belgiumfr
Gestion de la duration : prévoir les variations de taux d’intérêt. Retour sur 70 ans de données

Gestion de la duration : prévoir les variations de taux d’intérêt. Retour sur 70 ans de données

30-06-2020 | Vision
Au cours des dernières décennies, de nombreuses études empiriques ont analysé la prévisibilité des taux d'intérêt, avec des résultats jusqu'à présent mitigés. Dans un nouvel article de recherche, nous avons étudié un ensemble unique de données et découvert des preuves cohérentes de la prévisibilité du marché obligataire. Autrement dit, nous pouvons prévoir de manière relativement précise quand les taux d'intérêt vont baisser, mais aussi quand ils vont monter.
  • Guido  Baltussen
    Guido
    Baltussen
    Co-Head of Quant Allocation
  • Olaf  Penninga
    Olaf
    Penninga
    Portfolio Manager
  • Martin Martens
    Martin
    Martens
    Head of Quant Allocation Research

Points clés

  • Une nouvelle étude montre que l'on peut prédire les rendements des obligations d'État
  • Au cours des 70 dernières années, la plupart des variations des taux souverains étaient prévisibles
  • Les investisseurs peuvent exploiter cette prévisibilité pour gérer activement la duration des portefeuilles obligataires

L'évolution des taux d'intérêt – et donc des rendements obligataires – peut-elle être prédite avec précision ? Cette question préoccupe les chercheurs et professionnels de la finance depuis des décennies, car les obligations d'État constituent l'une des classes d'actifs les plus importantes pour les investisseurs. Ce marché représente environ 30 % de l'ensemble des capitalisations boursières dans toutes les classes d'actifs investissables.

Les performances des marchés obligataires varient considérablement dans le temps, principalement à cause des niveaux de taux des obligations. Il est donc très tentant d'essayer de trouver un moyen de prédire systématiquement l'évolution des obligations. De nombreuses études s'y sont attelées ces dernières décennies. Mais leurs conclusions étaient jusqu'à présent limitées, les études existantes étant confrontées à trois obstacles majeurs.

Premièrement, l'échantillon utilisé est souvent trop restreint, et se limite typiquement au seul marché obligataire américain sur la période post-1980, période durant laquelle les taux ont globalement baissé. Cependant, de nombreux investisseurs aujourd'hui sont davantage préoccupés par une potentielle augmentation des taux d'intérêt. Deuxièmement, les études existantes utilisent en général différentes méthodes pour examiner la prévisibilité sur des échantillons relativement petits, ce qui suscite des craintes en matière de « data mining ». Troisièmement, la plupart des études utilisent des régressions prédictives pour vérifier la signification statistique, ce qui sème le doute quant à la pertinence des résultats de nombreuses études.

Dans un nouvel article de recherche1 , nous examinons en détail la prévisibilité des performances des obligations d'État dans le monde, sur la base d'un vaste échantillon couvrant les principaux marchés obligataires développés depuis 1950, à l'aide d'une méthode facile à appliquer pour les investisseurs, c'est-à-dire non pas une approche académique classique basée sur les régressions, mais des stratégies de trading en temps réel. Ainsi, notre période d'étude tient compte de l'importante augmentation des taux d'intérêt dans les années 1960 et 1970.

Nous avons découvert des preuves cohérentes et permanentes de la prévisibilité du marché obligataire, avec des ratios de Sharpe solides sur le plan économique, et globalement significatifs sur le plan statistique pour les stratégies d'investissement simulées. Les mesures de la valorisation, du momentum, de la croissance économique et de l'inflation prédisent avec exactitude l'évolution des taux d'intérêt. Par exemple, une stratégie basée sur ces thèmes (ou « styles ») aboutit à ratio de Sharpe de 0,87 depuis 1950.

Nos conclusions se vérifient pour tous les marchés d'obligations d'État et toutes les décennies depuis le début de la période considérée

Nos conclusions se vérifient pour l’ensemble des marchés d'obligations d'État et sur toutes les décennies depuis le début de la période considérée (1950). Cette période inclut 30 années de données hors échantillon sur les marchés obligataires mondiaux, ainsi qu'un ensemble hors échantillon de neuf pays supplémentaires. En outre, les résultats ne sont pas influencés par les conditions économiques, y compris pendant les périodes prolongées d'augmentation ou de baisse des taux.

Enfin, une fois retraités des coûts de transaction, ces résultats peuvent être exploités et constituer une importante valeur ajoutée pour l'investisseur obligataire ou multi-actifs. Pour résumer, l'évolution à la hausse ou à la baisse des taux d'intérêt peut être prédite de manière fiable. Pour l'investisseur, ces découvertes ouvrent la voie à des opportunités exploitables en matière de gestion active de la duration dans les portefeuilles d'obligations d'État.

1 Baltussen, G., Martens, M., Penninga, O., 2020, « Predicting Bond Returns: 70 years of International Evidence », document de travail.

Découvrez les dernières perspectives
Découvrez les dernières perspectives
Inscrivez-vous
Logo

Décharge légale Agree

Les informations présentes sur ce site Web sont destinées exclusivement aux professionnels. Un investisseur professionnel est : un investisseur qui, à titre professionnel, dispose d'assez de connaissances et d'une expertise et d'une expérience suffisantes pour pouvoir évaluer de manière adéquate les risques financiers liés aux décisions d'investissement prises par lui-même.

Les visiteurs de ce site Web doivent être conscients du fait qu’ils sont eux-mêmes tenus de respecter toutes les lois et règlements en vigueur dans leur pays.

En cliquant sur J'accepte, vous confirmez que vous êtes un investisseur professionnel. Si vous cliquez sur Je n'accepte pas, vous êtes orienté vers la partie réservée aux particuliers.

Je n’accepte pas