surperformer. Cependant, nous pensons que les investisseurs augmenteront leurs critères de sélection des actions.

« Tant que les perspectives économiques continueront de s’améliorer, les titres "value" pourront encore surperformer »

Les investisseurs commenceront à rechercher des valeurs capables de générer leur valeur perçue et d’afficher un meilleur potentiel de résultats durant la normalisation du contexte macroéconomique. Par conséquent, après la première vague d’investissement « value » qui a profité à toutes les valeurs bon marché, nous pensons que la seconde vague se concentrera sur ce que l’on appelle la « value en devenir », c’est-à-dire les entreprises affichant des valorisations bon marché qui ne tiennent pas compte de la future croissance soutenue de leurs résultats.

Notre principale surpondération dans les portefeuilles reste l’Asie du Nord, bien que nous ayons pris des bénéfices en Chine, où la dynamique de marché devrait ralentir, selon nous. Dans ce pays, la croissance du crédit a atteint un plus haut, ce qui devrait également se traduire par un pic des résultats. De plus, environ 40 % de la pondération de l’indice MSCI China concerne les valeurs liées à Internet. Ce qui signifie que la tendance à délaisser les valeurs numériques onéreuses et souvent déficitaires affecte l’indice.

Cela dit, le principal changement géographique dans nos portefeuilles Global Equity s’est produit dans les marchés développés, puisque nous avons privilégié les actions américaines aux valeurs européennes. Dans la mesure où les États-Unis sont plus avancés dans la lutte contre la pandémie et ont significativement accru les mesures de relance budgétaire, nous pensons que la reprise dans ce pays sera bien plus forte qu’en Europe à court terme, et que les actions américaines en bénéficieront.

Lisez l’intégralité des Perspectives fondamentales

Disclaimer

Ce rapport n'est pas disponible pour les utilisateurs des pays où l'offre de services financiers étrangers n'est pas autorisée, tels que les ressortissants américains.

Vos informations ne sont pas partagées avec des tiers. Les présentes informations sont destinées exclusivement aux investisseurs professionnels. Toutes les demandes sont vérifiées.

Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas